Test des pneus Vredestein Fortezza Duralite

Nouvelle génération

Les pneus Vredestein Fortezza Duralite sont emblématiques d’une nouvelle génération de pneumatiques haut de gamme qui allient performances et durabilité. Une belle polyvalence pour des gommes qui entrent en concurrence directe avec les références actuelles du marché.

Ça bouge du côté des pneumatiques. Désormais, le coureur ou le cyclosportif pointu mais qui désire trouver le meilleur compromis entre performances et endurance a le choix entre différents modèles, en dehors de la référence reconnue Continental Grand Prix 4000 S II. Michelin, Vittoria, Hutchinson et maintenant Pirelli et Vredestein proposent des modèles légers et avec une faible résistance au roulement, qui apportent en même temps confort, adhérence et résistance face aux crevaisons. C’est en tout cas l’objectif avoué de la marque néerlandaise Vredestein au moment de la conception du Fortezza Duralite, un pneu censé répondre aux nouvelles exigences des vélos modernes, de plus en plus rigides, mais également de plus en plus rapides, et qui imposent de nouvelles contraintes aux pneumatiques.

Un pneu léger

Avec moins de 200 g en 700×25 (nos deux exemplaires de test ont été pesés à 199 et 198 g), le Vredestein Fortezza Duralite sort du lot dans cette dimension. C’est déjà un point largement positif, alors que de nombreux pneus concurrents dans la même dimensions flirtent plutôt avec les 220/230 g. Un poids obtenu grâce à une carcasse en 150 TPI, qui promet confort et réactivité. Mais le poids n’est pas atteint au détriment de la résistance à la crevaison, avec une protection nommée Sportex Protection Layer (SPL), et un composé maison censé être plus résistant face à l’usure. Usure face aux coupures d’une part, mais aussi face à la déformation : le Vredestein Fortezza Duralite est censé conserver plus longtemps sa forme en ogive, et ne pas « s’aplatir » au niveau de la bande de roulement, qu’un autre pneu léger. Pour finir, le Fortezza Duralite est doté de contours de pneus de forme elliptique, pour favoriser l’aérodynamisme. Ce dernier point est cependant dépendant de la largeur de la jante sur laquelle il est monté. Nous avons mesuré nos deux Fortezza Duralite à 26 mm de large sur une jante de 22 mm (extérieur). Nous aurions pu tenter de monter des 700×23 (encore plus légers, autour de 180 g) pour une ouverture plus en adéquation avec la largeur de jante.

Montés sur deux types de roues, cette dimension de 700×25 n’a pour autant pas été facile à installer sur des roues Shimano compatibles tubeless. En 700×23, le montage aurait été quasiment impossible ! Pas de problème en revanche sur des roues en carbone prévues uniquement pour des pneus.

Adhérence et rendement

Les flancs un peu souples nous ont incité à gonfler autour de 7,5 bars, puisque avec moins de pression et compte tenu du léger ballon formé par le pneu sur la jante, on retrouve une légère sensation de flottement propre à de nombreux pneus de 25 mm. Les Vredestein ne sont pas les plus confortables du moment, mais ils restent adhérents en toute circonstance. Notamment sous la pluie, où sans être aussi sécurisants que des pneus spécifiques pour sols froids, ils se montrent sans surprise et ne décrochent pas sans prévenir. Les chevrons latéraux rassurent, et évitent les crispations au moment d’aborder des parties où l’adhérence est délicate.

Le rendement est très bon, et comparable aux meilleurs pneus actuels. Si la différence se joue à 1 ou 2 watts (dans un sens ou dans l’autre), nous ne sommes pas capables de la sentir sur nos parcours habituels. En revanche, par rapport à des pneus moins dédiés à la performance mais plutôt à la durabilité ou à la tenue de route en hiver, les Vredestein sont clairement meilleurs au niveau des sensations qu’ils délivrent. C’est surtout sensible en termes de nervosité, avec des relances que l’on sent tranchantes et précises. Après 2400 km de route, dont 400 km environ sous la pluie et sur des revêtements variés, nous n’avons pas crevé.

L’usure semble très contenue, avec seulement quelques marques et quelques rares mini coupures. Les pneus n’ont pas bougé, que ce soit au niveau de la section ou de la forme générale. Les Vredestein Fortezza Duralite ne sont pas donnés en termes de tarif, mais ils surprennent par leur compromis rendement/poids/durabilité. C’est un modèle à retenir si vous souhaitez des pneus performants mais fiables sur différents types de revêtements.

VREDESTEIN FORTEZZA DURALITE

Les + : poids, résistance à la crevaison, rendement
Les – : confort moyen

Carcasse 150 TPI, renfort anti crevaison SPL

Poids : 199 g en 700×25

Prix publics : 59,95 €

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *