Specialized, Cannondale, BMC, Merida, Pinarello et Orbea : l’aéro pour credo

La période du Tour de France fut l’occasion pour de nombreuses marques de présenter de nouveaux vélos, et tenter d’insuffler la tendance pour la saison à venir. Pour le gain de performance ou l’économie d’énergie aux vitesses usuelles, l’aérodynamisme a le vent en poupe. Tout comme le freinage à disque.

Nouveau Specialized Venge

« Plus rapide sur tous les types de terrains et dans toutes les conditions. » Une affirmation du service marketing de Specialized qui semble se vérifier avec quatre victoires d’étape sur cinq pour la troisième génération de Venge, rien que sur le début du Tour de France (Fernando Gaviria et Peter Sagan, Quick Step Floors et Bora Hansgrophe). La manque affirme avoir optimisé la forme des tubes pour l’aérodynamisme et le poids. Le cadre du vélo pèse 960 grammes soit un gain de 240 grammes (-20%) sur la version précédente. Le Venge utilise la technologie Rider-First Engineered™ qui garantit que chaque taille de cadre offre le même niveau de performances, et n’est disponible qu’en version avec freins à disque.

Déjà proposé dans sa version S-Works en février, le Tarmac Disc est désormais disponible en version Pro.

Cannondale SystemSix

A l’essai sur VELOCHANEL.COM, le Cannondale SystemSix est aussi d’après la marque le résultat de plusieurs années de recherches intensives. Le SystemSix serait « le vélo de route homologué par l’UCI le plus rapide au monde ». Un modèle entièrement pensé et équipé pour économiser des watts. Ce vélo serait en effet selon Cannondale plus rapide que le SuperSix Evo sur des pentes jusqu’à 6 %. D’après les ingénieurs de la marque, le système de freinage à disque permettrait d’optimiser l’intégration du cadre, de la fourche et des roues pour mieux diffuser les flux d’air autour du vélo. Le SystemSix est utilisé sur les premières étapes du Tour de France par les coureurs de l’équipe EF Education First Drapac de Pierre Rolland et Rigoberto Uran.

BMC Timemachine Road

Là aussi, on nous parle du « vélo le plus rapide de tous les temps » (Peut-être faudrait-il que les responsables marketing des différentes marques s’accordent pour savoir lequel nous fera aller le plus vite finalement ?). Le design épuré façonné pour la vitesse intègre parfaitement le cockpit, et – grosse nouveauté – un nouveau module aérodynamique placé entre les tubes diagonal et de selle intègre les deux bidons et une partie dévolue au rangement (outils ou ravitaillement) pour favoriser l’écoulement de l’air autour du vélo. Uniquement disponible à disque dans cette version extrême, il est aussi proposé en version édulcorée sans le module entre les tubes avec des freins à patins.

Merida Warp TT

Vincenzo Nibali et l’ensemble de l’équipe Bahrain-Merida peuvent bénéficier depuis le Tour de France 2018 du nouveau Warp TT pour les épreuves contre le chronomètre. L’objectif principal est d’offrir un vélo de chrono à la pointe de la technologie avec un poids total réduit, une traînée aérodynamique réduite grâce à une intégration complète des câbles de freins et une performance aérodynamique aux exigences des règlements serrés de l’UCI. Le nouveau cadre Warp TT peut être combiné avec deux cockpits full-carbone différents avec intégration totale qui ont été développés en collaboration avec Vision. Les différentes portées et inclinaisons des prolongateurs ainsi que les multiples façons de monter les extensions et les accoudoirs au-dessus et en dessous du guidon font de ce vélo un outil de réglage à la pointe. Selon la marque, la nouvelle conception du Warp TT a permis d’obtenir un avantage global de 9 watts à 50 km/h et une impressionnante économie de poids de 400 g par rapport à son prédécesseur.

Orbea Orca Aero Disc

Déjà testé ici l’été dernier, l’excellent Orbea Orca Aero se pare de disques pour faire comme les petits copains. Mais là où certaines marques imposent du disque, la marque espagnole laisse encore le choix.

Pinarello Prince

Réapparition du célèbre nom Prince dans la gamme Pinarello, avec un vélo qui se positionne entre les F10/K10 et le Gan, et qui remplace donc à la fois le F8 (trop proche du F10) et les Gan S et RS. Au programme, une géométrie identique au modèle haut de gamme, des tubes aux formes aussi travaillées (et qui font du F10 l’un des vélos polyvalents les plus aérodynamiques), une conception asymétrique, et un système  Think2 avec E-Link ™ pour l’emplacement du boîtier Di2. Les fibres de carbone T700 en font un vélo moins extrême que le F10. Le Prince sera disponible en trois versions :

• Prince FX : cadre très performant, réactif et précis. Prêt pour la course.

• Prince : un cadre plus docile, destiné à ceux qui veulent performer sans excès.

• Prince Disk : version frein à disque pour mettre l’accent sur la sécurité et la précision de conduite.

Et pendant ce temps-là…

3T qui présentait en 2016 un vélo qui se voulait révolutionnaire en termes d’aérodynamisme, et qui en ce début de saison a été utilisé par les pros de l’équipe Aqua Blue Sport avec uniquement une transmission 1X (sans double plateau), propose une version édulcorée de son Strada, avec un support pour un dérailleur avant. Il ne fait pas bon parfois être trop en avance…

> Autres infos route : www.velochannel.com/Route
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.