ETNA MARATHON TOUR 2018, ÉTAPE FINALE + VIDEO

Etna Marathon Tour 2018, jour 5 : étape 4

C’est la dernière étape en ce samedi 8 septembre mais également l’étape reine de cette 3e édition de l’Etna Marathon Tour pour un final en apothéose…

Par Fred Ischard – Photo : Etna Marathon Tour

Sur cette étape finale, on aura droit à un condensé de tout ce que l’on aura découvert lors de cette semaine sicilienne, 70 kilomètres et 2200 mètres de dénivelé sont au programme du jour. Il est 9 heures lorsque le départ de cette ultime étape, les dernières recommandations de Maurizio, le directeur de course et ensuite c’est parti direction Milo, petit village qui a accueilli le départ de l’épreuve.

Le départ est neutralisé dans les rues de Floresta et ensuite on plonge dans une descente rapide et piégeuse qui longe un vallon. L’allure est vive, chaque équipe cherche à se placer pour aborder la première difficulté du jour après 5 kilomètres de course. Cette première ascension longue de 5 bornes nous menant 300 mètres plus haut va vite opérer une première sélection, les pentes sont assez rudes sur un chemin heureusement assez roulant qui serpente en sous-bois. Les 3 premières équipes du classement général prennent le dessus dès ce début de course. Au sommet, une longue descente nous attend… Une fois de plus, il suffit de lâcher les freins tout en se méfiant des sections plus cassantes car la crevaison nous guette à chaque instant, les leaders de la catégorie Master ainsi que ceux du classement général en feront les frais en crevant chacun leur tour. Dix kilomètres plus loin, nous passons le très joli village de Randazzo, les choses sérieuses vont vraiment commencer car c’est cette fois 1000 mètres de dénivelé d’une traite qui nous attend sur près de 20 kilomètres d’ascension ! Autant dire qu’il faudra être patient et bien gérer ses efforts. Les 8 premiers kilomètres vont s’effectuer sur bitume au milieu des vignes avant de s’engouffrer dans une série de chemins pavés sur un tapis de feuilles entrecoupés de replats plus roulant mais également un monotrace sillonnant au cœur d’une coulée de lave qui sera fort apprécié avant de reprendre le cours de notre interminable escalade. Heureusement, l’organisation aura bien pris soin de poser un ravitaillement au pied et au sommet de cette difficulté majeure.

Le sommet, le voici justement après plus d’une heure d’effort pour la tête de course, il reste 30 kilomètres et on plonge dans une descente courte mais agréable sur un chemin large au sol meuble qui donne envie d’attaquer mais gare aux racines. On retrouve des parties déjà empruntées en début d’épreuve et notamment ces deux atroces rampes au cœur de la pinède escaladées lors du final du prologue. On passe au cœur de la Pinetta Ragabo d’où était lancé le départ de l’étape du mercredi et on redescend en direction de Milo en profitant de sympathiques singles où nos pneus s’enfoncent dans la tourbe. On passe devant le refuge et le belvédère du Monte Cresimo et alors qu’on pouvait s’attendre à plonger sur Milo, une dernière difficulté nous attend avec une escalade de 6 kilomètres pour remonter à 1400 mètres d’altitude. Cette montée sera assez semblable à ce que l’on a eu jusqu’à présent, un chemin plutôt large aux pentes variables qui serpentent entre chênes et châtaigniers. Passage au dernier ravito du jour peu avant le sommet et on aborde les 10 derniers kilomètres de cet Etna Marathon Tour. Et c’est un morceau de bravoure qui nous attend, une véritable attraction pour dévaler les 700 mètres de dénivelé jusque l’arrivée. On va emprunter un monotrace typé Enduro parfaitement entretenu par les passionnés du secteur avec des virages bien travaillés, des trous de bombe, des tremplins… Un régal de pilotage sans aucun danger, on peut lâcher les freins sans grosses prises de risques et nous entrons dans Milo, lieu où l’on prenait part au prologue quelques jours plus tôt mais avec cette fois de nombreuses images en tête et des souvenirs mémorables. On franchit la ligne dans une ambiance toujours aussi chaleureuse, chaque équipe étant accueillie et acclamée comme il se doit.

Malgré leur incident lors de la seconde descente du jour, le team New Bike 2008 de Manuel Ficorilli et Franco Casella remporte cette 3e édition de l’Etna Marathon Tour, tenant bon en résistant au retour tonitruant de l’équipe sicilienne Jonica Megamo de Andrea Priviterra et Paolo Alberati qui échoue à 2 petites minutes d’une nouvelle victoire sur cette épreuve. Pour compléter ce podium, on retrouve la seconde équipe New Bike 2008 de Federico Priante et Matteo Piacentini qui termine à 15 minutes des vainqueurs. En prenant la 5e place du classement général, le team Btwin Italie de Gianni Fazio et Luca Bergamini remporte la catégorie Open en conservant 10 minutes d’avance sur les valeureux Daniele Danil et Alberto La Mantia du team Race Agrigento. La 2e équipe du team Btwin Italie complète le podium. En catégorie mixte, domination très nette du duo Naima Diesner et Giuseppe Pellegrino de chez FRM Factory Team qui entrent dans le top 10 du classement général final en occupant une magnifique 7e place. Enfin, retournement de situation dans la catégorie Master lorsque les leaders Hans Planckaert et Bart Seynaeve du team Rotwild Zaes se perdent de vue dans la dernière descente, ils franchiront la ligne d’arrivée mais séparés de plus de 2 minutes, la sanction du règlement imposant de rester ensemble leur coûtera 1 heure de pénalité et leur fera perdre tout podium au classement général en rétrogradant à la 4e place de cette catégorie. C’est donc le team Malte de Patrick Scicluna et Maurice Formosa qui remporte cette catégorie devant le duo français René Vallée et Alexandre Mandirac du team Atac.

Voilà que s’achève une fantastique aventure et une incroyable découverte ! Une destination fabuleuse et dépaysante, une organisation 5 étoiles aux petits soins très chaleureuse, accessible et attentionnée. En somme, on ne prend pas part à l’Etna Marathon Tour uniquement pour une course mais pour une semaine d’émerveillement faite de rencontres et de fraternité entre chaque coureurs. On a passé un agréable moment où l’on a absolument jamais eu besoin de se préoccuper de quoi que ce soit. De notre transfert depuis l’aéroport jusqu’à notre transfert retour, tout aura été pris en charge par l’organisation dans l’inscription… Annoncée aux alentours de 700 € pour la semaine complète en demi-pension avec repas savoureux aux couleurs locales et chics hébergements, la prestation jouit d’ un excellent rapport qualité/prix. Pour finir, les étapes n’étant pas trop longues et d’une difficulté relativement accessible, il est franchement possible de combiner épreuve sportive et découverte locale comme la visite du mythique sommet de l’Etna par exemple… En tout cas, c’est une épreuve encore peu connue que l’on recommande vivement. L’an prochain, une nouvelle journée de course viendra s’ajouter puisque 5 étapes et un prologue seront au programme en 2019. Alors n’attendez pas et ajoutez cet Etna Marathon Tour à votre agenda qui se déroulera la dernière semaine d’aout, l’épreuve sera limitée à nouveau à 50 équipes. En guise d’avant goût de cette aventure, l’épreuve XC Marathon UCI de l’Etna se déroulera le 23 septembre…

Site officiel de l’épreuve Marathon Tour : www.etnamarathontour.it
Site officiel du XC Marathon UCI : www.etnamarathonmtb.it

Voir aussi :
Etna Marathon Tour 2018, jour 4 : étape 3
– Etna Marathon Tour 2018, jour 3 : étape 2
– Etna Marathon Tour 2018, jour 2 : étape 1
Etna Marathon Tour 2018, le prologue

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.