Test des nouvelles roues Black Inc Fifty à pneu

Fluidité et performance

Les roues Black Inc Fifty évoluent pour gagner en confort et en dynamisme, tout en conservant l’excellente fluidité des roulements CeramicSpeed. Des roues très haut de gamme à la finition exemplaire.

Déjà testées début 2016, les roues Black Inc Fifty évoluent en douceur, comme le reste de la gamme d’ailleurs, qui se compose aussi des modèles Twenty (29 mm à pneu), Thirty (35 mm à boyau et 30 mm à pneu) et Eighty (80 mm à boyau et 75 mm à pneu). Les Fifty sont donc des roues de hauteur intermédiaire, avec 50 mm en boyau, et 46 mm (mesuré) pour ce modèle testé à pneu. Avec leur largeur interne de 17 mm, elles conviennent parfaitement au montage de pneus de 23 à 25 mm de section, afin d’assurer à la fois rendement, confort, tenue de route et surtout aérodynamique, avec ici des flancs dans la continuité de la largeur de la jante.

D’ailleurs, malgré les 27 mm de largeur mesurés au niveau de la surface de freinage, les Black Inc ne paraissent pas si larges à l’oeil, en raison de leur profil moins bombé que certaines roues concurrentes.

Qu’on ne s’y trompe pas cependant : Black Inc est bel et bien un fabricant de carbone, et il ne s’agit pas ici d’une jante générique ou d’un profil décidé au hasard. Le nouveau logo avec les lettres qui reprennent les tresses de carbone est plus chic que le modèle précédent. Il est censé rendre légitime l’histoire de la marque dans le composite, puisque ce fabricant s’est d’abord spécialisé dans la sous-traitance de cadres carbone de grandes enseignes.

La réalisation ne laisse paraitre aucun défaut, comme on peut le voir après 4000 km de test : les roues sont toujours comme neuves, aussi bien au niveau du profil de la jante que de la surface de freinage.

Du côté des subtiles évolutions, les moyeux ont été très légèrement retravaillés pour encore améliorer leur fluidité et leur durabilité. Ils sont construits en collaboration avec CeramicSpeed, le fabricant réputé pour ses roulements hybrides céramiques. Il ne s’agit pas ici de roulements remplacés, mais bien de moyeux construits autour des roulements, pour assurer la meilleure cohérence possible.

Les rayons CX Ray (20 à l’avant, 24 à l’arrière) sont elliptiques et renforcés à leurs extrémités. La nouveauté, c’est que la tête est désormais intégrée à la jante, contrairement aux premières Black Inc. Ils s’appuient sur des jantes dont on a modifié la superposition des couches de carbone, afin de progresser en rigidité, en confort, mais qui permettent aussi de profiter de l’élasticité des rayons. Et ceci est assez sensible en roulant.

On note un traitement spécial sur la bande de freinage, mais cela reste le léger point faible des Black Inc. Celui-ci ne se marque pas, mais il semble toujours moins efficace que les références du marché dans le domaine que sont par exemple Campagnolo/Fulcrum, Mavic ou Zipp par exemple, du moins avec les patins fournis avec les roues.

Livrées avec fonds de jante, patins, blocages (96 g) et housse de protection, les Black Inc Fifty à pneu ne progressent pas dans le domaine du poids, puisqu’elles ont été pesées avec fonds de jante à 1502 g la paire (824 + 678 g).

Sur la route, elles se montrent d’abord moins exigeantes que la première version. Les premières Fifty testées étaient très rigides latéralement, presque dures, ce qui imposait un pédalage très cadencé pour ne pas avoir l’impression de butter sur l’inflexibilité des roues. Et malgré leur poids raisonnable, elles faisaient preuve d’une certaine inertie sur le plat. Avec la nouvelle mouture, tout cela est moins sensible. Les Black Inc Fifty semblent désormais plus douces et plus tolérantes. On peut rouler sur le couple sans se sentir complètement planté, et elles gagnent aussi en confort, bien que cela dépende aussi des pneus utilisés (ici des Specialized Turbo Cotton). Bien sûr, l’association formée par le cadre et les roues intervient également dans les sensations distillées. Cette douceur se traduit par une impression d’élasticité de la roue arrière, et presque un manque de rigidité. Pourtant, même en réglant les patins très près de la surface de freinage, on ne remarque pas de frottement. En empruntant des pentes à fort pourcentage ou en effectuant des démarrages violents, la roue arrière semble légèrement flotter, mais en réalité elle reste très efficace, comme le montrent des comparaisons chronométriques. Cette légère élasticité de la roue arrière n’occasionne pas de perte de rendement. C’est cependant sur le plat et au train qu’on apprécie le plus ces roues très rapides. Les jantes sont peu sensibles au vent latéral, même avec un poids léger. Les trajectoires sont toujours prévisibles, et on ne sent pas de coup de raquette sous les rafales. Elles sont simplement un peu plus usantes à emmener que des jantes plus basses quand le vent souffle fort, car la roue avant alourdit un peu la direction. Elles filent vite sur les portions roulantes, tout en étant faciles à lancer. Vent favorable, elles aident à maintenir une vitesse très élevée, sans qu’il soit nécessaire de se battre avec le vélo. On apprécie leur fluidité, l’absence du moindre bruit autre que celui du chuintement des pneus sur la route ou du vent dans les oreilles. On l’a dit, le freinage est moins agressif que certains concurrents sur le sec, et surtout sur le mouillé. Il demande un minimum de prévoyance quant aux distances de sécurité. C’est à savoir donc, surtout si l’on compte rouler avec ces roues en montagne, un domaine où par ailleurs elles ne seront pas handicapantes dès lors qu’on choisit de grimper à allure régulière. Après 4000 km de test sur différents terrains, on remarque en tout cas que les Black Inc Fifty n’ont rien perdu de leur superbe : aucun jeu, ni saut, ni voile à déplorer. Des roulements toujours aussi souples et fluides et un esthétisme comme au premier jour, qu’il s’agisse des jantes, des moyeux ou même des stickers. Ce sont de véritables roues haut de gamme polyvalentes, destinées aux parcours vallonnés, à la fois confortables et rapides.

NOUVELLES BLACK INC FIFTY CLINCHER
Jantes en carbone de 46 mm de hauteur et de 27 mm de large (17  mm en interne). 20 rayons CX Ray à l’avant, 24 à l’arrière. Montage à la main. Roulements CeramicSpeed.
Livrées avec fonds de jante, blocages, patins et housses.
Poids : 1502 g la paire (avec fonds de jante, sans blocages)

Prix public : 2200 €

 

Contact : www.dagg.fr

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.