4 Islands MTB 2022, étape 2

île de Rab

Troisième jour de course, c’est l’occasion de visiter une nouvelle île avec 75 kilomètres et 1200 mètres de dénivelé au programme de cette seconde étape qui va se dérouler sous un temps maussade mais sans une goutte de pluie.

Par Fred Ischard

Pour commencer la journée, un long transfert est prévu pour les 400 coureurs présents à cette 8e édition de la 4 Islands MTB. En effet, c’est 45 minutes de bus puis 1h30 de bateau qui nous attendent pour rejoindre le petit port de Lopar situé sur l’ile de Rab. Bon, le soleil n’est pas présent et il fait bien frais en cette matinée. Arrivés sur place, nos vélos nous attendent sous la cale du ferry et une demi-heure plus tard, le départ est donné à bord du bateau. Un énorme coup de trompe sonore donne le start, plutôt original et atypique ! On attaque notre étape par une jolie montée casse-pattes sur une ruelle en macadam avant d’affronter les premiers chemins. Partant de nouveau en SAS A, les 5 meilleures équipes Master s’échappent et on se retrouve à lutter avec les premières équipes de la catégorie d’âge supérieure à 50 ans et autant dire ça roule déjà fort et la bataille est farouche. Après quelques kilomètres de bagarre pour garder sa place sur une piste aux virages fuyants, un premier single s’offre à nous et on se retrouve un peu bloqué par quelques équipes dames parties 3 minutes avant nous. On repasse à Lopar et on emprunte une belle et large route pendant 3 bornes où nous formons un petit groupe de 5 équipes où chacun tire son petit bout de relais. On remonte à nouveau pour s’enfoncer dans les terres de cette ile de Rab, on emprunte pas mal de chemins larges en cailloux qui restent plus roulables qu’hier, notre groupe se disloque puis on redescend aussitôt car les montées sont assez courtes ici. Une descente, on double deux autres équipes dames mais pas assez pour doubler les 3e et 4e équipes dames qui vont nous bouchonner pendant une bonne partie de la montée suivante car on grimpe un sentier technique et cassant où il est difficile de doubler. Je parviens à me frayer un passage pour doubler et c’est ainsi qu’au sommet, notre groupe est à nouveau explosé. On se retrouve du coup tout seul, on double assez rapidement les italiennes Constanza Faolis – qui a chuté hier – et sa coéquipière puis nous voici au premier ravito après 20 kilomètres de course bouclés en moins d’une heure. Notre groupe ne tarde pas à se reformer, certaines équipes sont restées derrière et on enchaine maintenant des sentiers rapides pour fondre rapidement sur les leader dames.


On replonge à nouveau par un joli sentier en sous-bois. En bas, c’est du macadam qui nous attend, enchainement de petites routes et quelques équipes nous reviennent dessus. On se retrouve à pas moins de 7/8 équipes et toujours cette bataille en catégorie « Grand Master », ça roule de manière un peu aléatoire, toujours à fond et par à coups sur une piste très casse-pattes aux multiples raidillons. Revoici le littoral, on emprunte un joli chemin piéton qui longe la mer, vraiment sympa même si un rayon de soleil viendrait vraiment sublimer l’ensemble. On approche du 2e ravito avec 38 kilomètres au compteur, bref la mi-parcours. Arrêt express pour remplir un bidon mais personne ne s’arrête. Bon, nous sommes chanceux en profitant d’un portage juste derrière pour recoller mais la suite aura raison de nous, on laisse partir l’essentiel de ce groupe de furieux pour rester en compagnie d’un duo lituanien. La suite sera nettement plus linéaire, on va enchaîner des pistes rapides en forêt tout en ne s’éloignant jamais vraiment des côtes de cette ile de Rab. Cette forêt de Kalifront paraît vraiment monotone avec quasi 20 kilomètres de pistes qui serpentent au milieu d’une végétation dense, ça monte et ça descend en faux plat constant, faut emmener des braquets importants qui usent les organismes.

Nous arrivons déjà au 60e kilomètre, malheureusement pour nous une crevaison nous retarde. On répare mais sans succès puis les choses ne se passeront pas comme prévu en cassant la valve, impossible de la sortir, je finis donc seul l’étape pendant que mon équipier Jeff puisse se faire rapatrier jusqu’à l’arrivée avant de le voir surgir par surprise sur la ligne d’arrivée une demi-heure plus tard. Il a fini par réussir à réparer et a pu terminer l’étape. On a donc perdu 45 minutes et pris une heure de pénalité pour franchissement de check-point individuel (pour rappel nous ne devons jamais être séparé entre équipiers, c’est la règle). Le retour vers l’arrivée permet de profiter d’un joli single très fun à rouler pour revenir vers le littoral puis d’emprunter un chemin côtier très roulant. Nous entrons dans les 7 derniers kilomètres, la liaison jusque l’arrivée dans le magnifique village de Rab est tout plat et roulant. Voici les deux derniers kilomètres, une dernière difficulté dans un parc puis on plonge dans les ruelles de Rab pour franchir la ligne située devant le joli port de plaisance.

C’est à nouveau les leaders de la course, Simon Stiebjahn et Martin Frey du team Singer Racing qui remportent l’étape en se détachant de leur dernier poursuivant dans les 3 derniers kilomètres, ils effectuent les 75 kilomètres du parcours en 2h48. Le duo Hugo Drechou/Peeter Pruus du team Buff Megamo termine 2e à 23 secondes alors que pour la 3e place du jour, c’est un sprint entre les deux équipes du team Willier-Pirelli dont le duo du champion italien Fabian Rabensteiner accompagné de l’autrichien Daniel Geysmayr sortira vainqueur pour compléter le podium. Chez les dames, nouvelle victoire des leaders, le duo Stefanie Dohrn/Lejla Tanovik du team Allebike Canyon qui remporte l’étape en bouclant l’étape en 3h20 avec 3 minutes 30 d’avance sur Greete Steinburg/Janina Wüst du team MTB Pro Merchandising alors qu’à la 3e place, on retrouve un duo estonien avec Maaris Meier et Liisa Ehrberg du team MTB Camps qui franchit la ligne d’arrivée à 11 minutes des vainqueurs. En catégorie mixte, aucune surprise avec la victoire de Hans Becking/Naima Diesner du team Buff-Megamo alors qu’en catégorie Master, ce sont les locaux du team Tanca Coaching Cres de Mitja Tancic/Marko Frzôp qui remportent l’étape quelques secondes devant les leaders, le duo espagnol Tomi Misser/David Ruano.

La 3e étape se déroulera sur une nouvelle ile, on prendra la direction de l’ile de Crès avec 72 kilomètres et 1700 mètres de dénivelé au programme.

Voir aussi :
4 Islands MTB 2022, c’est parti !
4 Islands MTB 2022, étape 1

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.