4 ISLANDS MTB 2022, C’EST PARTI !   

4 Islands MTB, le prologue

Après une dizaine d’heures de trajet en voiture, nous voici en plein cœur de l’archipel adriatique croate, plus précisément sur l’île de Krk où sera donné le départ de cette 8e édition de la 4 Islands MTB que je vais courir en compagnie de Jeff Bossler, habitué des épreuves par étapes mais qui découvrira la Croatie. Présentation et récit en immersion du prologue d’ouverture, une bonne mise en bouche pour débuter cette magnifique semaine en terre croate.

Par Fred Ischard

Commençons d’abord par l’accueil, absolument rien à dire, c’est très sérieux ! L’épreuve déjà très renommée est depuis cette année couverte par l’équipe d’organisation « Ironman » sous le label « Epic Series », autant dire que l’on est maintenant sur un événement majeur de niveau international intégrant le calendrier de la coupe du monde XC Marathon. On récupère notre Race Package comprenant notre dossard, un tracker GPS ainsi qu’un maillot aux couleurs de l’événement, pas de goodies ou autres surprises, on ne nous propose que l’essentiel. Prenons maintenant possession de notre chambre, un hôtel confortable en plein cœur de l’événement qui sera notre lieu de vie pendant les deux premiers jours de course.

Une bonne nuit de sommeil pour se remettre de notre voyage, précisons tout de même que l’organisation proposait en option des navettes depuis les aéroports de Ljubljana ou Zagreb, un petit déjeuner consistant pour tenir la journée et nous attendons maintenant notre heure de départ pour ce fameux prologue. Les départs sont donnés individuellement (enfin par binôme car il s’agit d’une épreuve en duo) à partir de 11 heures dans un ordre aléatoire selon une estimation de vitesse préalablement jugée par chaque équipe. On part dans le dernier tiers du peloton, peu avant les coureurs élites qui partent en dernier. On a donc deux bonnes heures à patienter avant de se préparer à un effort violent.

Petit échauffement léger et nous voici sur la rampe de départ sous une ambiance comme on en trouve sur chaque Epic Series. On décide d’effectuer ce prologue sérieusement tout en ne gaspillant pas d’énergie inutilement en vue de la semaine qui nous attend. C’est parti, nous quittons la rampe de départ et après seulement quelques mètres, on se retrouve à rouler sur une plage de galets qui s’enfoncent sous nos pneus. Je vais tâcher de mener une allure correcte sans trop nous épuiser. On garde de la vitesse pour ne pas rester enlisés dans les galets, ça passe sans mettre pieds à terre. Ensuite, on emprunte un sentier côtier technique avec de petits raidards très courts qui font vite monter le cardio, quelques franchissements, un peu de sable, bref un cocktail tonique pour démarrer ce prologue tout en contemplant la vue sur Baska et la mer adriatique ! On enchaîne sur une descente en enfilades entre les pins, une belle marche à sauter et nous bouclons ces 3 premiers kilomètres. Une belle ligne droite pour se remettre de nos émotions et on entre dans un single au milieu d’un parc à moutons. On passe un hameau et une rampe en béton se dresse devant nous, ce n’est pas long mais les 20% de pente piquent un peu les jambes. Descente courte et rapide avant la principale difficulté du prologue, un kilomètre d’ascension à 11% de moyenne. La première partie sur bitume s’effectue au train, on s’essoufle rapidement mais ce n’est rien comparé à la rampe finale que l’on effectue sur un chemin technique et raide qui nous oblige à poser pied dans les tous derniers mètres avant de plonger sur un magnifique single sans gros pièges mais avec quelques virages fuyants qu’il faut assurer. Une fois en bas, c’est le dernier « schuss » lors des 3 derniers kilomètres absolument plats alternant singles herbeux et route asphalte, dernière section avalée à plus de 32km/h de moyenne et nous franchissons la ligne d’arrivée en à peine 34 minutes d’effort pour boucler les 12 kilomètres du parcours, nous plaçant ainsi dans le top 40 du classement général.

A l’arrivée, tout est pris en charge, lavage des vélos et un petit ravitaillement pour se remettre de ce court effort. En tête de course, ça n’a pas amusé la galerie. Le team Singer Racing constitué du duo allemand Simon Stiebjahn et Martin Frey remporte ce prologue en 27 minutes 10 secondes (26,5 km/h de moyenne tout de même !). Le duo du team Willier-Pirelli constitué du champion de Belgique Wout Alleman et de l’italien Gioele de Cosmo pointe à la seconde place à 13 secondes alors que l’équipe du team Buff-Megamo de Hugo Drechou et Peeter Pruus complète le podium à 32 secondes. Chez les dames, victoire du duo italien Constanza Faolis et Claudia Peretti de l’équipe Olympia-RDR Italia en effectuant les 12 kilomètres en 34 minutes 13 secondes. A 43 secondes, Lejla Tanovic et Stefano Dohrn du team Allebike Canyon prend la seconde place devant le team MTB Pro Merchandising de l’estonienne Greete Steinburge et de la suissesse Janina Wüst qui complète le podium à près de 3 minutes. Dans les autres catégories, victoire du team Buff-Megamo (Hans Becking/Naima Madlen) en mixte et des espagnols Tomi Misser/David Ruano du team Mondraker Blue Force en catégorie Master.

Mercredi, place aux choses sérieuses avec une boucle de 71 kilomètres dans cette île de Krk avec pas mal de cailloux au programme, bienvenue en terre adriatique !

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.