Essai

Essai du GT Zaskar Elite 9R

La marque GT, fondée par Gary Turner à la fin des années 70, joue la carte du savoir-faire : le specimen mis à notre disposition descend d’une longue lignée de randonneurs sportifs. Pensez donc, le nom Zaskar apparait pour la première fois chez GT en 1991… Voyons comment roule un vélo neuf de 26 ans.

Photos : VeloChannel et LuC

GT Zaskar sous un pâle soleil d'hiver

Disponible en 29 pouces (9r) depuis 2013, la version Elite embarque un équipement étudié pour un rapport perfs/budget avantageux. Le cadre est en aluminium 6061, mais c’est surtout son jaune chevreuil qui retient l’attention. On ne verra que lui, même de très loin dans les bois.

cadre du vtt GT Zaskar 9r jaune fluo

En plus de son coloris du début des années 90, le Zaskar Elite 9r exhibe les trois triangles, géométrie typique GT depuis bientôt quarante ans, et des jonctions bases-haubans en tubes cintrés. Un look neo-rétro donc, mais le matériel embarqué est d’actualité.

cassette et dérailleur du GT Elite Zaskar 9r

dérailleur avant Shimano SLX

guidon côté gauche GT Zaskar Elite 9r

Une transmission en 2×11 Shimano SLX (bonus XT pour le dérailleur arrière), sur une cassette Sunrace 11/42 dents à 11 vitesses et un pédalier FSA 38/28, un freinage hydraulique Shimano, et un pivot cônique au-dessus d’une RockShox Recon : il s’agit bien d’un vélo moderne. Câbles et gaines cheminent proprement à l’extérieur du cadre.

pneu vtt 29 pouces Schwalbe Racing Ralph 2.25

Pour tenir par terre, il y a un train de Schwalbe Racing Ralph en 2.25 sur des jantes WTB compatibles Tubeless Ready.

GT Zaslar Elite 9r en montée dans les feuilles mortes
Première sortie sous un pâle soleil de fin d’hiver, sur un parcours sans difficulté à un rythme tranquille. La position est un peu sur l’avant, mais on est bien installé. Le cintre n’est pas trop large, et le toucher des grips GT est sympa. La selle, sans être inconfortable, nous laisse une impression mitigée. On verra à la longue.

selle WTB Silverado

Rigoureux mais pas désagréable, le Zaskar met tout de suite à l’aise. Il est plutôt agile. Peu d’inertie, les roues tournent (ouf!) et la direction répond sans effort. Il s’accomode d’une allure cool sans lourdeur aucune… On dirait même qu’il en veut plus. Sans être une boule de nerfs, ce GT accélère volontiers, et se montre à l’aise en descente : il ne faut pas hésiter alors à donner des ordres clairs au guidon, car l’effet gyroscopique des grandes roues se fait clairement sentir au-delà de trente à l’heure. Un régal sur les sentiers roulants et sinueux en tout cas. Il s’en sort très bien en balade, mais visiblement ce vélo est en sous-régime quand on se promène.

GT Zaskar Elite dans un chemin en cuvette

A une allure plus soutenue, le lascar se révèle, respire enfin. Pour se propulser, l’aluminium, c’est simple. Pas d’énergie gaspillée… Mais l’arrière ne travaille pas. Sur revêtement accidenté, la roue est vite en l’air et le rendement s’en ressent. Il faut pédaler proprement. Cette règle assimilée, le Zaskar roule, descend, grimpe, tout ça avec plaisir et facilité. En restant assis, le vélo s’équilibre : on garde une maîtrise fine de la roue avant, et l’adhérence à l’arrière. Si ça tabasse, on se lève, en soignant toujours le pédalage. Plus de boulot pour les jambes, mais on se prend au jeu.

GT Zaskar Elite 9r accroché à un arbre

En montée comme en descente, les épingles lentes et très serrées demandent inévitablement un peu de concentration. De même, pour naviguer entre des grosses pierres resserrées, mieux vaut choisir sa trajectoire plutôt qu’improviser. Avec des roues plus légères, il serait plus leste. Mais c’est sûr, le Zaskar aime le rythme. Un peu à l’ancienne, car (on l’a dit plus haut) le triangle arrière raide et les pneus sans aucune bonne volonté ne vous aideront pas.

pneu 29 pouces Schwalbe Racing Ralph

En effet, les Schwalbe ne nous ont pas convaincu. Ils n’aiment ni le gras, ni le mouillé. Qu’une racine humide en biais cachée sous les feuilles mortes passe sous le pneu avant, et c’est le tapis direct. Dans la boue, l’arrière colle sur le plat, et glisse en montée comme en descente. Et s’il subsistait quelques doutes, les derniers passages neigeux rencontrés à mille mètres d’altitude nous feront mettre pied à terre instantanément. Sur sol sec et pas trop meuble en revanche, les Racing Ralph reprennent du poil de la bête. Et s’ils décrochent parfois encore un peu, c’est sans méchanceté. A préférer pour l’été, sûrement.

GT Zaskar Elite 9r planté dans la boue

Quant à la selle, et bien… Nous allongeons les sorties, et la Silverado va toujours, finalement. Une consistance bizarre, mais aucune douleur ni inconfort véritable. On ne la classera juste pas dans nos préférées. Comme disait notre grand-mère : le cul, c’est perso. Pour approfondir le sujet, c’est par ici.

Devant, la RockShox Recon, bonne fille, protège des gros impacts, sans grande subtilité sur les petits chocs. Elle ne panique jamais. Sa rigidité et son débattement raisonnable (100mm) sont en adéquation avec le reste du vélo. Son blocage au guidon, sans être indispensable, est quand même bien pratique.

La transmission n’appelle aucun reproche. Les commandes SLX pourraient être plus rapides, mais les dérailleurs font leur taf. Et les onze pignons autorisent un réglage fin de la cadence, pour les longs faux plats comme pour les petites baisses de forme.

frein arrière Shimano

Les freins assurent, quelle que soit la puissance demandée. On n’a toutefois pas aimé le dispositif arrière capricieux de notre Elite d’essai. Il a toujours répondu présent, mais sans jamais offrir la même course au levier sur deux sollicitations d’affilée… Pas du tout dangereux, mais très agaçant.

GT Zaskar Elite 9r en descente

Voici un authentique semi-rigide, abordable et réussi. Le cadre alu ne vend pas de confort, mais bien emmené, se montre très efficace. Si on s’applique, le Zaskar Elite renvoie l’ascenseur. C’est une machine aboutie, qui donne beaucoup de plaisir en s’investissant juste un peu à son guidon. Un cadre classique mais bien dessiné, une suspension simple, des composants qui suivent… Un ratio tarif/matos/fun au top. Car ce qui était parfois usant sur un 26 pouces reste du sport-plaisir avec ces grandes roues. Et en plus, il ya a le nom !

GT ZASKAR ELITE 9R
GT Zaskar Elite 9r jaune fluo de profil
Les + : simplicité, efficacité, agrément d’ensemble, prix contenu
Les – : pneus pas convaincants, frein arrière agaçant
Cadre : aluminium 6061 double butted
Fourche : RockShox Recon Gold TK 29 Solo Air 100mm, Remote Lockout
Dérailleur avant : Shimano SLX
Dérailleur arrière : Shimano Deore XT
Shifters : Shimano SLX
Cassette : Sunrace CS-MS8, 11/42 dents, 11 vitesses
Chaîne : KMC X11
Pédalier : FSA Afterburner MegaExo, 38/28 dents
Freins : Shimano M365 – disques 160 mm
Jantes : WTB ST i19 TCS 29, 32 trous
Moyeux : All Terra Centerlock
Pneus : Schwalbe Racing Ralph Performance Line 29 x 2.25
Potence : All Terra
Cintre : All Terra, rise 15mm – largeur 710 mm
Grips : GT Statement
Tige de selle : All Terra
Selle : WTB Silverado Sport
Poids : 12,40 Kg en taille L, pesé sans pédales

Prix public : 1499 €
tailles du GT Zaskar Elite 9r

Gt Zaskar Elite 9r dans les Vosges

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *