Andalaucia Bike Race 2024, suite et fin !

Étape 5 : super stage marathon

Nous voici maintenant à Cordoba, plus précisément en plein coeur de la ville au pied de la Mezquita Cathédrale pour prendre le départ de cette étape marathon de 87km cumulant 2000m de dénivelé. C’est à nouveau un grand soleil pour cette 5e journée de course qui débute par une parade dans les avenues de Cordoba, une balade neutralisée un peu trop rapide à notre goût car on se fait deja lâcher dans ce départ fictif à plus de 40km/h ! Après 6km de course, nous voici sortis de Cordoba et on attaque la première montée quasiment dans les derniers mais peu importe, le principal c’est de s’amuser et de profiter de cette longue étape. La route va vite se transformer en une piste cyclable qui serpente en lacets, devenant un single technique méga raide, du coup bouchon monumental sur les premiers sentiers de la mythique ascension des antennes d’El Reventon. A part cet embouteillage, l’escalade est plutôt sympa et agréable sur un joli chemin piéton.

On enchaîne ensuite sur une série de singles rapides et faciles qui nous permettent de récupérer et de remonter quelques places avant de poursuivre sur une section roulante pendant une dizaine de bornes entre sous bois et prairies au milieu des vaches et des chevaux avant de basculer vers Cordoba par la descente de Tresserra, un sentier très cassant qui sera quasiment le plus technique de la semaine. Celle-ci nous permet de revenir sur un groupe qui nous sera bien utile car quelques kilomètres tout plat nous attendent le long d’un canal d’irrigation avant d’attaquer la seconde partie du parcours.

Nous avons 39km et 2h10 de course, seconde grosse ascension du jour avec 5km et 250m de dénivelé sur un chemin à travers les prairies. Cette montée est raide et technique par endroits, plus facile à d’autres moments, elle va faire mal à pas mal de coureurs. Une fois au sommet, on enchaîne par une douzaine de kilomètres très roulants et intégralement sur pistes vallonnées dans un décor très différent des oliveraies de Jaén, on découvre les sierras autour de Cordoba. Cette section est un peu plus ennuyeuse mais nous permet d’aligner les kilomètres jusqu’au ravito de Santa Maria de Trassierra. Je refais une rapide remise à niveau des bidons et constate que malheureusement il n’y a pas de vivres salées proposées, c’est bien dommage et on va donc se contenter de quelques morceaux de bananes et de gâteaux.

Allez, on repart à l’assaut des trente derniers kilomètres avec en point de mire l’antenne de Laga de la Cruz à aller chercher, c’est encore assez roulant mais ça monte encore régulièrement jusqu’à ce point culminant où l’on domine Cordoba de près de 500 mètres. Il reste une vingtaine de kilomètres et le parcours redevient plus technique sur des singles plus cassants, aussi bien en descente qu’en montée avec un petit portage dans les rochers où l’on évolue dans un petit canyon. On remonte ensuite faire une petite boucle autour du golf de Cordoba où se trouve le dernier ravito du jour. On roule maintenant avec un petit groupe et il ne faut plus se poser de questions, il reste 13km sur un profil plutôt descendant et on amorce le retour vers l’arrivée jugée dans un grand parc de la ville de Cordoba. Une belle descente s’ouvre devant nous sur un single tantôt rapide et tantôt plus technique mais gare aux pièges, il ne faut pas sortir de la bonne trajectoire. Premier palier de descente dévalée, on a une dernière petite montée à escalader sur une route large et ensuite c’est une longue descente sur un single rapide que l’on dévale à grande vitesse pour nous ramener dans les premiers lotissements de Cordoba. Les 5 derniers kilomètres nous offre un parcours rythmé où l’on prend beaucoup de plaisir pour venir couper la ligne après 5h14 d’efforts. L’étape du jour se sera révélée plutôt roulante mais nous aura également offert quelques jolis singles. Concernant l’arrivée du jour, le site est vaste et joli sur ce poumon de verdure en pleine ville mais l’espace de ravitaillement d’après course un peu trop petit à mon goût et il manquait un petit peu de vie et d’ambiance à notre passage même si l’on a conscience que maintenir une certaine ambiance pendant quelques heures du premier concurrent jusqu’au dernier n’est pas forcément chose facile. Cependant on retrouve l’essentiel de ce que l’on attend à savoir un ravitaillement solide et liquide, une aire de lavage vélo et quelques stands d’assistance mécanique.

Pour de nombreux coureurs venus passer une semaine de dépaysement, c’est ensuite une après-midi touristique au programme, permettant de récupérer tout en profitant des trésors culturels que nous offre cette magnifique ville de Cordoba et notamment cette Mezquita Cathédrale qui reste l’emblème et la vitrine architecturale de ce centre historique classé patrimoine mondial. Une soirée à déguster des tapas et le lendemain, place à la toute dernière étape pour boucler cet Andalucia Bike.


Étape 6 : un final paradisiaque

Voici déjà le dernier jour de cette semaine andalouse où l’on nous propose un parcours de 28km à effectuer en mode contre la montre au nord de Cordoba, chaque duo s’élançant toutes les 30 secondes. Nous serons quasi les premiers à partir car c’est notre catégorie qui ouvre le bal suivi des différentes catégories Master puis des élites en dernier. Clairement, pour nous ce sera très appréciable car le parcours proposé sera juste un vrai régal avec un enchaînement de singles tous aussi magnifique les uns que les autres. Dès le départ, on entre dans le vif du sujet dans des singles très rythmés où l’on met quelques minutes à se mettre dans le bon tempo et ensuite ce sera une belle bataille avec nos adversaires. Après une petite dizaine de kilomètres, on affronte une petite ascension plus linéaire mais assez rapidement celle-ci se termine par de nouveaux singles où chaque petit franchissement est un défi à passer sur le vélo. Les montées et les descentes s’enchaînent dans un décor sauvage, on évolue dans des sous-bois au milieu de jolis canyons. Quelques montées plus roulantes nous permettent de reprendre un peu notre souffle avant de replonger dans des singles qui serpentent dans tout les sens. On arrive dans les cinq derniers kilomètres où l’on gravit la dernière montée du parcours, une rampe en béton à 25% sur 300 mètres avec un groupe de spectateurs venus mettre le « fuego » avec une sono à plein tube ! On retrouve ensuite le final de l’étape de la veille pour les trois derniers kilomètres que l’on appréciera à leur plus juste valeur avant de franchir la ligne d’arrivée finale après 1h54 de course effrénée. Ce fut un véritable bonheur que de rouler sur ce magnifique spot cordouan.

Voilà, c’est avec la jolie médaille d’arrivée, symbole des 275km et des 19 heures d’efforts effectués pour boucler cette chouette semaine andalouse que s’apprécie le dernier ravito d’arrivée. En tête de course, par contre ça n’aura pas fait semblant, il n’aura fallu que 12h20 au duo italien Fabian Rabensteiner/Samule Porro du team Willier-Pirelli pour remporter cette 14e édition de l’Andalucia Bike Race. En prenant la 2e place du jour à une toute petite seconde des vainqueurs et en remportant deux étapes, Wout Alleman et Hans Becking du team Megamo prennent une belle 2e place à 2 minutes de l’équipage italien. Pour compléter le podium, on retrouve le champion allemand Andreas Seewald associé au champion suisse Marc Stutzmann à 3 minutes. En remportant cette ultime étape le duo Andrew L’Espérance et Sean Fincham du team Maxxis Factory Racing prend une belle 4e place au classement général devant le binôme Daniel Geismayr et Jacob Dorigoni. Le premier coureur tricolore n’est autre que Pierre Billaud associé au britannique Jason Boutell, ils prennent une belle 12e place au classement final au terme d’une course régulière et sans fautes alors que le premier équipage 100% tricolore termine également tout juste dans le top 20 avec Emilien Mourier et Sébastien Burnet auteurs d’une belle remontée après avoir longtemps été placés autour de la 25e place. Chez les dames, assez nette victoire du binôme Janina Wüst et Rosa Van Doorn du team Megamo qui remportent 4 victoires d’étape et le classement général avec 7 minutes d’avance sur Meritxell Figueras et Claudia Peretti du team ISB Cannondale qui remportent quant à elles l’étape finale. A la 3e place, on retrouve la seconde équipe du team ISB Cannondale avec Tessa Kortekass et Monica Calderon. A noter que la jeune française Line Burquier était présente associée à Stefanie Walter pour le compte du team Canyon CLLCTV, elles prennent la 6e place au classement final mais également une belle expérience en XCM avant les premières échéances nationales et internationales en XCO.

C’est donc la fin de cette 14e édition de l’Andalucia Bike Race, une épreuve connue et reconnue qui reste l’un des évènements phares en péninsule ibérique. L’organisation est très pro, aucun doute là dessus. Dans les points positifs, on trouve notamment le sérieux dans l’envoi des informations avec la réception quotidienne d’un petit briefing en quelques lignes et des traces GPS par mailing. Les parcours étaient plutôt bien équilibrés permettant de contenter tout le monde; des jolies traces techniques et montagneuses autour de Jaén les premiers jours, deux étapes plus roulantes autour de Cordoba et un final très ludique et fun à rouler pour terminer sur une bonne note. La paëlla et le « jamon » iberico d’arrivée à Jaén furent également très appréciés. Côté ravitos, on a l’essentiel qui nous est proposé mais on aurait également apprécié un ravito avec quelques victuailles salées en milieu ou fin d’étape, notamment sur l’étape « marathon ». Le petit point à améliorer serait probablement l’animation, on a trouvé l’ambiance un peu trop calme pour une épreuve de cette envergure, d’autant plus en Espagne où l’on nous habitue en général à des animations endiablées. Excepté ce point, cette Andalucia Bike Race reste une valeur sûre pour qui veut découvrir une magnifique course à étapes sans s’engager sur une épreuve trop difficile physiquement et techniquement, cette course réclame une petite préparation minimale mais reste accessible à un large public. On boucle cette semaine avec une belle expérience et quelques jours de VTT au soleil très appréciable en cette fin d’hiver.

Infos et résultats : www.andaluciabikerace.com

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook et Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.