Test de la tenue PEARL iZUMi P.R.O. Pursuit thermique et Wind Jacket

Nouvelle technologie et troisième couche

L’ensemble haut de gamme PEARL iZUMi P.R.O. Pursuit est destiné à affronter les journées humides et venteuses. Ce qui tombe bien, puisque nous battons des records de précipitations cet hiver !

Nous avons tous nos recettes pour affronter l’entraînement hivernal, avec son lot de journées humides, venteuses, ou lorsque la météo est fortement indécise. Cet ensemble PEARL iZUMi P.R.O. Pursuit situé en haut de gamme, comme on peut le voir en termes de tarifs et de finition, présente des solutions originales, même si collant et veste ne vont pas toujours ensemble en fonction des conditions.

En effet, le collant apparait comme une protection extrême, avec un mélange de tissu thermique, de panneaux Shofshell à trois couches (une seule couche pour le bas des jambes) et d’un nouveau tissu hydrophobe nommé PI DRY, positionné sur l’arrière des cuisses et les bretelles pour repousser l’eau d’une pluie continue ou des simples projections. Pour que le collant conserve sa flexibilité, il est découpé en de nombreux panneaux. Ainsi, il paraît un peu rigide au moment où il est enfilé, mais se fait rapidement oublier une fois en action et en position cycliste. Les bretelles plates participent au confort, ainsi que le fond de cuissard P.R.O. Pursuit anatomique sans couture au milieu.

Celle-ci est d’autant plus appréciable que le collant taille bien serré au niveau du fessier et des hanches, évitant ainsi les risques de frottements, même en roulant sous la pluie battante. En revanche, la rigidité du matériau se retrouve au niveau des genoux, avec de nombreux plis qui se forment, et avec une partie basse un peu bouffante. Bref, ce collant est un peu à mi-chemin entre un cuissard long et un pantalon de pluie, mais avec une partie autour du bassin bien ajustée. Pour le reste, un élastique maintient le bas plutôt qu’une ouverture avec un zip, ce qui le rend un peu difficile à enfiler, et seuls trois logos réfléchissants assurent un minimum de visibilité. Le tissu hydrophobe PI DRY est garanti pour assurer ses fonctions jusqu’à 100 lavages, alors que la plupart des tissus déperlants ne résistent que 20 lavages.

La veste P.R.O. Pursuit Wind Jacket est beaucoup plus souple et légère, puisqu’il s’agit en fait d’une troisième couche, voire d’une seconde à emporter dans la poche pour se protéger des éléments en montagne l’été par exemple. D’un volume à peine plus important qu’un gilet, elle est facilement compactable. Cependant, on peut aussi l’apprécier portée sous des températures de 5 à une douzaine de degrés, et par un temps légèrement humide. Tout dépend en fait du niveau d’épaisseur des deux premières couches. Dans l’idéal, on peut superposer un sous-vêtement à manches courtes ou longues, et un maillot long. La P.R.O. Pursuit Wind Jacket vient ensuite apporter la protection contre le vent, avec le tissu Softshell Lite au niveau des bras, des épaules, du cou, du torse et du bas du dos (juste au dessus des poches du maillot). À l’arrière, un grand panneau maillé assure la ventilation sur le dos. Sur l’avant, un rabat interne vient assurer l’étanchéité au vent de la fermeture éclair intégrale, jusqu’au cou, qui remonte assez haut. Même s’il n’y a pas de poches à l’arrière, la finition est excellente, comme le montrent la protection pour le menton (pour éviter que le zip ne vienne irriter), et l’ensemble des coutures étanches au vent. La coupe est toujours un peu particulière chez PEARL iZUMi, avec des manches très longues mais peu ajustées, une taille bien serrée et bien tenue avec un élastique et des logos siliconés pour éviter les glissements, et plus d’espace au niveau des épaules. Deux petites bandes réfléchissantes viennent orner le bas de la veste à l’arrière, secondées par deux autres bandes sur les manches.

Sur la route

Le collant peut aider à supporter des conditions très difficiles, comme par exemple des sorties pluvieuses par 2 ou 3°. Les couches Softshell sont déperlantes et coupe-vent, et on voit bien les gouttes rester sur le dessus des cuisses, pour ne pas imbiber tout de suite le tissu. L’eau finit par passer, mais la matière n’est pas gorgée d’eau. La différence se ressent nettement au niveau des tibias, souvent très exposés à l’eau froide.

« La coupe est particulière, mais malgré tout assez confortable, avec un fond de cuissard performant et qui ne provoque pas d’irritation. »

La coupe est particulière, mais malgré tout assez confortable, avec un fond de cuissard performant et qui ne provoque pas d’irritation. Lorsque les conditions sont meilleures, le P.R.O. Pursuit thermique se fait même oublier, de sorte qu’il est possible de s’entraîner normalement en intensité, sans ressentir de gêne particulière. La veste impose de porter une couche supplémentaire par rapport aux habitudes, sous des températures de 7/8° et sous l’humidité. Là où on peut se contenter d’un sous-vêtement thermique et d’une seule veste de protection, il faut ajouter un maillot avec la P.R.O. Pursuit Wind Jacket. Cela occasionne moins de flexibilité au niveau du torse et des bras. La protection est efficace contre le vent, tout en provoquant rapidement une hausse de la température au niveau des bras. En revanche, le tissu est à peine déperlant, et en cas d’averse, l’eau traverse très vite, humidifiant maillot et sous-vêtement. L’absence de poches oblige à glisser la main sous la veste, ce qui peut être problématique avec des gants épais ou si on a un peu froid. Cette veste est finalement plus appréciable en tant que couche d’appoint, pour rentrer tranquillement à la maison après une séance d’intensités sans attraper froid, ou pour éviter la fraîcheur d’une descente alpestre en plein été, lorsqu’un simple gilet coupe-vent ne suffit pas.

Ainsi, le collant et la veste P.R.O. Pursuit thermique et Wind Jacket n’ont pas tout à fait les mêmes fonctions. Le collant peut s’adapter à des conditions hivernales difficiles, tout en conservant un confort appréciable. La veste est une troisième couche pour supporter la fraîcheur, mais sans pluie, ou une protection d’appoint à enfiler selon les variations de températures.

PEARL iZUMi P.R.O. PURSUIT THERMIQUE ET WIND JACKET
Les + : protection contre la pluie du collant et confort, finition
Les – : rigidité et coupe du collant, veste en couche supplémentaire, prix
Collant :
Partie principale : 39% Nylon 34% Polyester, 21% Lycra, 6% Polyuréthane ; Panneaux thermiques : 56% Nylon 30% Polyester, 14% Lycra ; Bas : 100% Polyester. Tailles : du S au XXL
Prix : 184,95 €

Veste :
100% polyester, deux couleurs,  Tailles : du S au XXL
Prix : 139,95 €

Voir aussi : Test de la tenue PEARL iZUMi P.R.O. Pursuit Softshell

Contact : www.bikegear.cc

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *