Test de la selle Gelu P1

Le poids, l’ergonomie et la solidité

En complément de la présentation de la selle la plus légère au monde, la Gelu K3, on s’intéresse davantage à cette marque spécialisée dans l’assise avec le test de l’une des nombreuses selles figurant au catalogue de la marque haut de gamme Gelu. Essai de la P1, un modèle conçu pour une utilisation route et VTT. 

Par Thomas Skubiszewski

Pour poursuivre la découverte de composants vélo de conception très pointue illustrant l’étendue grandissante du savoir-faire de la péninsule ibérique dans le milieu du vélo à plusieurs échelons, l’essai de cette selle Gelu P1 complète ainsi les tests récents des produits Darimo.

Jeune et créative 

En ce qui concerne Gelu Carbon Creation, il s’agit d’une marque portugaise fondée en 2013 par Anghel Ivanof, un passionné de sport disposant de solides connaissances dans les composites de pointe acquises dans le milieu de l’aéronautique depuis 1999. C’est en 2005 qu’Anghel Ivanof commence à mettre au service du cyclisme son expérience du carbone et crée un premier prototype de selle en 2006.

La philosophie de Gelu est claire avec 3 axes essentiels :
– En premier lieu le confort avec un travail important sur l’ergonomie
– La fiabilité grâce à la technologie de pointe
– En dernier lieu, le poids mais il est très important de signaler que ce n’est pas une priorité. La technologie employée et la conception amène naturellement à des poids légers mais aucun objectif de record n’est fixé préalablement lors de la conception de chaque produit.

Pour ce faire, Gelu s’appuie sur les retours de plusieurs athlètes testant les selles de la marque.

Savoir-faire

La forme est étudiée avec des spécialistes et les modèles de leur gamme correspondent à chaque fois à un type d’anatomie précisEn théorie, selon la longueur, l’angle, la largeur, etc. il n’y a qu’un seul modèle de leur gamme sur lequel vous serez pleinement à l’aise. Pour bien choisir sa selle parmi une offre importante, tout se fait en dialoguant directement avec l’équipe Gelu qui vous aidera à choisir le bon modèle correspondant à vos habitudes et vos besoins. Le temps de production est d’environ 2 semaines (et parfois un peu plus selon la demande). Chaque selle est entièrement réalisée à la main, selon les besoins du client : forme, couleur, finition. Toutes les fantaisies de décorations et personnalisations sont possibles, il suffit de demander !

En termes d’homologation, la norme UCI est respectée (24 cm mini en longueur) et la limite de poids cycliste est souvent fixée à 115 kg hormis certains produits spécifiques limités à 95 kg. On a par exemple la P1 testée ici, un produit adapté à la pratique du VTT (nous l’avons testé sur ce type de vélo) pesant 75,6g aussi solide que rigide et différent du modèle E1 à 67g et plus confortable où l’on note 5° de différence sur l’appui latéral. Ces deux modèles se caractérisent par un nez de selle large et rigide offrant un avantage sur les montées délicates nécessitant une assise sur le bec de selle.

L’épreuve du terrain 

Bonne surprise lors du premier roulage car je m’attendais à souffrir comme ce fut le cas lors des premières sorties sur une SMP carbone utilisée habituellement. Mais il n’en a rien été, les angles latéraux sont bien différents et la largeur de l’assise est tout de même conséquente, non pas à l’arrière des fesses mais sur les points d’appuis. Ce qui frappe de prime abord est le fait qu’il n’y a qu’une position en milieu de selle. Bien calé, cette position bascule le bassin vers l’avant avec les ischions verrouillés par l’angle latéral. Ca ne bouge pas et j’ai de ce fait pu prendre appui en fond de selle pour être positionné bien centré. Ca offre aussi, selon les individus, l’avantage de moins inciter le pilote à plier le bas du dos puisque les hanches sont d’avantage basculées vers l’avant. Conséquence directe, moins de fatigue sur ce poste. Cette forme de selle n’interdit cependant pas de passer aisément derrière la selle en descente, pas de soucis de ce coté. D’ailleurs, malgré la possibilité de bien se caler, comme toute selle carbone lisse sans revêtement, on glisse un peu. Il faut bien affiner le réglage pour optimiser ce point, Gelu préconise une légère inclinaison vers l’avant pour assurer un confort optimal où le phénomène de glisse reste relativement faible si bien ajusté.   

Roulant souvent à l’attaque sur le bec en m’avançant, l’excellente surprise est de pouvoir se poser et exploiter pleinement ce bec large évidé et très rigide sans aucune difficulté, aucun inconfort bien au contraire ! Sa largeur est parfaite pour ma morphologie, j’ai l’impression du coup d’y rester plus longtemps en utilisant davantage cet appui secondaire.
En termes de confort justement, plus largement, aucune gêne durant nos longues sorties alsaciennes, ce n’est pas une planche hyper rigide sans pour autant être trop souple. Testée à l’occasion volontairement avec un vieux cuissard bien usé, rien à signaler, la P1 est confortable. 

Quant aux autres points relevés, les arrêtes ne sont pas saillantes, utilisée occasionnellement avec un short ça ne se coince par entre l’assise et le yoke comme ça peut être le cas avec d’autres selles minimalistes (par exemple la Tune Speedneedle où nous avons déjà rencontré le souci). La jonction rails/coque est bien étudiée, finition et solidité assurée.

Au final, la Gelu P1 est une selle que l’on l’oublie à l’usage, et c’est surement ça le plus important. Comme toujours pour l’assise, il est primordial de choisir le bon modèle en fonction de sa morphologie et Gelu vous orientera assurément vers le bon produit comme nous avons pu le constater avec l’essai de cette P1, qui est la meilleure selle roulée jusqu’à présent en comparaison avec des produits du même acabit (FRM, Tune…) ; la Gelu P1 est nettement plus intéressante.

GELU P1 

Les + : Conception, poids, production locale
Les – : RAS

Construction : 100% carbone pré-imprégné epoxy
Dimensions : longueur de 250 mm, largeur 126 mm

Prix public : 265 €

 

Voir aussi : Gelu K3, la selle la plus légère au monde !

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.