Test de la selle F’izi:k Arione R1 Open

Sportivité sans concession

Dernier volet des essais de la gamme de selles Fizik route, avec l’Arione R1 Open, une version sportive avec une découpe centrale pour soulager les pressions sur les parties sensibles de l’appareil génital. Ça marche ou pas ?

Après le comparatif des selles Fizik Arione Large et Regular, et le test de l’Arione Versus Evo, nous nous arrêtons sur l’Arione Open pour avoir une large vue de l’ensemble de la gamme de la marque italienne, avec les différentes solutions techniques proposées. Un ensemble de tests qui montrent que le choix d’une selle ne doit pas se faire par hasard, et tenir compte de la morphologie, de la souplesse et du type de pratique.

Pour simplifier, trois modèles routes sont proposés chez Fizik (en dehors du triathlon/CLM ou des modèles spécifiques pour les femmes).

  • L’Alliante, avec un profil assez creusé (pour ceux qui manquent un peu de souplesse lombaire) et un croissant de 143 mm de large
  • L’Antarès, avec un profil peu prononcé (pour ceux qui ont une souplesse « normale ») et un croissant de 140 mm de large
  • L’Arione, avec un profil plat (pour les très souples ou qui adoptent une position agressive sur le vélo), un croissant de 130 mm de large ainsi qu’une longueur de 300 mm.

Ces trois modèles sont ensuite déclinés en version Regular telles que décrites plus haut, et en version plus large sur le croissant de 10 à 12 mm, tout en conservant leur profil. Puis, ces selles sont proposées en version classique, R3 ou R1, avec des différences de rigidité de la coque et de matériau pour les rails. Ils existe même des versions 00, plus minimalistes et très légères. Enfin, ces selles sont proposées en version Versus Evo, ou Open, avec un canal central ou évidées au milieu afin de soulager les pressions et limiter les risques d’engourdissement des nerfs de l’entrejambe.

L’Arione Open ici dans sa version R1 est donc plus haut de gamme que l’Arione R3 Versus Evo que nous avons précédemment testée, avec des rails en carbone plutôt que des rails en alliage K:ium. Peu de différence de poids cependant entre les deux, puisque la R1 Open affiche 196 g, contre 206 pour la R3 Versus Evo. En revanche, l’Open bénéficie d’une coque apparemment beaucoup plus rigide en Nylon renforcé de carbone, avec une mousse intermédiaire qui semble aussi encore plus ferme. Enfin, le revêtement en Microtex apparait ici un peu rugueux. Les rails en carbone ne disposent pas de graduation contrairement aux rails K:ium, et leur section légèrement ovale de 7×9 mm peut empêcher le montage sur certains chariots de tige de selle.

L’Arione Open R1 ou R3 ne dispose pas également du fameux Twin Flex au niveau du croissant, censé favoriser le passage de l’intérieur des cuisses. Du coup, ce modèle paraît encore plus ferme à l’assise. Il profite également d’un système de clip intégré à l’arrière, pour pouvoir y fixer lumières ou sacoches de selle compatibles.

Enfin, la finition est comme d’habitude de très bon niveau chez Fizik. L’Arione Open ne fait pas exception, ce qui semble logique avec un prix de vente de 179 €.

Sur la route

Comme sur la version Versus Evo, les arêtes de la partie centrale évidée sont marquées et très fermes. Les appuis sont donc répartis tout autrement que sur une selle classique, mais c’est le principe du système. Avec un cuissard de mauvaise qualité ou mal taillé, on peut se blesser si l’insert fait des plis. Cela peut aussi être problématique pour ceux qui pédalent un peu de travers, avec un bassin un peu désaxé.

Cependant, si les premiers kilomètres sont assez surprenant avec un appui très net sur les côtés, les choses ne s’empirent pas à la longue. On se rend compte au fil des sorties qu’il n’y a plus de petits désagréments comme des fourmillements au niveau de la verge ou des testicules après de longues sessions avec les mains en bas, ni de fréquentes envies d’uriner au cours de la sortie, ou au retour. Pourtant, le selle reste vraiment ferme, sans que l’on ressente la moindre impression de pompage ou de déformation au cours du pédalage, aussi bien en force qu’en vélocité. Vue de profil, la partie ouverte est très légèrement plus basse que le reste de la selle. Associée au revêtement rugueux, elle procure un calage rassurant et efficace. En revanche, on y perd le côté versatile de l’Arione traditionnelle, qui permet de se placer un peu comme on veut sur la selle au cours de l’effort. Par exemple, le bec de l’Open, bien qu’aussi large que la classique, et difficilement accessible en basculant simplement le bassin vers l’avant (la selle ne glisse pas), et avec l’ouverture il ne procure de toute façon pas le maintien espéré.

Après 2500 km de test, sous des conditions souvent très humides, l’Arione R1 Open n’a pas bougé, aussi bien au niveau du revêtement que de la coque. Elle assure un maintien ferme et durable dans le temps. Le canal central et l’ouverture évitent certains désagréments que l’on peut ressentir en roulant beaucoup sur des selles fermes. Elle assure un calage plus sûr (ou plus déstabilisant selon les conditions) de l’assise que l’Arione sans ouverture. C’est donc une selle très sportive, assez différente des autres modèles Arione, ou des autres modèles de selles Fizik Aliante et Antarès, qui ont aussi dans leur gamme cette version Open.

FI’ZI:K ARIONE R1 OPEN

Les + : Finition, fermeté, rigidité, diminution des pressions sur les tissus mous, durabilité
Les – : Arêtes au niveau de la mousse qui peuvent irriter en cas de mauvaise position, un seul coloris

Coque : Nylon renforcé de carbone, canal central
Rails : carbone
Revêtement : Microtex
Couleur : Noir
Poids : 196 g

Disponible en versions R3 (rails K:ium, 139 €) et en version Regular ou Large (+12 mm pour le croissant)  et en Aliante ou Antares.
Prix public : 179 €

Contact : www.fizik.com 

 


> Autres essais :
 www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.