SRAM RED eTAP, premier roulage !

Sram_Red_Etap_poignée

Premier test du groupe SRAM RED eTAP

On l’attendait impatiemment, ils l’ont fait ! SRAM va proposer dès le printemps prochain sa version électronique du groupe SRAM RED, avec l’eTAP. Une version qui se distingue de ses concurrents Shimano (Di2) et Campagnolo (EPS) par sa simplicité et par son poids. Premier test en marge du Roc d’Azur, à deux paires de jambes et à quatre mains.

Pour l’occasion, SRAM a préparé deux vélos pour la rédaction de VeloChannel.com. Un test relativement court d’une quarantaine de kilomètres donc, mais avec deux avis croisés. S’il reste quelques détails à régler pour une production en très grande série, le SRAM eTAP qui devrait être commercialisé dès le début du printemps 2016, est totalement finalisé. On remarque une finition et un look à la fois sobres et élégants, qui se marient sans problème avec un cadre haut de gamme. L’absence de fils saute évidemment aux yeux, avec tous les avantages pratiques et esthétiques qui peuvent en découler. Si les leviers disposent d’une parure en carbone, les deux dérailleurs conservent une apparence identique à la version SRAM RED mécanique, avec leur partie principale en aluminium.

Sram_red_dérailleur_arrière_batterie Sram_Red_dérailleur_avant_batterie

Chacun d’entre eux possède une excroissance sur l’arrière : il s’agit d’une batterie individuelle, facilement démontable et interchangeable entre les deux dérailleurs. Pour l’occasion, le pédalier voit son esthétique modifiée, avec des plateaux qui passent en noir, alors qu’un nouveau logo discret orne les étriers de freins.

Pédalier_Sram_Red_22_etap

Cependant la partie électronique de l’eTAP est totalement compatible avec les composants mécaniques du RED 22 actuel, pour ceux qui souhaiteraient simplement upgrader leur groupe. Côté tarifs, le groupe complet sera proposé aux alentours de 2700 €, alors que le mini-groupe électronique se situera autour de 1400 € (leviers et dérailleurs). Pour les triathlètes, les cyclosportifs ou les coureurs qui auraient besoin de commandes de dérailleurs supplémentaires, des boutons additionnels reliés aux leviers (Blips) seront disponibles et se monteront partout sur le cintre sous la guidoline. Ils seront vendus autour de 180 € les quatre. Présentation détaillée ici www.velochannel.com/SRAM présente da transmission électrique RED !

Des chiffres évocateurs pour boucler le chapitre présentation, la marque américaine annonce 5 ans de développement et tests terrain sur 1 million de kilomètres parcourus en plus des essais sur banc.

Le montage

L’absence de fils libère non seulement le poste de pilotage de toute raideur désagréable (surtout sensible sur les petits cadres), mais simplifie également grandement le montage. Tous les cadres peuvent ainsi être équipés, des plus anciens aux plus récents, sans problèmes liés aux passages des câbles ou autres incompatibilités. Voilà qui devrait intéresser non seulement les collectionneurs de cadres vintage en acier, mais aussi les marques qui produisent en grande série. Pas de fils, mais pas de batterie à l’intérieur du cadre non plus, puisque tout se passe à l’intérieur des leviers et sur chaque dérailleur. Une pile CR2032 se loge à l’intérieur de chaque levier, avec une autonomie de l’ordre de 2 ans. Sur les dérailleurs, les petites batteries démontables et rechargeables ne pèsent que 22 g, et leur autonomie est annoncée pour environ 1000 km.

Sram_red_batterie_démontable

Elles se rechargent complètement en 45 minutes, et sont surtout interchangeables sans outils d’un dérailleur à l’autre. Un témoin lumineux et un petit bouton sur chaque élément indique l’état des batteries, et permet de faire l’appairage entre tous les éléments du système et les réglages.

Sram_Red_eTAP_bouton_led_dérailleur

Une fois que les dérailleurs et les leviers communiquent ensemble, le système est totalement fermé, ce qui élimine tout risque de perturbation extérieure. Car ici, ni Wifi, ni Bluetooth, ni ANT+. SRAM a développé son propre réseau de communication entre les leviers et les dérailleurs, par ailleurs codé pour éviter toute interaction avec d’autres usagers de ce système. Sacrément innovant et intelligent, quand on sait que la marque américaine a dû contourner pas moins de l’équivalent de 20 kg de pages de brevets pour les transmissions électroniques, et préalablement déposés par Mavic, Shimano et Campagnolo. Autre particularité : le système se met en veille lorsque le vélo n’est pas utilisé, afin d’économiser les batteries. Il suffit alors de le secouer un peu pour le « réveiller ». En cas de transport (long) du vélo, il est même conseillé de neutraliser les batteries pour limiter leur décharge. Les vélos de contre-la-montre ou de triathlon ne sont pas oubliés, puisqu’en lieu et place des leviers, on peut trouver un petit boitier qui sert de lien entre les dérailleurs et les blips, qui sont optionnels pour un vélo de route. Lors du montage, on commence par le dérailleur avant, aussi simple à positionner que son homologue mécanique. En effet, puisqu’il utilise la technologie Yaw (le dérailleur pivote légèrement en changeant de plateau), il ne dispose que de deux positions, et accepte donc un croisement total de la chaine sur le petit ou le grand plateau. Seule la distance entre le bas de la fourchette et les dents du grand plateau est importante à respecter. Derrière, il suffit dans un premier temps de régler la butée basse du dérailleur, ainsi que l’écartement du galet par rapport au grand pignon (qui doit être de l’ordre de 6 mm). Les leviers et le dérailleur reconnaissent automatiquement la distance entre chacun des 11 pignons, à partir de la butée basse. Mais il est toujours possible d’effectuer des micro-ajustages en roulant, grâce à un petit bouton sur la partie basse et intérieure du palet de changement de vitesse. Pratique en cas de changement de roue, ou après une chute si la patte de dérailleur a un peu bougé.

Poignée_Sram_red_électrique

Enfin, pour éviter tout accident, on finit évidement par régler la butée haute de l’arrière, et la butée interne du dérailleur avant. Notons que le petit bouton présent sur les dérailleurs permet aussi la maintenance sur un pied d’atelier, assurant un passage des vitesses pas toujours évident avec une main qui s’occupe déjà de faire tourner la manivelle.

Prise en main

Le SRAM eTAP surprend d’abord par l’ergonomie des poignées. Un peu plus fines que les SRAM RED et Force, et très agréables à empoigner, que ce soit en plein effort ou en mode balade. Même la composition du caoutchouc a évolué, surtout pour une question de confort et de longévité. Ces poignées ont aussi été améliorées au niveau du freinage. En effet, un petit ressort est ajouté pour le rappel du levier. L’action devient donc ferme et franche, plus facilement dosable et sécurisante.

Sram_Red_etpa_levir_frein_ressort

D’ailleurs, l’association entre ces poignées eTAP, les étriers RED, les patins Zipp et les roues 404 Firecrest est redoutable d’efficacité. Mais c’est évidemment en termes de changements de vitesses que l’on attend l’eTAP au tournant. Nous avions entendu parler de la cinétique du shifting proposée par SRAM. Les deux leviers de freins sont secondés par un palet comme sur les leviers SRAM mécaniques. Mais ici, pas de mécanisme Double Tap. À chaque palet une fonction, puisque celui de droite sert à descendre un pignon sur la cassette (et plusieurs en mode rafale si on maintient le doigt appuyé), celui de gauche à monter. Une action simultanée sur les deux palets sert à changer de plateau, sans cran intermédiaire ni ajustement grâce au dérailleur avant Yaw. Simple sur le papier, mais pas forcément lors des premiers kilomètres, habitués que nous sommes à manipuler le dérailleur arrière avec la main droite et le dérailleur avant avec la main gauche. Les changements sont francs et rapides, presque secs, mais une fois passés, les rapports restent extrêmement silencieux. En bosse avec un fort pourcentage, les changements sont aussi nets, même pour passer d’un plateau à l’autre, sans ressentir le besoin de relâcher la pression un court instant sur les pédales. La course nécessaire à enclencher une vitesse est identique à celle des leviers SRAM mécaniques (lorsqu’on manipule le Double Tap pour descendre un pignon), donc supérieure au Shimano Di2 par exemple, ce qui évite les erreurs de manipulation. Concernant le positionnement et la fonction du palet de gauche les avis sont partagés au sein de la rédaction de VeloChannel.com. L’un d’entre-nous a éprouvé plus de difficulté pour mémoriser dans l’action que le levier sert à remonter les dents, mais aucune pour les changements de plateau. Pour l’autre, c’est exactement l’inverse avec une adaptation quasi immédiate. Quelques centaines de kilomètres devraient cependant suffire à intégrer totalement le principe. Restent les boutons additionnels (Blips), dont nous avons également particulièrement apprécié la fonction. Là aussi, c’est relativement simple. Le bouton situé sous la guidoline® sur la partie droite du cintre sert à descendre un pignon, celui de gauche sert à remonter. Les deux ensemble permettent de changer de plateau. Rien n’empêche cependant d’inverser les positions, pour ceux qui aiment se faire des nœuds au cerveau. N’empêche que ces blips sont bien pratiques, notamment lors de l’ascension d’une longue bosse avec les mains posées sur le haut du cintre. Enfin, parlons du poids, et là encore SRAM fait très fort, puisque le groupe est annoncé autour de 1950 g (sans les blips), ce qui en fait le groupe électrique le plus léger du marché. C’est environ 120 g de plus qu’un groupe SRAM RED 22 mécanique, mais sans compter le poids des câbles et gaines de dérailleurs. Poids, prix et facilités de montage devraient donc assurer au SRAM eTAP un succès mérité, au regard de ses performances, largement au niveau de la concurrence sur ce que nous avons pu constater au cours de cette première prise en main.

dérailleur_arrière_Sram_Red_électrique groupe_Sram_Red_etap_électrique Sram_red_dérailleur_avant_yaw

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

 

30 commentaires sur “SRAM RED eTAP, premier roulage !”

  1. Bonjour,
    Pourquoi ce dérailleur arrière n’accepte pas la cassette 11/32 ?
    Est une possibilité qui verra le jour ou cette éventualité sera t’elle toujours impossible, avez vous des infos ?
    Cordialement,

  2. Bonjour, le dérailleur arrière n’existera dans un premier temps qu’en chape courte, ce qui ne permet pas un fonctionnement optimal avec une cassette disposant d’un grand pignon supérieur à 28 dents. Nul doute que Sram appliquera la technologie WiFLi dans le futur, avec un dérailleur à chape longue complétant l’offre mais aucune info là-dessus pour le moment.

    1. Bonjour,
      Il est déjà disponible. Pour ma part , commandé en Angleterre et reçu vendredi dernier. Très content. Un petit bijou

      1. Bonjour Velochannel,
        je compte faire un montage à la carte et donc installé le mini groupe sram etap.
        je voulais savoir si oui c ‘est compatible le pédalier shimano durace r9100?

        merci

      2. mon vélociste n’arrive pas a regler le passage sur le gros plateau, il saute ou il ne monte plus selon les modifs qu’il apporte , as tu un conseil ?

  3. Bonjour,
    Je suis équipé avec un pédalier campa super record 11v, est-ce compatible?
    Devrai-je changer aussi la cassette campa?

  4. Est’l possible de l’utiliser avec une cassette 10v sram red ? Bref peut’n le limiter à 10v pour les roues qui ne peuvent monter du 11 ?

    1. Bonjour, non, impossible à utiliser avec du 10 car écartement différent des pignons. Cassette 11 obligatoire donc.
      Sportivement.

  5. Bonjour le mini groupe est il compatible avec des cassettes et plateau d’une autre marque (shimano par exemple) ou faut il racheter le groupe complet? merci

    1. Bonjour, une cassette Shimano 11 a le même écartement entre les pignons qu’une cassette SRAM, ça fonctionnera donc. Idem pour les plateaux. A noter par contre que le niveau élevé d’optimisation du fonctionnement d’un ensemble de composants d’une seule marque fait qu’il est préférable aujourd’hui de ne pas mixer les éléments au risque de perdre en précision/rapidité, cette perte étant toutefois très légère.
      Sportivement.

  6. Bonjour,

    En cas de problème avec un des composants, peut-on acheter élément par élément ou doit-on racheter un groupe complet à chaque fois vu le codage propre à Sram.

    Merci.

    William

  7. Bonsoir

    J ai actuellement un vélo look 695 superlight équipé d un pédalier Z2 :

    – soit 53×39
    – soit 50×36

    Le sram etap 2016 est-il compatible ?

    Stéphane

    1. Bonjour Stéphane, pas de souci de compatibilité avec pédalier Look Z2 qui respecte les normes des fabricants de transmission.
      Sportivement.

  8. Bonjour,
    J’ai un look 695 SR monté en Campa Super Record 11V, pédalier Look Zed2 50×34… je voudrais savoir si juste la partie SRAM ETAP électrique me suffit pour le upgradé ou bien me faut-il changer le groupe complet Campa en place pour le SRAM ETAP ?
    Sportivement

  9. Bonjour
    je possède un groupe campa S R je voudrais gardé le pédalier es-ce compatible avec le mini groupe Etap et cassette campa 11×23 et 12×29 ou est il obligatoire d’acheté le wifli ??
    sportivement

  10. Bonjour
    Le mini groupe sram etap est il compatible avec mon pedalier 50/34 cassette 11/28 et étrier frein shimano??
    Merci BAV

    1. Bonjour, oui il est compatible avec ces braquets et étriers de freins. Si vous allez au delà de 11/28 dents en montant du 11/30 ou 11/32 dents, il faudra par contre opter pour le modèle de dérailleur à chape longue dit WiFLi.

  11. Bonjour Vélochannel,
    Jje voudrai faire un montage à la carte c’est à dire installé le mini groupe sram red etap 11/28.
    Est ce qu’il est compatible de mettre un pédalier shimano durace r9100 52/36 ou 50/34?

    Merci

  12. bonjour
    ma question et je fait changer de vélo qui et équipe du groupe sram red e-tap voila mes roue sont équipe de corps de roue et cassette campagnolo est ce campatible avec groupe sram etap merci

  13. bonjour,
    j ai des étriers direct mount shimano sur mon cadre est ce compatible avec l’etap ? sram ne fait pas d étriers direct mount ?
    merci

  14. Bonjours
    je désire acheter la partie electrique scram etap
    j ai un pédalier fsa avec plateau rotor ovale
    es ce compatible
    roue zipp 303 corp roue libre campa es ce compatible ou bien dois je mettre une roue libre scram
    es ce possible
    merci de votre reponse
    sportivement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.