Materiel-Velo.com, VPC et magasins font bon ménage

Achats sur internet ou en magasin, les habitudes des pratiquants continuent d’évoluer et la bataille entre les vépécistes – toujours de plus en plus nombreux – et les magasins en dur fait rage. Les services de l’un et l’autre sont cependant complémentaires et le niveau d’expertise reste le nerf de la guerre. Au milieu des poids lourds du milieu de la VPC, on trouve quelques petites enseignes à ne pas oublier et qui peuvent se démarquer avec une activité commerciale différente, c’est le cas de Materiel-velo.com qui poursuit son développement sur les deux fronts.

L’entreprise caladoise annonce pour 2018 une nouvelle dynamique avec notamment une extension importante du côté des magasins physiques comme annoncé lors de la publication de cette offre d’emploi parue mi-septembre : Materiel-Velo.com recrute. Histoire d’en connaitre davantage sur la vision future de l’enseigne, une petite interview de Denis Montard, président de Materiel-Velo.com.

VELOCHANNEL.COM : Materiel-Velo.com, c’est un site de e-commerce et 2 magasins en dur. Combien de magasins comptez-vous ouvrir et quelles sont les échéances ? Des villes précises ?
Denis Montard : Nous avons prévu d’ouvrir trois magasins en 2018 aux environs de Bordeaux, Aix en Provence, et à la limite de la Savoie/Haute Savoie. Nous sommes également en train de préparer une refonte de notre site internet dont la sortie est prévue pour cet hiver. Il est temps de donner un coup de jeune à notre boutique en ligne, notamment au niveau du design. Nos clients ne seront pas bouleversés dans leurs habitudes puisqu’ils retrouveront en grande partie l’ergonomie actuelle, mais de nouvelles fonctionnalités feront leur apparition pour améliorer le service client.

Ca c’est pour le court terme, quelle est la vision à plus long terme ?
Nous voulons continuer à être performants sur le net et en magasin en essayant d’offrir toujours le meilleur rapport qualité/prix. Par ailleurs, pour nous, le vélo est avant tout un sport de passion très technique en raison de l’évolution constante du matériel. Comme Materiel-velo.com souhaite rester positionné sur le haut de gamme très sportif, nous voulons pouvoir continuer à répondre à une clientèle toujours plus exigeante en matière d’infos techniques. Cela implique une équipe de passionnés et de nombreux investissements.

Matériel-vélo associe donc le e-commerce et les magasins physiques. La stratégie est de développer le commerce en dur ?
La stratégie est de développer le net et le physique, les deux canaux doivent pouvoir se développer avec de nombreuses synergies. Cependant, le commerce en dur reste très coûteux en stock, en temps et nécessite donc des moyens financiers importants pour un retour moins rapide que le net, il s’agit donc de bien répartir ses moyens. Toutefois nous mesurons chaque jour les atouts inestimables que constituent les boutiques physiques. Par exemple, nous avons toujours été soucieux d’offrir un haut niveau d’expertise technique. Or, nos ateliers nous fournissent un retour permanent sur les performances ou les contraintes de compatibilité des produits que nous distribuons. Nos clients en ligne en sont les premiers bénéficiaires puisque nous sommes en mesure de leur fournir des réponses très concrètes en un temps record.

Quel est ton avis global sur le e-commerce aujourd’hui où l’on voit de multiples acteurs présents sur ce marché devenu très concurrentiel ? Est-ce que les magasins ont encore une place ?
Le e-commerce s’est fortement développé et pas seulement dans le vélo. Aujourd’hui, bien qu’il y ait toujours des centaines de sites, seuls quelques acteurs tirent leur épingle du jeu. Les places sont prises et il est maintenant difficile de faire bouger les lignes. Les magasins sont encore indispensables pour l’aspect mécanique. De plus la majorité des cyclistes ne sont pas prêts à acheter un vélo sur le net, donc oui les magasins ont encore un rôle important, par contre la concurrence est de plus en plus rude.

Que penses tu du marché du cycle en général, des évolutions de matériel, de la forte croissance du e-bike en urbain mais aussi en loisir avec la poussée du e-mtb ?
Quand on est baigné tous les jours dans le monde du vélo, il est difficile de voir les évolutions, cela avance par très petites touches. Il faut se replonger plusieurs années en arrière pour voir les grands changements. Il y a incontestablement une montée en gamme de la plupart des constructeurs, mais pas forcement de la place pour tout le monde, ni le budget pour la majorité des pratiquants. Même si pour le moment Materiel-velo.com ne propose quasiment pas de e-bikes urbains, nous sommes très heureux de voir de plus en plus de vélos sur les routes, nous sauterons sans doute le pas à un moment ou un autre. Pour ce qui est du vélo «sportif» électrique, cela se développe à une allure plus modeste et ouvre des portes à de nouveaux clients. Nous attendons avec impatience un vélo de route avec une petite assistance, une aide pour passer une bosse ou deux avec un poids plume. Nous avons bien demandé chez Trek et Pinarello mais rien pour le moment 🙂


> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “Materiel-Velo.com, VPC et magasins font bon ménage”

  1. je suis cycliste 10000 a 12000 par an et j’ai 79 ans et suis intéressé par une petite assistance électrique mais pour l’instant je n’ai rien trouvé si vous avait quelques idées je suis preneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.