IBIS présente le Hakka MX

Du nouveau chez IBIS avec le remplacement du vieillissant Hakkalügi qui cède sa place au nouveau né Hakka MX. Pas mal de changements pour une utilisation bien élargie même si la polyvalence était déjà présente sur le précédent modèle.

Plus léger, plus moderne, plus polyvalent si l’on résume au plus court. Plus en détail, le Hakka MX reprend des standards actuels pratiquées par plusieurs marques, à savoir la possibilité d’utiliser des roues de 700 (avec pneus pouvant aller jusque 40 mm de large) ou des 650b (27.5 pouces) avec une largeur de pneumatique pouvant atteindre 2.10 pouces, intéressante notamment pour les voyageurs à vélo en mode Bikepacking.


Cadre en carbone et fourche carbone Enve CX Disc. Axes traversants pour attacher les roues et l’une des particularités de cet Ibis Hakka MX se trouve au niveau de la boite de pédalier avec un format peu employé, le T47, un nouveau standard apparu en 2015 utilisé par certains artisans cadreurs – voir notre dossier complet : Les formats de boitiers de pédalier. Une boite filetée donc, permettant de monter facilement tout type de pédalier quel que soit son diamètre d’axe. La base droite rabaissée (un air de déjà vu…) permet d’utiliser des dentures importantes lorsqu’il est monté en mono-plateau, tout en autorisant une section large de pneu en garantissant un bon débourrage.

Deux petits perçages en haut du hauban droit permettant de fixer le légendaire «Handjob» faisant office par le passé d’arrêt de gaine pour le frein arrière. Un clin d’oeil à l’Hakkalügi, que ce soit la version carbone apparue en 2008 trois ans après la renaissance d’Ibis, ou surtout la première version sortie en 1997. Sur le Hakka MX, cet appendice inutile peut donc être retiré, mais que c’est beau et original !

Des fixations amovibles pour un éventuel garde-boue arrière, par contre à l’avant la fourche Enve ne le permet pas et il faut donc se diriger vers de l’adaptable (à clipser, colliers, etc.), un peu dommage de ne pas uniformiser tout ça. De même, si la fixation du frein arrière est de type FlatMount, à l’avant on est encore en PostMount.

Tous types de transmissions (mono ou double, mécanique ou électrique) peuvent être montées sur l’Hakka MX et un routing est également prévu pour une monte éventuelle de tige de selle télescopique (à hauteur variable à commande au guidon) pour les pilotes souhaitant faire du VTT avec leur Allroad…
Une géométrie polyvalente permettant d’après la marque californienne de pratiquer toutes les disciplines, à savoir route, cyclocross, Gravel, Bikepacking.


Le poids du cadre nu se situe aux alentours du kilo. 2 coloris disponibles, Fireball (rouge brillant) ou Coal (noir mat), prix publics France à venir sous peu…

> Autres infos Allroad : www.velochannel.com/Allroad
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *