24h VTT de Buthiers 2015, une belle réussite !

Logo 24h Vtt

Septième édition des 24h de Buthiers – 9 et 10 mai 2015

Après un début de mois de mai froid et humide, difficile et risqué de pronostiquer des conditions climatiques de saison pour cette édition 2015 des 24 heures VTT de Buthiers (Seine et Marne). Elles furent pourtant idéales, soleil et chaleur modérée pour un week-end parfait !

En ce week-end prolongé, Esprit Raid organisait les 9 et 10 mai les désormais traditionnels 24 heures VTT de Buthiers pour la septième fois déjà, un rendez-vous incontournable pour les aficionados des course «tour d’horloge», que ce soit en solo ou par équipes de 3, 5 ou 7 relayeurs. Nombres impairs pour l’effectif des équipes cette année pour changer, les nombreuses équipes habituelles de 6 jouant le classement scratch ont majoritairement fait le choix de basculer sur 5 coureurs.
L’organisateur limite à 400 le nombre total de participants, ce qui a cette année représenté 111 équipages y compris les solos, impératif pour le bon déroulement de l’épreuve car le tracé est 100% forestier et composé à 99% de mono-traces où il est difficile de doubler. Un peu de patience et surtout la bonne volonté des participants permet aux plus rapides de dépasser sans encombre, tant qu’il n’y a pas de rochers ni d’arbres encombrant les côtés.

24h Buthiers 6

Le circuit, typique de ce recoin sud-ouest de la Seine et Marne à deux pas de la forêt de Fontainebleau, est tracé autour de la base de loisirs de Buthiers qui offre un espace forestier restreint mais rempli de singletracks tortueux se faufilant entre les rochers et les pins, mais aussi sur des parties un peu plus rapides qui restent néanmoins ludiques au milieu de hêtres, chênes et autres variétés de feuillus de la région. Bref passage sur une platière où les bruyères abondent sur cette épaisseur de sable et terreau posée sur fond de dalles rocheuses. Des racines, de la roche, du sable et du humus, le terrain est sec malgré les pluies abondantes des jours précédents. Le beau temps et les températures clémentes ont fait leur retour pile poil pour le week-end. Pas froid ni trop chaud, même si la fraicheur de la nuit s’est faite ressentir notamment à l’aube, on ne pouvait rêver mieux comme météo !

24h Buthiers 2

La boucle, qui fait un peu moins de 8 km (7,6 km pour 160 m de D+), se compose d’un premier tiers vallonné et cassant où l’on attaque peu après la zone de relais par une descente technique nécessitant de passer à pied pour la plupart des concurrents en raison de l’étroitesse du chemin. Un rocher à descendre, pas forcément difficile mais entouré d’autres rochers qui ne laissent plus beaucoup de place aux guidons de plus de 700 mm de large. Autre passage étroit un peu plus loin, avant de remonter de l’autre côté du vallon via des petites bosses nécessitant du carburant où l’on n’essaie d’oublier que les cuisses ont mal. Faibles dénivelés mais on enchaîne plusieurs montées/descentes, pas spécialement techniques mais où il est tout de même nécessaire de piloter. C’est en tout cas rudement bon !

24h Buthiers 4

Le deuxième tiers est un peu plus «tranquille» avec du plat et du faux plat montant sur un sol quasi exempt de roches et cailloux. Des petites portions droites qui ne durent jamais longtemps, les singles sinueux restant dominants. Dernier tiers qui devient plus sévère ; on retourne jouer dans les rochers avec un portage où l’on doit passer une marche d’un mètre environ, rien de tel pour casser le rythme ! S’en suit une remontée faiblement pentue mais où la relance est difficile après ce passage à pied. Gros bout droit rapide, on descend à bloc, gros coup de frein pour bifurquer à 90° dans un nouveau mono-trace tournicotant dans tous les sens qui va nous amener vers la zone de passage de relais en 5 mn environ.

24h Buthiers 3

Les avis sont unanimes, ce tracé très ludique est excellent ! Impossible de s’endormir au guidon au beau milieu de la nuit et il faut rester lucide tout le long sur cette boucle bien tonique. Le circuit est en fait conçu pour contenter tout le monde, pas exigeant en termes de difficulté technique et physique mais suffisamment pour rester intéressant pour les vététistes assidus. Un régal pour tout le monde, que l’on soit en famille, entre copains de clubs rando loisir ou compétiteurs avertis. La zone de relais se fait à l’entrée du camping de la base, lui aussi niché entre les pins et les rochers, pratique pour disperser les tentes de chaque équipage et utiliser les sanitaires. Immersion en pleine nature, on est sacrément bien installé.

24h Buthiers 5

Parmi la quinzaine d’événements de ce type en France, les 24h de Buthiers sont à placer parmi les meilleures organisations grâce notamment au tracé ludique sur ce contrefort de la vallée de l’Essonne. On apprécie également la facilité d’accès avec une proximité des autoroutes et gros axes qui restent fort heureusement suffisamment loin aussi pour que l’on se sente pleinement à la campagne. Une critique tout de même, un participant sans casque a été aperçu par bon nombre d’entre nous sans qu’il ne soit intercepté par l’organisateur. La cérémonie protocolaire est brève, les vainqueurs n’étaient d’ailleurs pas tous présents en raison de soucis avec les personnes gérant le parking pour charger le matériel, c’est dommage.
Les frais d’inscription s’élèvent à 33 Euros par coureur petit déjeuner compris, ce qui est peu pour ce type d’épreuve où l’on est souvent bien au delà de 50 Euros. Le repas du soir est optionnel et chaque équipe doit s’occuper de ses ravitaillements.

24h Buthiers 2B

Côté résultats, l’équipage Beer n’Roll – composée de Maxime Nguyen, Frédéric Ischard, Renaud Oberti, Pierre Garen et Philippe Trochon – a écrasé la course en terminant avec 2 tours d’avance sur les seconds et 402,8 km couverts. Bon, ils sont à la limite de la triche car même s’ils s’appellent Beer n’Roll, après investigation pas la moindre goute de bière dans leur bidon ni même au campement ! On ne peut rien dire, notre collaborateur Fred Ischard fait partie de l’équipe…
On retrouve derrière les T.A. Fond, l’un des deux équipages de Tourisme et Aventure à qui l’on doit l’organisation de l’excellente Gamelle Trophy (voir notre article ici) suivi des Nez de Boeufs du club de Maisse où l’on retrouve un second rédacteur VeloChannel. En sixième position, le Team DSRB gagne la catégorie 3 relayeurs tandis que les CCVE2 l’emportent chez les 7 coéquipiers avec une onzième position scratch. Premier équipage mixte à la quinzième place avec l’AS Puiseaux VTT Poussins 1. Chez les solos, c’est Moustic of Zifouns qui effectuera le plus grand nombre de tours, 31 au total pour un cumul de 235,60 kms tout de même, ce qui le place à la 71e place scratch.

Résultats complets : www.esprit-raid.org/Résulats

24h_Buthiers24h Buthiers 7

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.