Essai

Test du système e-bike Shimano STePS

shimano-groupe_steps

DU VÉLO TOUT EN DOUCEUR

Après nos tests des systèmes Bosch et BH, voyons maintenant comment se comporte le Shimano STePS, une autre version des moteurs pour les vélos à assistance électrique. L’intérêt ici, c’est que l’assistance est couplée aux changements de vitesses électroniques dans le moyeu.

Si nous disposons dans le cas présent d’un vélo de ville à l’allure à la fois sobre et élégante (à l’occasion, un grand merci au magasin Cyclexpert à Bourg-la-Reine dans les Hauts-de-Seine pour le prêt du vélo), le STePS (Shimano Total Electric Power System) se retrouve bien sûr sur toute autre forme de cadre, sauf les vélos de course. Au cœur du système, on trouve une assistance électrique douce et progressive et différentes fonctionnalités faisant rapidement oublier le confort douillet d’une voiture pour tous les déplacements en ville, tout en entretenant la forme physique. D’autres possibilités sont bien sûr offertes avec cette assistance, mais en choisissant peut-être une monture plus sportive (au niveau du poids ou de la position en selle), ou plus baroudeuse (avec des pneus de VTT par exemple).

Shimano_Steps_vélo_ville

Révolution électrique

Revenons rapidement sur les avantages des déplacements urbains avec un vélo à assistance électrique : embouteillages évités grâce à la maniabilité de l’engin, aucun problème de stationnement et pas de consommation de carburant. La même chose qu’un vélo, mais sans transpirer si cela pose un quelconque problème. À la différence d’un deux-roues motorisé, un vélo à assistance électrique oblige à pédaler, et donc à bouger. C’est là qu’interviennent les vélos au look plus sportif et/ou baroudeur, pour parcourir des distances ou des circuits qui peuvent sembler difficiles au premier abord, et qui deviennent subitement accessibles grâce à l’alliance des jambes et du moteur. Les différents modes permettent simplement d’adapter l’assistance à l’humeur du moment, ou à une forme évolutive. Pas de visée sportive en revanche avec ce type de motorisation, car la vitesse d’assistance est limitée à 25 km/h. Au-delà, elle se coupe, ce qui peut se révéler parfois un peu frustrant.

Comparatif avec les autres systèmes

Parmi les deux systèmes que nous avons déjà testés, le Bosch avec un moteur débridé apporte des sensations à la fois folles et réalistes. Car pour fonctionner parfaitement et apporter l’ensemble de ses 350 watts d’assistance, il réclame un rythme de pédalage de l’ordre de 90 tours par minute. Ce qui impose un effort physique tout de même, ainsi qu’un certain essoufflement, plus ou moins prononcé selon le niveau physique de l’utilisateur. Le système BH dans la roue arrière nous avait paru moins corrélé au rythme de pédalage, plus superficiel et en un mot, plus brutal. Une sorte de vélo-Solex capable déjà d’avancer tout seul à 6 km/h sans qu’il soit nécessaire d’actionner les pédales, très vif au démarrage et jusqu’à 20 km/h, plus quelconque ensuite. Le STePS est encore différent, car il semble avant tout prévu pour la ville. Il se montre donc très doux, progressif, mais pas excessivement puissant. Avec le STePS il est d’ailleurs assez difficile d’atteindre les 25 km/h en côte, un peu comme si le moteur se contentait d’effacer seulement le surpoids du vélo d’essai dans le cas présent. Mais là n’est pas l’objectif. Aux vitesses usuelles d’un cycliste urbain ou de loisir, le STePS accompagne avec douceur le coup de pédale, un peu comme si on roulait avec un fort vent dans le dos. Cela en fait un vélo accessible aux cyclistes non expérimentés, qui ne sont pas déstabilisés par la quantité de couple qui afflue sous les pédales.

Shimano_Steps_moteur_central

Une exclusivité Shimano

Le système STePS se compose d’un moteur central léger et compact – dont le bruit en ordre de marche est tout juste audible -, d’un pédalier avec un carter de chaîne, d’une batterie Lithium-Ion de forte autonomie (de 60 à 125 km), d’un ordinateur de bord et d’un sélecteur de commande.

Shimano_Steps_autonomie_mode

Le STePS peut être couplé avec un dérailleur mécanique ou avec une transmission arrière électronique Di2 dans le moyeu. C’est là qu’il révèle totalement toutes ses possibilités : non seulement on bénéficie d’un deuxième sélecteur pour les changements de vitesses avec indication sur l’ordinateur de bord, mais de plus d’une intégration totale avec des changements de vitesses très souples, et un rétrogradage automatique lors des arrêts aux feux rouges. Une fonction bien pratique aussi bien pour le novice que le pratiquant plus expérimenté. Car encore une fois, le Steps ne dispense pas du même « coup de pied aux fesses » que le BH. Le rétrogradage permet donc de se relancer à l’allure des véhicules qui précèdent, sans forcer outre mesure sur les pédales, mais sans l’effet boulet pour les autres usagers de la route non plus. Évidemment, compte tenu de l’étendue de sa gamme, seul Shimano peut pour l’instant proposer un tel produit.

Shimano_Steps_ordinateur_bord Shimano_Steps_komodo

Anatomie du système 

Voyons enfin en détails comment se présente le STePS sur notre vélo de test.

Avec un poids de 3,2 kg, le moteur STePS est léger. Son placement près du pédalier influe peu sur le centre de gravité du vélo, qui reste ainsi maniable en ville. En plus de ses trois modes d’assistance qui offrent une sensation naturelle de pédalage, il bénéficie d’un mode d’une assistance supplémentaire pour marcher à côté du vélo.

Shimano_Steps_moteur_central_ebike_VAE

Le pédalier dispose d’un carter de chaîne pour être utilisé avec un pantalon sans risquer de se salir. Il est proposé avec deux options de plateau (38 ou 44 dents).

Shimano_Steps_pédalier_moteur

Le capteur de vitesse, situé sur la base arrière, coupe l’assistance électrique en cas de dépassement des 25 km/h (25,3 km/h sur notre compteur pour être précis). Ceci pour respecter la réglementation autant que pour optimiser l’autonomie de la batterie. Dès que la vitesse repasse en dessous de 25 km/h, vent de face ou sur un faux-plat, continuer à pédaler normalement permet à l’assistance de se remettre en marche. Avec l’habitude, mieux vaut d’ailleurs rester juste en dessous de la vitesse limite, en jouant du changement de vitesse ou en relâchant un peu le coup de pédale. Ce qui induit au final une conduite plus souple.

Shimano_Steps_capteur_base

Le moyeu arrière Shimano Alfine Di2 à changement de vitesses électronique et intégré fonctionne de concert avec le STePS. Une impulsion sur un bouton pour changer de rapport suffit. Le système rétrograde automatiquement en cas d’arrêt, pour un redémarrage plus facile. L’intégration de la transmission dans le moyeu limite l’entretien nécessaire au bon fonctionnement du vélo.

Shimano_Steps_moyeu_Alfine_vitesses_intégrées

Les commandes permettent de changer de mode ou de vitesses d’une seule impulsion. Elles permettent aussi de modifier l’affichage de l’ordinateur de bord.

Shimano_Steps_commande

L’ordinateur de bord indique le mode d’assistance choisi (Eco, Normal, High ou Off), l’autonomie de la batterie, la vitesse engagée avec le Di2, mais aussi la vitesse instantanée, ou encore la distance journalière et totale. Si l’assistance électrique se coupe automatiquement au-delà de 25 km/h pour respecter la réglementation, il est bien sûr possible de rouler plus vite, mais à la seule force des mollets.

Shimano_Steps_écran_contrôle

D’un poids de 2,5 kg, la batterie peut être située au niveau du porte-bagage arrière ou au niveau du tube diagonal. Prévue pour 1000 cycles de recharge, son autonomie dépend du mode d’assistance choisi (de 60 à 125 km). Cette batterie Lithium-Ion se recharge sur le secteur en quatre heures.

Shimano_Steps_batterie Shimano_Steps_batterie_témoin_charge

Puissance : 250 watts. Couple : 50 Nm. Fonctionne avec les dérailleurs arrières mécaniques ou Shimano Alfine Di2 (8 ou 11 vitesses).

Infos : shimano-steps.com

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

1 commentaire

  1. Oliver.

    16 octobre 2015 at 6:44

    Un joli vélo urbain ; pour vélotaffer et ne pas arriver au TAF en sueur c’est l’idéal.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *