Test du home-trainer Elite Real TurboMuin B+

test-home-trainer-elite-real-turbomuin-b

La route dans votre salon

C’est l’hiver et il fait nuit tôt. Pour rester en forme ou même améliorer votre condition physique, un home-trainer au rendu réaliste se présente comme une solution à la fois efficace et ludique. Bien qu’il ne soit pas exempt de tout reproche, le Elite Real TurboMuin B+ est à juste titre l’un des leaders de la catégorie.

Il existe plusieurs catégories de home-trainers, avec des prix variant de 150 à 1500 € environ. Tout le monde connaît les appareils sur trépieds à résistance (magnétique, à air ou à fluides), qui donnent des sensations plus ou moins réalistes selon le niveau de gamme, ou les appareils à rouleaux (qui nécessitent une bonne maîtrise technique), mais une troisième catégorie commence à percer sur le marché : les home-trainers à transmission directe (la roue arrière est enlevée et le vélo est relié à l’appareil par la chaine et une cassette). On distingue également les home-trainers connectés ou non, qui ajoutent un côté ludique à l’entraînement en intérieur, normalement vite rébarbatif. L’Elite Real TurboMuin B+, connecté et à transmission directe appartient donc au haut du panier de ce type d’outil pour l’entraînement. Son tarif est évidemment à l’avenant : 1299 €. Mais il offre pour ce prix là un fonctionnement stable, réaliste et silencieux. Il vient en concurrence directe avec le Wahoo Kickr (1299 €) et le Tacx Neo (1479 €).
Voyons en détails l’étendue de ses possibilités :

  • Une résistance fluide gérée électroniquement
  • Corps de cassette 9 à 11 vitesses empreinte Shimano/Sram ou Campagnolo
  • Technologie Real Software pour la simulation de l’entraînement en extérieur
  • Connexion ANT+ ou Bluetooth Smart, ce qui le différencie de l’Elite Real TurboMuin (sans B+) et prise en considération des accessoires utilisant ces technologies (capteur de puissance par exemple) ou communication possible avec un Garmin Edge 520 ou Edge 1000
  • Utilisation sur PC (pas compatible avec Mac) avec le logiciel fourni, ou avec l’application My E-Training sur tablette ou sur Smartphone
  • Possibilité de s’entraîner avec des vidéos de parcours partagées par d’autres utilisateurs, ou d’enregistrer et d’utiliser ses propres vidéos
  • Entrainement de base à puissance constante, ou en reproduisant une pente constante
  • Programmes d’entraînement en fonction d’un objectif, test de Conconi
  • Création de parcours personnalisés grâce à Google Maps
  • Application disponible pour plusieurs utilisateurs sur le même programme
  • Challenges possibles avec d’autres utilisateurs connectés
  • Possibilité de création d’une playlist pour accompagner les entrainements
  • Partage de la trace virtuelle sur les réseaux sociaux ou sur Strava

Proche d’une sortie sur route

Au pédalage, le Real TurboMuin B+ offre des sensations très proches de celles que l’on peut ressentir sur la route. Bien sûr, se mettre en danseuse est un peu fastidieux, car il faut se balancer autour du vélo plutôt que ce soit celui-ci qui navigue entre les jambes. A réserver pour se détendre lors d’une longue ascension virtuelle par exemple. Car le rendu de la difficulté est assez bluffant, voire un peu plus inconfortable que dans la réalité, en raison de l’absence d’inertie du vélo. Il ne faut donc pas hésiter à prévoir les grandes dentures pour les pourcentages les plus difficiles. La stabilité de l’appareil est sans reproche, puisqu’il repose sur quatre bras dont on peut régler le contact avec le sol (pour pallier aux irrégularités éventuelles de celui-ci), et qu’il est très lourd (autour de 20 kg). De plus, il ne nécessite pas de support de roue avant, et permet d’adopter une position parfaitement horizontale au sol.

essai-hometrainer-elite-girs

Quand la difficulté s’accroit, la résistance est toujours fluide et sans à-coups, et promet de se montrer sans limite pour un coureur cycliste de très haut niveau avec 3600 watts au maximum. Soit deux fois la puissance maximum de Mark Cavendish, ça laisse un peu de marge ! Cette résistance est obtenue en paramétrant le pourcentage de la pente, et en jouant sur la cadence de pédalage et les braquets. Exactement comme lors d’une sortie sur route. Sur le plat, on peut choisir de se promener avec un 39×19 ou se mettre au taquet avec le 53×11, avec une sensation de difficulté conforme à ce que nous connaissons en extérieur. D’ailleurs, les valeurs données sur le logiciel, en termes de cadence et de vitesse sont vraiment cohérentes avec la réalité. Ce n’est pas tout à fait le cas de la puissance calculée (autour de 5%), mais on peut coupler le logiciel avec un capteur de puissance (et de fréquence cardiaque, ainsi que de cadence de pédalage) grâce au protocole ANT+ pour plus de précision. Sinon, le Real TurboMuin B+ est capable de calculer seul la cadence, avec certes un léger décalage de 2 ou 3 tours par minute avec la réalité.

Un soft intuitif

On l’a vu plus haut, comme les autres home-trainers à réalité virtuelle, il est possible de grimper l’Alpe d’Huez en plein hiver, difficulté et images incluses, sans quitter son salon. C’est plutôt bien fait, et ça évite l’ennui. Mais attention, il faut compter 29,50 € par DVD, et donc par montée ou parcours sélectionné parmi les plus célèbres (Alpe d’Huez, Ventoux, ou circuits au Colorado, en Autriche, en Italie…). Cependant, en s’inscrivant dans la communauté Elite, on peut partager des vidéos ou utiliser des parcours filmés mis en ligne par d’autres utilisateurs. Si l’on peut se passer des images, il est aussi bien sûr possible de télécharger et de suivre un parcours depuis une trace GPS. Et d’ensuite la partager sur Strava, ce qui nous semble toujours aussi hallucinant, comme nous l’avions évoqué lors du test du home-trainer BKool. Sans aller aussi loin, et avec pour but de vraiment s’entraîner, on peut choisir la difficulté reproduite de nombreux cols connus, avec les variations de pente à chaque kilomètre.

Real-TurboMuin-Elite-Web-race

Geolocated-Races

Le Real TurboMuin B+ étant un véritable appareil destiné à l’entraînement, on peut créer ou suivre ses propres séances ou programme. Et ainsi respecter un protocole, avec par exemple x minutes à x watts de résistance. C’est moins précis qu’un ergotrainer scientifique, mais suffisant si le braquet et la cadence sont réguliers. A nous les séries au seuil anaérobie sur 5, 10, 15 ou 20’ à une cadence de pédalage stable pour les plus motivés ! Mais finalement, le moins évident est simplement de débuter une séance sans vidéo ou sans programme à respecter : il faut d’abord se rendre dans l’onglet Free Training et choisir un mode (pente/temps par exemple), et lancer le programme sans avoir crée le moindre palier par incrémentation.

Compatibilité décevante

Cela se corse en termes de compatibilité. En effet, le logiciel fourni avec l’appareil et dont nous avons décrit plus haut les multiples possibilités n’est pas compatible avec Mac. Qu’à cela ne tienne, l’application My E-Training qui présente à peu près les mêmes possibilités pour tablettes ou Smartphones peut faire l’affaire. Sauf que cela nécessite quelques options, comme l’obligation d’utiliser une clé Wahoo pour Ipad ou Iphone (75 €), elle-même seulement compatible avec un adaptateur Apple Lightening 30 broches (35 € chez Apple mais on peut trouver beaucoup moins cher en produit compatible). Et pour utiliser pleinement My E-Training autrement que 10 minutes par jour, il faut passer par un abonnement annuel (9,99 € sur Apple Store). Même bien équipé, nous avons eu du mal à faire fonctionner un Ipad et un Iphone avec le Real Turbo Muin B+. La recherche des accessoires connectés est un peu fastidieuse, comme elle l’est avec le logiciel sur PC. En fait, on finit toujours par arriver à ses fins, mais espérer sauter sur le home-trainer en 10 minutes en rentrant du boulot est une utopie : il faut démonter la roue arrière du vélo, installer celui-ci sur le home-trainer lui-même branché sur secteur, le synchroniser avec la tablette ou le PC, établir la connexion avec les périphériques compatibles (ce qui ne fonctionne pas toujours du premier coup), et enfin enfiler le cuissard. La mise en place du vélo reste assez facile, d’autant plus que le serrage rapide fourni est compatible avec les entraxes de 130 mm (route) ou de 135 mm (VTT). Une fois installé, on apprécie le silence du Real Turbo Muin B+. Seul le bruit de la chaine sur les pignons se fait entendre. Un décalage d’usure entre la chaine et les dentures de la cassette est aussi plus audible que sur la route. À faible vitesse, c’est à peine perceptible, et c’est aussi le cas en « montant » une côte à gros pourcentage sur un petit braquet. En roulant vite sur le « plat » en revanche, on entend beaucoup plus des bruits de frottements de la transmission du vélo, ainsi qu’un léger bruit de courant électrique dans le home-trainer. Il n’y a aucun bruit de turbine comme sur d’autres home-trainers qui utilisent une résistance magnétique par exemple. Toutefois, si vous voulez vous entrainer dur après 22 h sans embêter les voisins, montez des cols, c’est plus sage ! Enfin, notez que nous n’avons pas pu sur PC (sous Windows 7) faire plusieurs tâches en même temps qu’était lancée la fenêtre du soft. Comme par exemple regarder un film sur une moitié d’écran tout en surveillant l’affichage des watts, de la vitesse et de la fréquence cardiaque. Reconnaissons toutefois que c’est assez secondaire.

Un home-trainer bien né

En dehors de problèmes de compatibilités et d’une connexion avec les accessoires parfois longue et compliquée à établir, le Real TurboMuin B+ nous a d’abord séduits par sa stabilité, le réalisme des sensations qu’il délivre et son silence par rapport aux autres home-trainers déjà testés. Il permet sans aucun doute de s’attaquer sérieusement à un plan d’entraînement sérieux, ou plus simplement de suivre les difficultés des parcours proposés. Ses possibilités sont du même acabit que ses deux concurrents directs Wahoo et Tacx, et il s’agit forcément d’un investissement à long terme.

Prix : 1299,95 €

Contact : www.elite-it.com et www.bikegear.cc

Voir également : Quels types d’entraînements sur home-trainer ?

home-trainer-Elite-Real-Turbo-Muin-b

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

4 commentaires sur “Test du home-trainer Elite Real TurboMuin B+”

  1. J’ ai un vieux Cateye CS 1000 bien équipé. Je guette un nouveau modèle avec video mais je m’ aperçois que c’ est très joli sur papier et avouons le , nul en rapidité d’ utilisation et réelle capacité technique .
    Je patienterai …….. merci pour votre véritable essai .

  2. Bonjour,

    Je vois que tu mets ton Gir’s sur le Home Trainer; que penses-tu de ce qu’on entend sur le fait que le home trainer abîmerait les cadres en carbone? Utilises-tu n’importe quel vélo sur HT, ou bien as-tu un mulet spécial HT?

  3. Hormis certains modèles très anciens, les Home Trainer n’abiment pas du tout les cadres en carbone. Sur certains Home Trainer, il faut tout simplement prendre soin d’utiliser le blocage rapide fourni, ce qui permet d’avoir une accroche (et maintien) correcte entre l’appareil et le serrage de roue.

  4. Mis à part le logiciel avec qlq bugs, ce HT est vraiment excellent. La seule chose vraiment handicapante est qu’il ne simule pas les descentes. Dans Zwift ou autres sites virtuels, dans les descentes à 15%, je suis jamais en dessous de 52×14. Et je dois me « donner » pour rester dans les roues des autres cyclistes. C’est vraiment trés pénalisant dans les courses car il n’y a jamais de temps mort en roue libre pour récupérer un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *