Xtrem sur Loue : boue et soleil…

Bain de boue et de soleil en Franche-Comté : Nous voici cette fois au pays des 4 fromages (Comté, Morbier, Mont d’Or, Cancoillote) et plus précisément à Ornans, petite ville du département du Doubs arrosé par la Loue et cité natale du célèbre peintre Gustave Courbet. En effet, s’est déroulé ici même ce week-end la 18e édition de l’Xtrem sur Loue, une épreuve inscrite depuis 2011 au calendrier UCI séries XC marathon. Petit voyage aux portes du Jura et au coeur d’une épreuve devenue un véritable événement de fin de saison.

logo Xtrem sur loue 2016

La boue et le froid, tels sont les adjectifs auxquels on pense aussitôt lorsque l’on parle de l’Xtrem sur Loue, la date assez tardive et la région au climat assez frais en cette saison automnale ont contribué à cette notoriété particulière mais cette épreuve a su se faire un nom et une place dans le calendrier national et international. De grands noms ont inscrits leur nom au palmarès avec entre autres le suisse Urs Huber vainqueur à plusieurs reprises, le tchèque Kristian Hynek ou les français Thomas Dietsch et Maxime Marotte sacrés champions de France sur cette épreuve. Chez les dames, la danoise Annika Langvad, la britannique Sally Bigham ou la française Hélène Marcouyre ont remporté cette Xtrem sur Loue.

Dès le samedi, la pluie fait son apparition en laissant toutefois entrouvrir une fenêtre plus calme l’après midi pour l’ouverture de cet événement car en effet ce sont les plus jeunes qui lanceront traditionnellement le week-end avec différentes épreuves se déroulant sur un petit tracé serpentant autour de l’espace Nautiloue qui accueille cette nouvelle édition. En fonction des catégories, les enfants effectueront un ou plusieurs tours apportant une chaude ambiance malgré une température assez fraîche, c’est probablement la relève du VTT français qui se livre bataille durant toute l’après midi. C’est assez amusant à suivre, chacun son style avec des vélos très différents mais une chose est semblable pour tout ces jeunes, ils sont tous extrêmement motivés et plein d’envie !

Pendant ce temps, l’équipe d’organisation est elle à pied d’oeuvre pour accueillir les nombreux participants attendus pour les épreuves du lendemain, les concurrents arrivent au fur et à mesure pour retirer leur plaque de cadre et leur puce de chronométrage pour ceux qui disputent l’épreuve marathon. 7 formules à la carte sont proposées, l’épreuve disposant aussi du label « rando d’or FFC »: 1 randonnée familiale avec un tracé de 15kms autour d’Ornans et d’Ully, 4 randonnées sportives avec des parcours de 35 et 45kms mais également la possibilité d’effectuer le tracé UCI dames long de 65kms ou de relever le défi d’effectuer le parcours de 87kms sans pression du chronomètre. Les deux dernières formules concernent les deux épreuves chronométrées: l’épreuve UCI dames long de 65kms et hommes qui effectuent deux boucles optionnelles supplémentaires pour totaliser 87kms.

Dimanche, 8h…. Le jour vient de se lever sur Ornans, pas un bruit et pas une agitation au coeur de cette petite ville, juste le son du cours tumultueux de la Loue… Il faut faire quelques centaines de mètres pour retrouver l’agitation de l’épreuve autour de l’espace nautique « Nautiloue ». Les coureurs sont en plein échauffement, certains reconnaissent une dernière fois la première difficulté du jour peu après le départ mais pour l’heure, le start des filles approchent, elles seront 13 à se présenter sur la ligne de départ. Ça semble peu mais la confrontation entre les françaises Hélène Marcouyre, Sabrina Enaux et Fanny Bourdon face à la redoutable adversité des voisines suissesses ou allemandes promet d’être intéressante.

filles au départ de l'Xtrem sur Loue VTT

A 8h45, le coup de sifflet est donné pour 65kms et 2000m de dénivelé. C’est la pilote du team Look-Beaumes-de-Venise Fanny Bourdon qui sortira de l’aire de départ en tête pour attaquer une section plate longue de près de 10kms le long de la Loue et rejoindre la première difficulté du jour dont le pied est situé au village de Châteauvieux.

Au pied de cette difficulté, on retrouve Sabrina Eaux en tête suivi d’un duo avec Hélène Marcouyre et l’allemande Katrin Schwing à une petite dizaine de secondes et un trio avec Fanny Bourdon, Léna Gerault et l’allemande Bettina Janas à 20 secondes. Au sommet de cette première ascension longue de 4kms, on y verra plus clair car on retrouve Sabrina et Hélène en tête suivies d’un quatuor avec Fanny en compagnie des allemandes Schwing et Janas puis de la suissesse Wittlin à 1’30. L’allemande Hollfmuller et la suissesse Stéphanie Metille sont déjà à plus de 3 minutes.

Au km 28 après 1h30 de course, les dames passent au sommet du belvédère de Hautepierre, l’un des sites phares et le point culminant de cet Xtrem sur Loue à 800m d’altitude. La vue est splendide mais pas certain que le duo Enaux/Marcouyre n’ait eut le temps de contempler le paysage. Après avoir escaladées une bonne rafale de marches, on les retrouve en tête avec près de 5 minutes d’avance sur un autre duo français Bourdon/Gerault. Une minute plus loin, l’allemande Bettina Janas tente de faire parler son expérience pour limiter l’écart et encore espérer une éventuelle place sur le podium mais le chemin est encore long.

Nous nous retrouvons au village de Montgesoye au pied de la dernière difficulté du jour qui sera longue de près de 7kms, il reste encore 20kms à parcourir mais la vosgienne Sabrina Enaux a pris une sérieuse option sur la victoire en s’échappant sur les sections bien boueuses après la mi-course et en possédant maintenant près de 3 minutes d’avance sur Hélène Marcouyre (BH SR Suntour). Ensuite, les écarts sont gigantesque puisque l’on retrouve Fanny Bourdon à 12 minutes qui reste sous la menace des allemandes Schwing et Janas à moins de deux minutes derrière elle.

arrivée filles VTT Xtrem sur Loue

Pas de surprises lors de cette section finale très piégeuse ramenant sur Ornans, c’est Sabrina Enaux qui s’impose sur cette Xtrem sur Loue version 2016 malgré quelques chutes inévitables sur ce terrain rendu très gras suite aux pluies importantes tombées la veille. Hélène Marcouyre terminera seconde 4 minutes derrière et c’est finalement l’allemande Katrin Schwing qui prendra la 3e place du podium à près de 16 minutes après avoir effectué un très beau final. C’est au sprint que se jouera la 4e place, Bettina Janas prenant le dessus sur Fanny Bourdon qui complétera le top 5.

vététiste souriante après l'Xtrem sur Loue VTT

Place aux hommes avec 87kms et 2600m de dénivelé à gravir. Départ à 9h précises pour les 72 coureurs présent au départ, les coureurs non licenciés UCI prenant leur envol que deux minutes plus tard. En tête d’affiche, les récents vainqueurs Urs Huber ou Kristian Hynek ne sont pas présents, le champion du monde Tiago Ferreira non plus étant présent sur une autre manche UCI aux Açores et l’ex champion du monde Alban Lakata non plus étant lui en Italie pour préparer l’échéance du roc Marathon quelques jours plus tard. Le niveau sera donc plus resserré que les années précédentes avec bon nombre de potentiels vainqueur. Nous retrouvons le team Trek-Selle San Marco en force avec l’italien Samuele Porro, le récent vainqueur de la Forestière Damiano Ferraro et le champion russe Alexei Medvedev. On retrouve également le leader du classement UCI en la personne du suisse Arnaud Rapillard et un autre suisse du team BMC MTB Racing Team avec Martin Fanger. Côté français, les chances de victoire sont réelles avec les présences du crosseur de chez BH SR Suntour Jordan Sarrou, l’expérimenté coureur de chez B-Twin MTB Team Pierre-Geoffroy Plantet souvent malchanceux sur cette épreuve, le coureur du team Rose-Vaujany Rémi Laffont en compagnie de son coéquipier allemand Steffen Thum ou encore le champion de France Masters du team Creuse Oxygène Emilien Mourier.

C’est le suisse Jérémy Gadomski qui prendra le meilleur départ mais rapidement relayé par le fougueux Jordan Sarrou qui mènera le train lors de cette première ascension qui mènera les coureurs tout près du château dominant la ville d’Ornans. Le peloton est encore assez groupé lors de cette ascension relativement courte et effectuée à allure rapide mais régulière. On rentrera dans le vif du sujet en abordant de grandes pâtures très boueuses où seuls les plus forts passeront sur le vélo. Pour tout les autres coureurs, c’est sauve qui peut en courant le plus vite possible et à ce jeu là, de nombreux petits groupes vont se former sur une section un peu plus roulante qui suivra durant quelques kilomètres. C’est ensuite l’agilité et l’adresse qui sera mise à contribution, les sentiers qui suivent étant extrêmement glissants où il sera difficile de rester sur le vélo, les deux premières descentes du jour étant également très délicate. En somme, cette première boucle de 14kms se sera avérée très difficile et exigeante, le peloton est totalement explosé, les coureurs sont éparpillés seuls ou en mini groupes.

Il ne faudra néanmoins que 45 minutes aux hommes de tête pour effectuer cette boucle, on retrouve une dizaine d’hommes en tête. Un groupe toujours mené par Jordan Sarrou suivi du trio de chez Trek-Selle San Marco Ferraro, Porro et Medvedev, les suisses Fanger et Looser, les allemands Milatz et Bauer ainsi que le norvégien Granberg.

Les coureurs prennent ensuite la direction de la vallée de la Loue en longeant ce cours d’eau durant 7/8kms, une occasion de respirer un peu et de s’alimenter après un début de course difficile. Ensuite, c’est une seconde boucle qui va nous emmener sur le plateau boisé de Chantrans avec une ascension plutôt pimentée sur le sommet où l’on retrouve une adhérence précaire sur ces pierres blanches garnies de boue.

On retrouvera à nouveau des singles glissants et un difficile bourbier à franchir avant de redescendre sur Chateauvieux où l’on rejoindra le parcours des femmes, cette dernière descente étant particulièrement périlleuse sur un très joli single glissant.

Xtrem sur Loue, vététiste en plein effort

Cette boucle d’une dizaine de kilomètres ne génèrera aucun changement en tête de course. Ces 29 premiers kilomètres ont été effectués en 1h30 par la tête de course. Les coureurs vont ensuite enchaîner deux belles montées pour se retrouver sur de vastes prairies dominant la vallée de la Loue. Encore quelques jolis sentiers en sous-bois et la tête de course visite maintenant le belvédère du rocher au Moine, un lieu touristique d’où partent de nombreux sentiers de randonnées.

Le groupe de tête s’est coupé en deux car on retrouve 4 hommes en tête: les crosseurs Jordan Sarrou et Martin Fanger en compagnie du russe Medvedev et de l’allemand Bauer. A une trentaine de secondes, on retrouve le reste du groupe avec les italiens Ferraro, Porro et Rabensteiner, le suisse Konny Looser et l’allemand Moritz Milatz. Le norvégien Lars Granberg a lui cédé du terrain et se retrouve à 2 minutes en compagnie d’Emilien Mourier et du jeune coureur local Bastien Michaud.

Il faut maintenant descendre et retrouver la vallée de la Loue, cette descente sera très glissante et engagée par endroits avant de s’attaquer à la redoutable ascension vers le site de Hautepierre, une des principales difficulté du parcours, une montée longue de 5kms avec des pentes assez sévères et un terrain toujours aussi glissant, une bonne série de marches à gravir nous permettront de se retrouver au sommet d’un splendide promontoire d’où l’on domine toute la vallée. Une nouvelle sélection s’est opérée en tête de course car on ne retrouve plus qu’un duo franco-russe, Jordan Sarrou en compagnie d’Alexei Medvedev, Martin Fanger se retrouvant isolé seul à 30 secondes. Markus Bauer et Samuele Porro sont à deux minutes. Ferraro, Looser, Granberg et Milatz sont à 30 secondes de ce duo. Bastien Michaud se retrouve seul pour compléter le top 10 à 4 minutes du duo de tête, il reste 37kms de course. Les coureurs auront disputé les 50 premiers kilomètres en seulement 2h30 malgré un terrain difficile.

vététiste sur fond filé Xtrem sur Loue

Km60: c’est sur la montée qui mène au village d’Echevannes, une montée difficile et usante que le russe Medvedev porte une attaque sur Sarrou qui va s’avérer décisive en prenant rapidement une minute d’avance. Après une portion plus roulante et une descente assez rapide, l’homme de tête se retrouve à Montgesoye, il ne lui reste plus que 20kms à effectuer et possède maintenant 1’30 d’avance sur Sarrou et comme chez les Dames, le parcours usant et difficile va se charger de creuser les écarts. Le suisse Fanger a été contraint à l’abandon, on retrouve Markus Bauer seul à 5 minutes mais le suisse Konny Looser et les italiens Porro et Rabensteiner ne sont qu’à une minute derrière, la lutte pour la 3e place reste indécise.

La dernière ascension longue mais roulante vers le village de Durnes va permettre à l’homme de tête de prendre une minute supplémentaire pour posséder une avance de 2’30 afin d’effectuer les 10 derniers kilomètres très piégeux et techniques nous permettant de plonger vers Ornans plus sereinement.

arrivée hommes Xtrem sur Loue VTT

C’est donc sans surprises que l’on retrouve le russe Alexei Medvedev franchir la ligne d’arrivée en tête et remporter cette 18e édition de l’Xtrem sur Loue. Il devance Jordan Sarrou de seulement 2 minutes et le suisse Konny Looser qui arrachera la 3e place à 5 minutes du vainqueur. L’italien Samuele Porro et le norvégien Lars Granberg complètent le top 5.

Chez les français, outre l’excellente 2e place de Jordan Sarrou, on retrouve Emilien Mourier aux portes du top 10 à la 11e place suivi par Rémi Laffont à la 12e place auteur d’une course régulière. Le jeune coureur du club organisateur (VC Ornans) Florian Buffard termine 14e et Pierre-Geoffroy Plantet prend la 16e place après avoir été victime de deux crevaisons.

Xtrem sur Loue, fatigue à l'arrivée

Après la course, passage au stand « Bike Wash » obligatoire au regard de l’état de nos montures, un stand à l’image de l’épreuve avec suffisamment de postes de jets d’eau efficaces afin de gérer le flot de coureurs fatigués !!!!

Fatigués ?? Alors quoi de mieux pour tout les finishers qu’un bon repas local offert avec l’incontournable saucisse ornanaise et la tant attendue cancoillotte chaude !!!!

Allez, on peut rentrer heureux d’avoir pu profiter d’un week-end en visitant une magnifique région et en découvrant un terrain de jeu varié. Cet Xtrem sur Loue est l’un des événements marathon VTT référence en France avec des parcours vraiment bien dessinés nous faisant découvrir des sites touristiques très jolis, une organisation sérieuse et une chaude ambiance…

Bref c’est franchement sympa, c’est franchement chouette, c’est franchement beau, c’est Franche…. Comté !!! Vivement la 19e édition pour peut être une édition un peu plus sèche, pourquoi pas ???

Infos et résultats sur le site officiel de l’épreuve: www.extreme-sur-loue.com

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.