Ultra Raid de la Meije 2015

URLM_B.Boone_finisher

Cinquième édition de l’Ultra Raid de la Meije, que l’on peut considérer à juste titre comme étant la plus belle épreuve VTT longue distance de haute montagne en France. Résumé au coeur de la course sur le parcours Elite Ultra 110 km.

Texte : Vincent Lombardi – Crédit Photos : Bertrand Boone / Ultra Raid de la Meije

C’est par un petit 2°C mais sous un ciel étoilé que s’est élancée la 5ème édition de l’Ultra-Raid de la Meije. A 6H00 précise, le peloton s’étire en direction du col du Lautaret à la lueur des lampes frontales pour un parcours légèrement revu (et augmenté!) comptabilisant 116 Km et près de 5500 m de dénivelé.

Ultra_Raid_Meije_départ_nuit_B.Boone

Dans l’ascension suivante vers le col du Galibier, le soleil se lève lentement dévoilant les fabuleux panoramas du pays de la Meije. Après un portage quasi vertical, le point culminant du parcours est atteint à 2642 m d’altitude et là, par -4°C, des bénévoles souriants récupèrent les lampes des concurrents devenues inutiles. Les muscles tétanisés par le froid, il faut alors aborder la première grande descente du parcours, la face nord du Galibier par la combe de Mortavieille. C’est parfois très « freeride », raviné et souvent engagé, et pour ne rien arranger, il faut composer avec un sol gelé forcément très piégeux.

Ultra_Raid_Meije_B.Boone_5 Ultra_Raid_Meije_B.Boone_4 Ultra_Raid_Meije_B.Boone_3 URLM2015_B.Boone_1

L’Ultra Raid de la Meije s’adresse aux vététistes complets, capables de lire le terrain et d’adapter leur pilotage à des conditions changeantes. La remontée vers le col de la Ponsonnière s’effectue par la piste des Rochilles qui permet de reprendre 800 m de dénivelé positif, de quoi se réchauffer ! Cette année, petite modification, la tracé empruntait le Col des Rochilles puis celui des Cerces. Dans les nuages, on ne pourra pas profiter des paysages de cette partie, on appréciera par contre la qualité du singletrack ludique de cette nouvelle portion. En arrivant au col de la Ponsonnière, on rebascule dans le Hautes-Alpes, les nuages se déchirent laissant apparaître le Grand Lac en contrebas que l’on atteindra par un sentier multitrace. On fonce ensuite dans une gorge de plus en plus étroite avant de rejoindre le splendide Chemin du Roy qui surplombe la vallée de la Guisane. Très exposé mais parfaitement préparé, tout ou presque passe à vélo, alors qu’à l’horizon se profile le Col du Lautaret qu’il va falloir à nouveau gravir, mais, cette fois, par sa face Est. On entame ensuite une longue partie de transition jusqu’au pied du plateau d’Emparis, l’ambiance minérale de la boucle des Cerces laisse place à des paysages d’alpages d’altitude à l’herbe roussie en cette fin d’été.

URLM_B.Boone_6 URLM_B.Boone_7 URLM_B.Boone_8

Entretemps, beaucoup de coureurs ont bifurqué sur le parcours de 70 Km, à l’image de Vincent Arnaud (team Cycle Tyres Addictiv, vainqueur de la MB Race cette année) parti très fort mais qui préfère s’arrêter là après s’être fait rappeler à l’ordre sur une grosse chute. L’arrivée au plateau d’Emparis se fait à la suite d’une alternance de roulage/poussage particulièrement usante après déjà plus de 7H de course (pour les plus rapides!). Après un premier passage au Col Saint Georges, on s’élance dans la superbe descente de Besse, de plus en plus ravinée mais toujours extrêmement jubilatoire. La remontée s’effectue sur une piste large de 8 Km à 8% de moyenne, la dernière grosse ascension de l’épreuve qui pour tous se fait « au mental ». Nouvelle variante pour cette édition 2015, le tracé passe une deuxième fois à proximité du Col du Souchet avant d’emprunter un chemin… qui n’existe que sur la carte ! Il faut donc faire sa trace dans les pâturages en suivant le balisage, heureusement, vraiment bon cette année. Une nouveauté qui selon nous ajoute des kilomètres inutiles à un moment où les organismes commencent sérieusement à fatiguer ! Le hameau du Chazelet est atteint par la descente en épingle du GR54, avant le dernier morceau de bravoure du parcours, la descente de Notre Dame de Bon Repos, qui est loin mais alors très loin d’être de tout repos ! Si la plaisanterie est facile, ce sentier l’est beaucoup moins, car après plus de 10 heures de selle, cette descente vertigineuse sur de l’ardoise humide nécessite une grande maîtrise et beaucoup de lucidité. Encore quelques coups de pédales et la ligne d’arrivée de La Grave est en vue, un retour à la civilisation presque brutal après une parenthèse de plus de 10 heures de VTT en milieu sauvage.

URLM_Vertical_2_B.Boone URLM_B.Boone_Vertical_1

Cette année, 39 vététistes émérites sont venus à bout du grand parcours, avec en première position Benoît Vaxelaire (Team Raid Vauban) suivi de Thomas Talon (OC Rapahëlois) et Florent Besses (CAF Buech-Devoluy), respectivement 2ème, 7ème et 3ème en 2014, un podium de coureurs expérimentés donc, qui montre bien la spécificité de cette épreuve. A noter la très belle performance de Frédéric Ischard, le Tintin reporter de Velochannel.com, qui prend une superbe 5ème place avant de boucler les 100 Km du XC Marathon UCI de la Forestière (article à venir) dès le lendemain !
Chez les dames, Ada Xinxo est la seule à boucler les 116 km tandis que la spécialiste française des longues distances Danielle Troesch s’impose sur le 100 km.

URLM_B.Boone_12 URLM_B.Boone_10 URLM_B.Boone_9

Année après année, l’Ultra Raid de la Meije confirme son statut d’épreuve à part grâce à la beauté et à l’exigence de ses parcours. Grand coup de chapeau à l’équipe de Jean-Paul Routens qui sait allier compétence et convivialité dans l’organisation de cette épreuve hors format.

Jean-Paul_Routens_B.Boone

Résultats complets : www.ultraraidlameije.fr

La vidéo de cette édition 2015 : www.velochannel.com/VIDEO Ultra Raid de la Meije

Toutes les photos des participants : www.jingo.com/Bertrand Boone URLM2015

Photos_Ultra_Raid_Meije_Boone

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “Ultra Raid de la Meije 2015”

  1. Bravo pour votre article.
    L’URLM est clairement captivant comme raid. Je m’y régale depuis 3 ans déjà, et c’est pas finit très certainement.
    Très bon panel de photos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.