Transmaurienne Vanoise 2019

La Transmaurienne Vanoise c’est 6 jours de pur VTT au cœur de la Haute Maurienne Vanoise. Depuis sa création, l’épreuve n’a cessé de grandir, pour devenir aujourd’hui une épreuve de référence dans le monde du VTT. Avec plus de 30 ans d’existence, la Transmaurienne Vanoise s’est donnée un nouvel élan en migrant en Haute Maurienne Vanoise depuis quelques années et en rendant ses parcours plus « ludiques » tout en conservant une belle technicité.

Par Julien Gaulandeau – Photos : LVO

Différentes épreuves se déroulent tout au long de la semaine. Ce dimanche 21 juillet 2019, la journée a commencé par une randonnée allant vers les hauteurs d’Aussois. L’après-midi des épreuves trial et cross-country étaient organisés pour les jeunes. Une course de draisiennes était enfin organisée pour les plus jeunes. Des randonnées sportives et familiales ont continué d’être organisées tout au long de la semaine.

A partir du lundi, place au début de la compétition sur 5 jours. Seule course à étape en France inscrite au calendrier UCI, en classe S2, la Transmaurienne Vanoise attire chaque année de nombreux concurrents de tous niveaux et de différents pays. Pour ce premier jour, les deux parcours se déroulaient autour d’Aussois : 46km et 1900m de D+ pour le grand parcours dit des 9000, 37km et 1400 de D+ pour le «petit» dit des 6000. Départ à 11h00 pour le grand parcours et 12h00 pour le petit. Les organismes ont été soumis à rude épreuve tant par les difficultés physiques et techniques que par les températures très chaudes, même en altitude. De nombreux coureurs cherchaient des coins d’ombres, des ruisseaux, etc. ! Sven Sträle s’est imposé en 2h28 devant Nicolas Rohrbach et Jakob Hartmann.

Mardi, place à l’étape marathon avec un départ dès 9h pour le 9000. Une première boucle assez roulante de 15km emmenait les coureurs vers le Monolithe de Sardières. Ensuite place à une seconde boucle d’environ 38km très dure physiquement qui se dirigeait vers les barrages d’Aussois puis, après un gros portage de 30mn et plus si affinités, une longue descente vers Modane avant un final épique pour remonter à Aussois.  Sur cette deuxième étape, Lukas Flückiger prend les commandes en 3h26 avec 7mn d’avance sur Sébastien Carabin et Sven Sträle.

A partir du mercredi, changement de lieu avec le village de Valcenis – Lanslevillard. Le mercredi c’est XCO avec 4 courses en fonction du classement général en cours. La boucle est à parcourir 3 fois pour le 6000 et 4 fois pour le 9000. Le parcours est assez exigeant physiquement mais sans difficultés technique particulière. C’est l’ancien professionnel sur route Arnold Jeannesson qui s’impose devant Lukas Flückiger et Loan Cheneval.

Le jeudi, les coureurs ont eu droit à une première partie très roulante avant d’affronter une première bonne montée suivie d’une descente assez technique vers le village de l’Ecot (lieu de tournage du film Belle et Sébastien). Ensuite direction le centre de ski de fond de Bessans pour enchaîner par un grosse bosse physique avant de finir par un beau sentier très technique pour revenir jusqu’à l’arrivée. Suite à un problème d’aiguillage alors qu’il était en tête, Lukas Flückiger n’a pas fait la dernière bosse mais la fin du parcours familial ! C’est donc Loan Cheneval qui s’impose devant Thomas Gachiniard et Sébastien Carabin. Après discussions, le collège des commissaires a décidé de reclasser Flücki dans un temps le plaçant à égalité en tête du général avec Sven Sträle.

Pour la dernière étape, d’entrée une bonne montée de 9km attendait les coureurs avant d’enchainer sur le tour du Lac du Mont Cenis : d’abord technique sur un beau sentier, ce tour de lac est beaucoup plus roulant sur sa deuxième partie. Enfin retour vers l’arrivée par une jolie descente permanente, une remontée sur route et piste pendant 2km et enfin une dernière descente où nous avons eu droit à l’une des seules zones de boue de la semaine !!! A l’arrivée Arnold Jeanesson s’impose devant Loan Cheneval et Lukas Flückiger.

Au général c’est finalement Lukas Flückiger qui gagne le grand parcours des 9000 devant Sven Sträle et le jeune espoir Loan Cheneval. Chez les féminines, qui effectuaient également le grand parcours, La Suissesse Ilona Chavaillaz gagne devant l’Italienne Fasolis Costanza et la Française Anaïs Grimault. Sur le parcours des 6000, où l’on retrouvait essentiellement des Juniors, des Cadets et la catégorie Promotion c’est Matéo Chedaleux qui l’emporte devant Tom Chambers et Antoine Rostang.

Finalement les 5 jours de course sont vite passés. En prime, avant la remise de prix et le repas qui avaient lieu en soirée, les coureurs et accompagnateurs ont pu profiter du passage du Tour de France lors de l’étape Saint Jean de Maurienne – Tignes.

Rendez-vous du 19 au 24 juillet 2020 pour la prochaine édition (32éme) de la Transmaurienne – Vanoise.

Les résultats complets : www.transmaurienne-vanoise.com/resultats

Les photos, vidéos sur la page Facebook : www.facebook.com/Transmaurienne Vanoise

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.