Test des pneus Donnelly / Clément X’PLOR MSO

Le grand explorateur

Clément s’est forgé une image solide dans le milieu du cyclo-cross grâce notamment à sa forte implication en course à l’échelon national (et occasionnellement international) outre-Atlantique avec son propre team. Sa gamme de pneumatiques s’ouvre naturellement aux pratiques Aventure et Gravel, à l’instar du X’PLOR MSO que nous avons testé durant quelques mois.  

Le X’Plor MSO est un pneu pour rouler vite sur des surfaces rapides non bitumées (mais ça roule aussi sur le goudron), avec dans sa section 700×32 une utilisation intéressante en cyclocross sur terrain lisse et gelé ou sur les premières épreuves de fin d’été généralement sur des parcours secs. Mais d’autres utilisations plus intensives et ludiques sont possibles, le Gravel, le cyclotourisme, le voyage à vélo…

De Clément à Donnelly

C’est officiel depuis ce 1er septembre 2017, Clément change de nom pour devenir Donnelly. La raison est simple, Donnelly Cycling utilisait depuis 2010 la licence de cette marque historique (130 ans tout de même) détenue par Pirelli, une véritable renaissance pour la marque originellement créée en France à la fin des années 1800.
En ce qui concerne les produits, rien ne change hormis le marquage sur les flancs mais les modèles conservent leurs appellations à l’instar de nos Clément Donnelly X’Plor MSO de test. La conception se fait toujours au Colorado et la fabrication en Asie.

Dimensions

C’est en version 700 x 32 mm Tube Type (à chambre) que nous l’avons testé. Une dimension plus large en 700 x 40 mm existe également, particulièrement intéressante pour une utilisation Gravel. Mais pour cette discipline en vogue, une taille 700 x 36 en Tubeless Ready est également au catalogue.

Une gomme dure

Carcasse 120 TPI et gomme bi-densité, plus souple sur les côtés pour favoriser l’accroche, plus dure au centre pour le rendement et la longévité du pneu. Au toucher et à l’utilisation, la gomme se montre plutôt dure et les semaines de roulage sur diverses surfaces roulantes (terre tassée, pistes Gravel, route) tendent à prouver cela car l’usure est très faible et ce malgré des sorties intensives à freinages parfois bien appuyés. Et puisque l’on parle de la chape, en termes de grip, le dessin comportant de multiples crampons aux formes variées favorise le rendement avec une bande centrale faite de « V » serrés formant une ligne quasi continue tandis que c’est plus aéré sur les côtés avec également des crampons plus imposants pour l’accroche en courbe. On reste en tout cas sur un profil assez bas, 1.5 mm de hauteur de crampons au centre jusqu’ à 2.5 mm sur les extérieurs. De la vitesse donc et du grip en virage mais pas dans n’importe quelle condition. Sur de la piste purement Gravel, il est assez difficile de garder un contrôle efficace sur des virages serrés, le décrochage se fait rapidement – que l’on joue du frein ou non – non pas forcément en raison du dessin du pneu mais plutôt de sa largeur de 32 mm. Sans avoir essayé la dimension plus large de 40 mm, il est cependant fortement probable que le résultat soit dans ces conditions nettement différent et satisfaisant avec cette taille supérieure.
A l’inverse, lorsque l’on évolue sur des chemins en terre bien tassée, surface dure propre ou poussiéreuse, le X’Plor MSO 32 mm dévoile tout son potentiel avec une dérive au freinage facile à gérer, on peut clairement attaquer et jouer du frein pour passer des courbes en appel/contre appel par exemple. Les crampons latéraux assurent et rassurent, on ne note pas de décrochage brusque. Et bien sûr, le X’Plor MSO se montre très rapide et réactif – aidé aussi par sa masse assez faible (281g le pneu) – pour filer sur ce type de surface, et l’on a bien suffisamment de traction pour passer les bosses sans patiner. Bonnes aptitudes également lorsque l’on doit emprunter des portions de route, le poids et la compacité des crampons permet de ne pas du tout se sentir collé.

Quelques mots sur la fiabilité, on a évoqué la longévité avec un pneu durable qui mettra plusieurs milliers de kilomètres avant de rendre l’âme en utilisation « normale ». En termes de résistance à la crevaison, c’est solide, aucune coupure, aucune crevaison durant cette période de test entre segments Eurovelo 3 et chemins divers agricoles et forestiers du parc naturel régional du Gâtinais Français, + une petite escapade Bike Packing le temps d’un week-end prolongé. Les flancs ne sont pas non plus trop fins, bon compromis entre solidité et souplesse. Au niveau des pressions recommandées, le constructeur annonce une plage allant de 3.1 à 5.2 Bars (45 à 75 PSI), on peut descendre un peu en dessous (en fonction de son poids bien entendu) pour une application purement cyclocross sans trop risquer de crever par pincement.

Pour qui pour quoi ?

Le Donnelly X’Plor MSO en section 700×32 est clairement un pneu « aventure » assez polyvalent avec des utilisations diverses telles que Gravel, Touring, cyclocross, déplacement quotidien si l’on emprunte routes et chemins… Sa fiabilité et sa longévité, sa rapidité en font un bel allié pour diverses applications, un bon choix pour des machines que l’on utilise aussi bien la semaine que le week-end ou durant les vacances pour des escapades sur revêtements divers mais rapides.

CLEMENT X’PLOR MSO
 
Les + : Résistance, poids, rendement, utilisations variées
Les – : Prix, pas de Tubeless Ready sur toutes les tailles
Structure : carcasse 120 TPI renforcée, tringles souples
Surface : gomme Dual Compound
Dimensions : 700 x 32 mm ou 700 x 40 mm
Poids vérifié :  281 g (700 x 32 mm)
Prix public :  69,95 € (le pneu)

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “Test des pneus Donnelly / Clément X’PLOR MSO”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.