Test de la bonbonne de gonflage Tubeless Airshot

essai-airshot-bleu-gordini

Une solution pour le montage des Tubeless

Selon les marques de pneus, de jantes ou de roues, le montage d’enveloppes Tubeless / Tubeless Ready peut rapidement devenir une galère insurmontable avec notamment des soucis de mise en pression résultant d’un « claquage » des tringles impossible ou très difficile sans avoir recours à un compresseur ou une cartouche CO2. Depuis peu, quelques rares marques proposent des solutions intéressantes, Airshot en faisant partie.

Depuis l’invention du Tubeless VTT, décliné ensuite pour la route, il aura fallu une quinzaine d’années pour que des constructeurs s’intéressent au problème de l’installation, le montage pouvant être laborieux dans bien des cas. Les raisons ? Des tolérances de construction – sur les jantes ou sur les pneus – où les fabricants font preuve de beaucoup trop de… tolérance ! S’il existe bien une norme ETRTO (European Tire and Rim Technical Organization) permettant de fixer des dimensions standard extrêmement précises pour chaque type de vélo, avec un système universel permettant notamment de s’y retrouver avec les équivalences pouces / millimètres, les concepteurs et industriels ne sont pas toujours très pointus sur le respect de ces valeurs normalisées. A cela s’ajoute la conception même du pneu, carcasse et tringles pouvant être de fabrication perfectible. Enfin, la forme interne de la jante ne joue pas toujours en faveur non plus.

Le montage au savon ou avec stick spécifique (Hutchinson par exemple) fut parmi les premières solutions pour faciliter la mise en place des tringles UST. Le gonflage au compresseur pour apporter un gros volume d’air brutal pour claquer les Tubeless/Tubeless Ready aujourd’hui restent la solution idéale… à condition d’avoir un compresseur à l’atelier et d’effectuer l’intervention chez soi. Sur le terrain, si l’on doit changer les pneus une heure avant le départ en raison de conditions climatiques changeantes par exemple, ça peut devenir plus compliqué…

L’intérêt du Airshot

Avantages face à un compresseur :
– La mobilité avec encombrement et poids faibles permettant de l’emporter partout et de ne pas mobiliser beaucoup de place chez soi (diamètre d’un bidon cycliste, longueur de 37 cm)
– Aucune source d’énergie nécessaire pour la mise en oeuvre.

Avantages face à une pompe :
– Le débit d’air.

Principe et conception

Une bonbonne d’air en aluminium de 1.15 litre que l’on charge en air via une valve Presta, à l’aide d’une pompe à pied classique. Une fois cette grosse quantité d’air emmagasinée, on peut l’utiliser pour la décharger très rapidement dans le pneu en raccordant le tuyau à la valve de la roue. Un robinet permet de lâcher l’air, le levier s’ouvrant à 90° permet d’ouvrir complètement en une fraction de seconde mais aussi de moduler le débit si on veut y aller avec une certaine modération pour ne pas risquer de faire déjanter le pneu en cas de mauvaise installation.

Test-Airshot-robinet-ouvert-gonflage-claquage-tubeless Airshot-robinet-fermé-gonflage-pompe-pied

A l’usage

Le constructeur conseille de « gonfler » la bonbonne entre 120 PSI (8 Bars) et 160 PSI (11 Bars). Durant cette période d’essai, nous avons à chaque fois gonflé aux alentours de 10 bars, quantité suffisante pour placer un Tubeless Ready en 29 x 2.10.

test-systeme-gonflage-airshot-pneu-tubeless

Deux options possibles pour « balancer » l’air dans le pneu, soit on raccorde directement l’embout Presta en le vissant sur la valve, soit on démonte l’obus et l’on intercale dans ce cas l’adaptateur prévu à cet effet, ce qui permet de vraiment lâcher l’air sans obstacle dans le circuit – bien utile avec certains pneus très difficiles à claquer.

airshot-embout-valve-flexible

Le système est clairement efficace, du même niveau d’un compresseur sans les inconvénients et en retirant le risque d’être trop généreux en montant exagérément en pression jusqu’à déjanter ou casser la jante ! (le risque est réel avec un compresseur…). Une fois la bonbonne vidée, on est aux alentours des deux Bars (pour des sections typées XC/Trail) dans le pneu, bien moins de danger donc.
Le robinet est de conception simple mais efficace, bonne préhension et très facile de réguler l’air si on le souhaite. Et c’est bien pratique car dans la plupart des cas, on y va plutôt crescendo en effectuant la mise en pression avec une certaine retenue pour observer le bon placement de l’enveloppe. On ouvre davantage si ça fuit de trop en début de gonflage avec les tringles qui ne se collent pas bien.
La valve est fixée de façon bien rigide sur la tête et exposée, attention donc de ne pas l’abimer lors du transport/rangement mais aussi – comme sur une jante – lors du gonflage avec la pompe à pied. Elle est spécifique et démontable au cas où il serait nécessaire de la remplacer.

Airshot-tete-valve-robinetairshot-valve-demontage Airshot-robinet-soupape-demontage

Une protection néoprène à enfiler sur la bonbonne permet de la protéger, un bon point pour conserver une cosmétique convenable dans le temps et éviter de la cabosser. La prise en main est également plus agréable et efficace.

Essai-Airshot-neoprene-protection-pompe-compresseur

Il n’existe que très peu de systèmes comparables sur le marché actuellement, citons tout de même l’idée de Bontrager qui fut le premier (en 2014) avec la pompe Flash Charger TLR à proposer un combo pompe à pied / bonbonne permettant ainsi de se passer de compresseur pour le montage d’un Tubeless. D’autres marques en proposent également, Zéfal, Specialized, Crank Brothers….
Avec une approche différente, le Airshot est peu encombrant et bénéficie d’une construction sérieuse. Bien fini et robuste (tout est en métal sauf le flexible), il est très facile à faire fonctionner. La marque galloise est parmi les toutes premières à proposer un produit novateur solutionnant un problème récurrent, on approuve grandement !

AIRSHOT
Les + : conception, efficacité
Les – : disponibilité sur l’hexagone limitée
essai-airshot-bleu-gordini
Poids :  496 g (avec housse néoprène)
Dimensions : diamètre 7,5 cm – longueur 37 cm – flexible 55 cm
Prix public : 84,99 € (avec housse) – 64,99 € (sans housse)

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.