Mediterranean Epic 2018, résumé étape 3 + VIDEO

Un vent de folie souffle sur Oropesa

3e étape de ce Mediterranean Epic annoncée comme la plus roulante de la semaine. Également la plus longue avec un parcours de 82km et 1500m de dénivelé à gravir. Si le tracé du jour semble plus facile, c’est le fort vent qui souffle dans cette région castillane qui va jouer un bien mauvais tour aux coureurs.

Par Fred Ischard – Photos : Cano Fotosports

C’est donc un nouveau départ qui est donné à proximité des plages d’Orpesa, un départ avancé à 9h00 en raison de la longueur de l’étape. On va d’entrée faire grimper le cardio très haut dans les tours en escaladant une courte montée raide, 300 mètres à près de 20%. Ensuite c’est plus de 10 kilomètres absolument plats qui nous attendent afin d’aller explorer un nouveau secteur de la région. On aurait pu penser qu’un énorme groupe très dense s’amasserait au pied de la première difficulté du jour mais c’était sans compter sur deux passages délicats à franchir en cours de chemin qui créera quelques embouteillages et fera exploser le peloton. Mieux valait rester vigilant et attentif pour rester bien placé aux abords de ces passages.

Nous voici enfin au pied de la première ascension du jour après 12 kilomètres de course. C’est 10 kilomètres d’escalade et 350 mètres de dénivelé qui nous attend. Cette montée est plutôt technique sur un chemin plein de cailloux où il faut lutter pour rester sur le vélo et à l’approche du sommet, c’est face au vent qu’il faudra lutter. On redescend sur le littoral par une belle piste sinueuse et ensuite c’est reparti pour une nouvelle ascension longue de 8 kilomètres, une montée régulière et pas très difficile mais encore très exposée au vent.

A mi-parcours, on arrive à proximité de l’aéroport de Castellon, le parcours jusqu’à présent roulant et linéaire va devenir plus joueur et technique. On va ainsi enchainer des montées plus courtes et des descentes sur des sentiers particulièrement cassants. Puis nous entrons dans les 20 derniers kilomètres, on progresse sur les crêtes des massifs qui surplombent la Méditerranée, le parcours est très à découvert, il faut très souvent lutter face au vent. On se laisse guider facilement grâce au parfait balisage nous posant aucun souci. 10 kilomètres de l’arrivée, on plonge maintenant vers le littoral, 250 mètres de dénivelé à dévaler sur un sentier très très cassant, technique et piégeux à souhait. Une fois en bas, on pourra se laisser glisser durant les 5 derniers kilomètres absolument plats nous ramenant à la plage d’Oropesa où est jugé l’arrivée.


Le vent réservera quelques bouleversements au classement général. Profitant d’un petit ennui technique du leader de l’épreuve Jordan Sarrou lors de la dernière descente du jour, c’est le surprenant espagnol Alberto Losada du team Orbea qui remporte cette étape en bouclant les 82 kilomètres en 3h06. La seconde place du jour sera très disputée, un sprint à trois coureurs, 35 secondes derrière le vainqueur, le polonais Adrian Brzozka du team JBG prends la seconde place devant l’espagnol du team Scott-Buff Francesco Guerra et Jordan Sarrou. Le français du team KMC Ekoi SR Suntour conserve son maillot vert de leader du classement général et possède maintenant 1 minute 23 d’avance sur Alberto Losada et 2 minutes 05 sur le tchèque Ondrej Cink du team Mondraker Primaflor. En terminant à la 18e place de cette étape, le français Victor Koretzky passe à la 4e place à près de 4 minutes de son coéquipier.

Chez les dames, c’est la surprenante espagnole Natalia Fischer du team Cannondale-Tomas Belles qui s’impose sur cette étape en 3h46. La belge Alice Pirard du team Merida Wallonie prend la 2e place à 2 minutes et la brésilienne Raiza Goulao du team Mondraker-Primaflor complète le podium du jour à 3 minutes 15. Elle consolide ainsi son maillot de leader avec 15 minutes d’avance sur la britannique Kerry Mcfee et 16 minutes sur Alice Pirard qui retrouve le podium du classement général.

A suivre, 4e et dernière étape de ce Mediterranean Epic où l’on ira visiter le parc naturel de Les Désertes en guise de somptueux final.

Voir aussi :
– Mediterranean Epic 2018, c’est parti ! Etape 1
– Mediterranean Epic 2018, résumé étape 2 + VIDEO

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *