Ironbike, une aventure alpestre pas comme les autres

C’est du 20 au 27 juillet que se déroulera la 26e édition de l’Ironbike, l’événement italien des hauts massifs montagneux du Piémont… Et que dire de cette épreuve, disons plutôt une aventure dans le sens large du terme. En effet, près de 700 kilomètres et plus de 27000 mètres de dénivelé seront à affronter lors des 7 étapes proposées par l’organisation. Présentation d’un défi monstrueux et d’une formidable équipe d’organisation.

Par Fred Ischard – Photos : The Monkey Project

Légendaire, tel est le qualificatif qui décrirait le mieux cette épreuve. Inutile de vous dire que ce défi physique et technique est un des plus exigeants au monde et nous pesons nos mots. Après une première expérience vécue de l’intérieur en 2016, nous sommes en mesure de vous confirmer que cette aventure est bien plus qu’une simple épreuve, c’est une expérience qui vous poussera loin dans vos limites mais c’est ce qui rend cette aventure si extraordinaire et excitante.

Ce défi consiste à traverser le massif du Piémont du nord au sud en jours distincts soit un prologue et 7 étapes. Ce qui fait le charme de cette épreuve, c’est son format très atypique, il s’agit d’une formule de course sous forme de rallye raid à l’image du fameux Paris-Dakar mais en haute montagne, sur deux roues et avec comme moteur ses jambes et sa tête car le mental est mis autant à rude épreuve que le physique.

Au programme quotidien, deux à trois secteurs chronos de longueurs variables entrecoupés de liaisons non chronos. Le principe dans un premier temps est de réaliser l’intégralité de chaque étape dans un temps imparti et pour les participants les plus compétitifs d’être le plus rapide possible sur chaque secteur chrono. L’épreuve réclame donc de grandes qualités d’endurance, même sur les sections chronométrées qui peuvent parfois durer entre une et deux heures pour les meilleurs. Ensuite, concernant les conditions d’hébergement, pas d’hôtels luxueux. Sur l’Ironbike, c’est bivouac en pleine nature, il faut donc prévoir sa tente et un bagage incluant son matos et ses affaires ne devant excéder 30 kilos ainsi que démonter et remonter sa tente chaque jour. Rassurez vous, l’organisation se charge quant à elle de transférer les bagages entre le départ et l’arrivée de chaque étape.

Justement, présentons un peu le menu de cette 26e édition de l’Ironbike… On va plutôt présenter le programme dans sa globalité et proposer le détail des étapes lors d’un prochain article qui va à coup sur nous proposer de jolies surprises. Première nouveauté, le départ de cette 26e édition ne se fera plus du village de Tende à la frontière franco-italienne mais du petit village de Entracque tout proche du vallon du torrent Giesso dans la province de Cuneo au sud du Piémont. Un prologue de 22 kilomètres permettra une première mise en jambes avant d’affronter un parcours qui peut paraitre effrayant.

La première étape sera ensuite une incontournable classique en ouverture d’Ironbike, il faudra rejoindre le village d’Acceglio au terme d’un parcours d’un peu plus d’une centaine de kilomètres qui en général marque déjà les esprits par son extrême difficulté. Deux nouvelles étapes viendront ensuite pimenter un peu le parcours pour les coureurs déjà habitués de l’épreuve, nul doute que les sommets emblématiques de l’épreuve piémontaise devraient être gravis mais pour le moment, chuuuuut… Le parcours officiel ne devant être dévoilé que dans les prochaines semaines !

La petite station de Prali devrait accueillir l’épreuve en milieu de semaine au terme de trois très longues étapes, cette première moitié de course représentant à elle seule une bonne majorité de la traversée sud/nord du massif du Piémont. La 4e étape menant au village de Pramollo sera plus courte mais avec un dénivelé tout aussi impressionnant qui ne laissera absolument aucun répit. Enfin, la fin de semaine devrait rester à peu près identique aux années précédentes à savoir autour des stations de Sestriere, San Sicario et Clavière mais là encore, nous gardons le soin de vous apporter de nouvelles surprises lors d’une prochaine présentation.

Le grand final quant à lui se déroulera à nouveau au coeur de la station de Sauze d’Oulx. Malgré son extrême difficulté, je ne peux que vous inviter à découvrir cette épreuve, heu plutôt cette monstrueuse aventure qu’est l’ Ironbike. Le dépassement de soi est vraiment très important mais on y vit quelque chose de grand, de très grand pour en retenir au final une majestueuse expérience en haute montagne… Des chiliens et des kenyans sont déjà inscrits, alors pourquoi ne pas tenter cette aventure et venir rejoindre les trois français déjà inscrits ? Il vous reste 4 mois pour vous y préparer… Les inscriptions sont encore ouvertes au tarif de 900€ incluant toute la logistique de transport des bagages, les repas et ravitaillements ainsi que toute la sécurité impérative sur cette épreuve très alpestre. Après avoir découvert l’épreuve en 2016, VELOCHANNEL.COM sera à nouveau présent en 2019 pour relever une seconde fois le défi Ironbike.

Infos et inscriptions : www.ironbike.it

Voir aussi : Ironbike, vécu de l’intérieur

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.