Compte-rendu UCI XC Marathon World Series Mêda 100

Meda 100 XCM E

Mêda 100, ou l’autre «coupe du monde marathon» du week end du 1er mai.

En ce week end prolongé du 1er mai 2015, il y avait 2 grandes possibilités de courir un XC Marathon UCI World Series pour se qualifier pour les championnats du monde marathon fin juin. Soit du classique du coté des Ardennes belges et d’Houffalize, soit de l’inconnu à Mêda 200 km à l’est de Porto. Les frittes et la Chouffe sont toujours au top, malgré tout l’envie de voir autre chose et de gouter au Porto allié au fait de rejoindre un ami cher sur place l’emporte, ça sera le Portugal !

Texte : Jean-François Bossler – Photos : Mêda 100

Meda 100_UCI_XC Marathon
Un vol d’1h30 low cost depuis Lyon pour rejoindre Porto, puis 2 heures de bus pour rejoindre mon ami Will près de Mêda et nous voilà presque prêt à courir le 2ème marathon World Series de l’année après Laissac.

Cette région n’est pas très montagneuse, par contre elle est vallonnée et plutôt aride. Seuls les oliviers et la vigne poussent sur les collines qui ont été façonnées à la main par des générations de paysans. Les troupeaux de moutons et chèvres sont tous gardés par des bergers et leur chien. Les villages sont petits, tranquilles et très calmes. Quant aux routes, étroites et bucoliques, on n’a pas rencontré beaucoup de voitures. Bref, cette région est donc bien un lieu idéal pour le VTT.

Meda 100 XCM D

L’organisateur Joaquim Santos a le sens de l’accueil et surtout il maitrise son sujet. Les 100 km de la course homme Elite seront parfaitement balisés sans que nous n’ayons eu la moindre hésitation, chaque route est gardée par au moins un bénévole, et des pompiers sont placés à chaque endroit stratégique. Si les 70 premiers kilomètres sont relativement plats, les 25 derniers concentrent 1500m de dénivelé positif sur les 2600 prévu. Autant dire qu’il faudra en garder un poil au fond des chaussettes. Anecdote sympathique sur le parcours, nous traverserons un site archéologique sur nos montures, puis ensuite nous gravirons aussi un village médiéval dans les veilles rues pavées étroites avant carrément de traverser le château en ruine puis de descendre la colline sur un single trialisant.

Meda 100 XCM C

En règle générale, les chemins sont larges, Joaquim nous avait prévenu, ce n’est pas le royaume du single ici. Malgré tout il y en a quelques uns de sympathiques et le reste du parcours est suffisamment varié pour que nous ne nous ennuyons pas. Et la fin nous exténuera, il faudra tout donner pour réussir à échouer à une belle 18ème place, qualificative pour les Worlds sous le maillot de l’équipe de France. Mon ami Will réussira lui aussi in extremis à finir 20ème avec la qualif en poche. Bref un bien beau et bon week-end portugais.

BD_Meda 100 XCM B BD_Meda 100 XCM 6 BD_Meda 100 XCM 5 BD_Meda 100 XCM

L’équipe d’organisation a de grandes ambitions, elle a postulé pour les championnats d’Europe pour 2016 et envisage aussi les mondiaux pour 2018. Du côté de l’organisation pure, pas de problème tout est bien rodé et en place. La parcours va manquer une difficulté en son milieu pour que le futur vainqueur ne mette pas moins de 4 heures de course pour boucler le parcours, comme Tiago Ferreira ce dimanche facile vainqueur. Mais nous pouvons faire confiance à Joaquim pour trouver le détail qui suffira à satisfaire le cahier des charges de l’UCI. Dans tous les cas et qu’elle que soit le statut de Mêda 100, c’est une course XC marathon qui mérite le déplacement.
Prochain rendez-vous marathon donc fin juin en Italie pour les championnats du monde marathon à Val Gardena lors de la Sellarondahero.

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.