Catalunya Bike Race 2019, 4 jours toniques !

Retour sur cette belle épreuve qui en est maintenant à sa troisième édition, ayant lieu autour de Puigcerda à cheval entre France et Espagne sur ce que nous appelons, nous français, le plateau de Font-Romeu.

Par Julien Gaulandeau – Photos : Catalunya Bike Race

Avec les nouvelles règles édictées par l’UCI pour les courses à étapes, c’est désormais sur 4 jours que se déroule la Catalunya Bike Race. L’édition 2019 a donc eu lieu du 26 au 29 septembre et a réuni environ 750 coureurs avec un très beau plateau. Il est par contre dommage que seul une quinzaine de français aient fait le déplacement.

Etape 1 : Flash Stage

Etape courte mais très intense que ce soit physiquement ou techniquement. Un départ donné par catégories d’âges avec 10 minutes d’écart entre chaque pour affronter les 31 kilomètres et 1 004 mètres de dénivelé. La plupart de celui-ci était concentré dans la première longue bosse pour atteindre les 1920m d’altitude (point bas à 1150m). La course Elite a commencé avec la sélection d’un groupe de 10 coureurs menés par David Valero (MMR Factory Racing). Après l’ascension, la descente très technique et engagée à permis à Jofre Cullell (Megamo UCI) de prendre 30 secondes sur le groupe de poursuivants. Après la descente, Valero rejoint Cujell, tandis que derrière Pettina fait une chute qui lui fait perdre 15 secondes. Cependant, l’Italien fait un gros effort dans les derniers kilomètres pour revenir sur la tête et prolonge son effort pour arriver avec quelques secondes d’avance. Chez les Elite Femmes, Clàudia Galicia (Megamo UCI) s’impose devant Eva Lechner (Torpado Sudtirol) et Natalia Fischer (MMR Factory Racing). Galicia a quand même été gênée par des participants de la catégorie Elite hommes qui correspond ici à un âge et pas à un niveau ! Elle s’en sort avec un genou ensanglanté… Nous serons nombreux à frôler la correctionnelle en doublant des coureurs moins rapides mais on s’y attendait ce jour. Par contre le parcours était magnifique : du bon, très bon VTT !


Etape 2

Etape quasi identique à la première de l’édition 2018, celle-ci nous emmenait vers la station de La Molina. La première montée arrivait très vite et se déroulait en grande partie en France. Les moins échauffés, comme votre serviteur, ont bien souffert dans cette longue bosse ! Suivait ensuite une longue descente vers la vallée avec normalement au milieu une bonne remontée de 4km pour 300m de D+ mais surprise pendant la course, le parcours avait été modifié ! Nous avons eu droit ensuite à 10km de plus ou moins plat, spécial grosses cuisses avant un final plus escarpé.

Cette fois le départ est donné normalement par ordre du scratch, sauf pour les Elites UCI hommes et femmes qui sont dans les box 1 et 2. Nous nous étonnerons quand même de la présence de certains par la grande différence de niveau constatée dès le départ donné. La présence de ces coureurs était un danger car ils provoquaient des gros ralentissements, des vagues,…

Chez les Elites hommes c’est un gros groupe qui s’est constitué dans la première grande ascension, emmené notamment sur un gros rythme par Sergio Mantecón (Kross Racing). En haut il n’y avait plus que 4 coureurs ensemble : Mantecón, Valero, Pettinà et Iván Díaz, pour commencer la longue descente. Arrivé en bas avec 30 secondes d’avance il accentuera légèrement son avance sur les 25 derniers km pour arriver avec 44 secondes d’avance sur Pettinà et 49 sur Valero. Il aura parcouru les 59km en 2H11 !!!

Chez les Elites Femmes, Clàudia Galicia (Megamo UCI) maintient non seulement le leadership, mais accentue également son avantage sur la deuxième classée, Natalia Fischer (MMR Factory Racing). La Catalane est partie seule dès la première bosse pour atteindre la ligne d’arrivée seule en 2h34 avec près de 7 minutes d’avance sur Fischer et 10 sur Lechner !

Personnellement un peu déçu par cette étape très, trop roulante, mis à part la longue descente depuis La Molina. C’est celle que j’aurai la moins appréciée durant les 4 jours, peut-être aussi du fait de la longue agonie dans le premier col !

Etape 3 : Buff Super Stage !

Etape rythmée qui commençait par 10km de plat avant un stop and go. En fait nous sommes arrivés en masse dans la première bosse très raide, en single… Affolement général, des coureurs qui cherchent à passer n’importe comment, etc. Heureusement chacun a pris ensuite sa place dans le long col nous emmenant vers la station de La Massela. La descente rapide puis technique était très sympa mais entrecoupée de montées bien raides ! Arrivé au 2° ravito, il fallait emprunter une grosse montée de quelques kilomètres aux forts pourcentages, de nombreux coureurs étaient alors complètement en travers ! Retour ensuite très sympa en passant par une descente aménagée puis les 10 km communs à l’étape de la veille : pas de tout repos pour finir !

Jusqu’à la ville d’Alp, comme prévu, le groupe de tête est resté uni puis s’est disloqué dans la montée vers la station de ski de Masella. C’est là que l’un des favoris, Sergio Mantecón (Kross Racing Team), a dû s’arrêter en zone technique pour résoudre un problème mécanique. Malgré le début d’une poursuite spectaculaire, un autre problème mécanique l’a empêché de continuer. Après le deuxième ravitaillement, David Valero (MMR Factory Racing) avec Pettinà (Olympia Factory Cycling Team) et Díaz (Cult Bikes) ont pris le large. Après la descente, l’italien Riccardo Chiarini a réussi à les rejoindre, mais n’a pas été en mesure de supporter le rythme soutenu après avoir dépensé trop d’énergie dans cette chasse. La victoire a finalement été décidée dans les derniers mètres, au sprint et c’est David Valero qui s’impose. Malgré sa victoire, il n’a pas pu réduire son écart au classement général et c’est donc Pettinà qui continue en tant que leader.

Chez les Femmes, Clàudia Galicia a poursuivi sur la même voie que les 2 étapes et a imposé sa loi. Malgré des sensations moins bonnes que les autres jours, elle a réussi à créer des différences avec Eva Lechner et Hildegunn Gjertrud Hovdenak, qui ont longtemps chassé derrière la Catalane. Une des favorites pour le général, Natalia Fischer, a également eu des problèmes mécaniques qui l’ont empêché de monter sur le podium.

Ultima etapa !

Le dernier jour est déjà arrivé. Annoncée comme dure et nerveuse cette dernière étape n’était pas à prendre à la légère. Très vite la première bosse rejoint le parcours du premier jour. Nous étions nombreux à penser ne pas monter jusqu’en haut comme le premier jour mais en fait si, le parcours avait été modifié mais sans que nous en soyons avertis : 3 km ce n’est pas grand chose mais quand cela s’accompagne de près de 300m de D+ çà fait mal ! La descente qui suivait, entrecoupée de remontées, était tout simplement magnifique. Exigeante pour les bras et les jambes, nécessitant un bon bagage technique mais aussi de l’engagement. De nombreux coureurs étaient arrêtés sur le bord soit pour reprendre leurs esprits, soit pour réparer des crevaisons ! Suivait ensuite une grosse remontée mais pour une fois toute en single, elle aussi exigeante mais très sympa. Les 15 derniers kilomètres étaient ensuite communs à la veille pour clôturer cette Catalunya Bike Race et mériter sa médaille de finisher.

Ce fut de nouveau la bagarre en tête de course. Avec seulement huit secondes d’intervalle entre Nicholas Pettinà (Olympia) et David Valero (MMR), de fortes émotions étaient présumées pour cette étape finale et cela a été le cas. Malgré un peu plus de 40 kilomètres, après l’ascension vers Guils de Cerdanya, la descente vertigineuse a conduit à de multiples crevaisons dont le leader Nicolas Pettinà. Au même moment, David Valero crève également mais de façon moins grave et a pu repartir après seulement quelques secondes. De son côté, Pettinà a eu besoin de l’aide mécanique de son coéquipier Ever Alejandro Gómez pour continuer. Cette perte de temps a pesé pour la victoire finale et les 3 coureurs Valero, Mantecón et Iván Díaz (Cult Bikes) s’entendent bien pour rejoindre l’arrivée où c’est finalement Sergio Mantecón qui s’impose.

Classement général final :

1 – David Valero (MMR Factory Racing Team) 08:00:17
2 – Sergio Mantecón (Kross Racing Team) 08:00:39
3- Iván Díaz (Cult Bikes) 08:03:28
4- Riccardo Chiarini 08:07:26
5 – José María Sánchez (Buff Scott MTB) 08:10:10
Hugo Drechou ayant abandonné, le premier français est Simon Laurent à la 11° place. Benjamin Le Ny est 13° et Cyril Bourdon 14°.

Chez les femmes, l’histoire a été totalement différente. Clàudia Galicia, consciente de son avance face à ses rivale, a couru prudemment pour éviter les problèmes mécaniques qui ont marqué l’étape d’aujourd’hui. Eva Lechner, deuxième au classement général, est parti chercher la victoire et a forcé Galicia à prendre des risques. Derrière, Natalia Fischer (MMR Factory Racing) a suivi de près, mais une chute douloureuse a laissé la coureuse en panne et contrainte d’abandonner. Eva Lechner remporte sa première victoire d’étape et Clàudia Galicia a remporté sa troisième édition de suite de la Catalunya Bike Race !

Classement général final :

1 – Clàudia Galicia (Megamo Factory Team) 09:48:41
2 – Eva Lechner (Torpado Sudtirol) 10:03:42
3 – Hildegunn Gjertrud Hovdenak 10:26:23
4 – Maaris Meier 10:36:53
5 – Helena Plasschaer 10:55:27
Aucune française chez les Elites femme à l’arrivée.

Classements complets : https://sportmaniacs.com/catalunya-bike-race-2019

Cette Catalunya Bike Race est vraiment une très belle épreuve et à noter dans vos agendas 2020 pour clôturer votre saison, en montagne mais au soleil ! L’organisation est quasi sans faille, les ravitaillements bien garnis en cours et fin d’étape, une assistance technique neutre assurée par Shimano sur chaque zone dédiée, des services optionnels tels que massages, entretien du vélo, etc. Elle demande toutefois une certaine préparation tant physique que technique pour pouvoir bien en profiter…

Toutes les infos : www.catalunyabikerace.com

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.