Cape Pioneer Trek, c’est parti !

C’est dans la petite station balnéaire de Mossel-Bay située à mi-chemin entre Cape Town et Durban que se sont donnés rendez-vous les participants de cette Cape Pioneer Trek. C’est parti pour 540 kilomètres, 11500 mètres de dénivelé répartis sur 7 jours de course durant lesquels on explorera cette magnifique région du Klein Karoo.

Par Fred Ischard – Photos : www.oakpics.com

Cape Pioneer Trek, étape 1, exploration de la réserve de Godwanga

Pour commencer cette belle aventure, c’est une étape d’ouverture longue de 97 kilomètres cumulant 1500 mètres de dénivelé qui nous attend ce dimanche 15 octobre 2017. Un parcours qui sur le papier promet d’être rapide, nous partirons à la découverte de la réserve de Godwanga pour peut-être y croiser la faune locale.

Avant même le départ de cette première étape, penchons nous un peu sur l’accueil réservé aux participants dès la veille du grand lancement de l’épreuve. C’est simplement parfait, une prise en charge personnelle, un accueil chaleureux, un staff très souriant, nous sommes particulièrement séduits par cet accueil soigneux. On ira de surprises en surprises en découvrant le paquetage offert pour chaque participant : un gigantesque sac de qualité qui servira à transporter nos effets personnels lors de chaque transfert, un sac à dos, un gilet, un T-shirt, une palette de produits énergétiques, gourdes et notre plaque de cadre, nous sommes gâtés !

Nous voici au départ de cette étape d’ouverture, prêts à faire feu malgré une météo plutôt maussade et une belle averse quelques minutes avant le départ. Il est 7h30 lorsque le départ est donné. On commence par une petite parade à allure réduite dans les rues de Mossel-Bay encore bien détrempées avant d’effectuer les 10 premiers kilomètres sur route le long du littoral à allure neutralisée. C’est au pied de la première difficulté du jour que nous serons libérés. Une première ascension, certes pas assez longue pour faire exploser le peloton mais le ton est donné. On roulera ensuite sur de larges pistes plutôt rapides où il faudra rester placés, les montées s’enchaînent, la sélection s’opère naturellement par l’arrière du peloton suite à l’allure rapide imprimée en tête de groupe. Malgré tout, le groupe reste conséquent à l’approche du premier ravitaillement du jour au 30e kilomètre.


On entre maintenant dans cette fameuse réserve de Godwanga, on va pouvoir y apercevoir bufles et antilopes. Le parcours va un peu changer durant une dizaine de kilomètres, les pentes seront plus raides et plus techniques, on empruntera aussi un très joli singletrack long de près de 4 kilomètres. On se retrouve à mi-parcours et le tracé redevient rapide, les montées sont courtes et entrecoupées de tronçons de farm-roads alors qu’au 60e kilomètre, on retrouve la seconde section technique du jour avec une montée difficile et une zone un peu hors-pistes. Les écarts bien que peu importants sont creusés.

Au passage du troisième ravitaillement du jour, on prend le chemin du retour pour boucler les 20 derniers kilomètres à nouveau globalement rapides mais au milieu de ce décor très dépaysant entre steppe et savane. Après les dernières difficultés du jour escaladées, nous retrouvons le littoral pour terminer cette étape disputée à une allure très rapide.

C’est le duo sud-africain Alan Hatherly et Matthew Beers du team Spur qui crée la surprise en remportant cette étape, bouclant les 97 kilomètres du parcours en 3h35. Ils s’emparent donc du maillot jaune de leader. Une minute plus tard, ce sont les favoris de l’épreuve, le duo Nico Bell et Gawie Combrinck du team Nad Pro MTB qui prend la seconde place. Les tchèques Marek Rauchfuss et Jiri Krivanek du team Kellys complètent le podium à 2 minutes 35. Le premier duo mixte, Carmen Buchacher et Charles Mc Fall du team Velocity Sports Lab intègre le Top 10 du classement scratch. Côté féminin, le duo Amy Mc Doughall et Arianne Lüthi du team Spur Valencia remporte l’étape en 3h57 devant Robyn De Groot et Sabine Spitz du team Ascendis Health à 3 minutes 45 et Nicky Giliomee/Frankie Du Toit à 24 minutes.


Cape Pioneer Trek, étape 2, un vent de folie souffle sur Mossel-Bay

Seconde étape du Cape Pioneer Trek qui s’est à nouveau déroulée autour de Mossel-Bay sur un parcours de 72 kilomètres/1600 mètres de D+ où le vent viendra jouer les troubles fêtes.

Au lendemain d’une bonne nuit de repos sous tente et d’une succulente dégustation de pavé d’autruche, on prend le départ de cette seconde étape sous un vent particulièrement violent d’autant que la première partie du parcours du jour se déroulera le long du littoral. En effet, après avoir escaladé dès le départ une première montée particulièrement raide, on évoluera sur des chemins sablonneux en montant et descendant sans cesse le long des côtes de l’océan indien et le vent soufflant fort de côté va provoquer naturellement de nombreuses bordures et faire exploser complètement le peloton. Peu après le 20e kilomètre, on quitte les chemins du littoral pour s’enfoncer dans les terres, on retrouve quatre équipes du top 5 au classement général ensemble à l’avant de la course, le duo tchèque du team Kellys ayant crevé très tôt sur cette étape. On va ensuite retrouver un terrain de jeu similaire à la veille en évoluant sur des pistes rapides face au vent, les montées courtes s’enchaînent. Excepté deux montées techniques sur un matelas de cailloux, on ne trouvera guère de difficultés sur cette étape si ce n’est ce maudit vent qui nous ralentira considérablement. On regrettera également l’absence de singles sur ce parcours du jour tout en appréciant la dernière descente, certes courte mais technique.

C’est à nouveau le duo Alan Hatherly et Matthew Beers du team Spur qui remporte cette étape en bouclant les 72 kilomètres du parcours en 3h02 avec quelques secondes d’avance sur Nico Bell et Gawie Combrinck du team Nad Pro MTB et deux minutes sur les hollandais Gerben Mos et Bram Rood du team KMC MTB. On retrouve ces trois équipes dans cet ordre au classement général. Le duo Carmen Buchacher et Charles Mc Fall remporte à nouveau la catégorie mixte sur cette étape en terminant à nouveau à la 10e place du classement scratch et conforte leur maillot bleu de leader. Chez les dames, nouvelle victoire du duo Amy Mc Doughall et Ariane Luthi du team Spur Valencia qui boucle l’étape en 3h25 avec 3 minutes 30 d’avance sur Robyn De Groot et Sabine Spitz du team Ascendis Health et 26 minutes sur Nicky Giliomee et Frankie Du Toit du team Junto Ladies. Ces trois équipes se retrouvent également dans cet ordre respectif sur le podium du classement général provisoire de l’épreuve.

Mardi, on quitte Mossel-Bay pour se diriger vers la petite ville de George, 99 kilomètres et 2000 mètres de dénivelé seront au programme de cette 3e étape.

Voir aussi : Présentation Cape Pioneer Trek

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.