Boisson de récupération Lactel Sportéus

Lactel Sporteus 3

Test boisson de récupération Sportéus de Lactel


Le réconfort après l’effort


Souvent négligée par les sportifs, la récupération après l’entraînement ou la compétition commence dès les premières minutes qui suivent l’exercice. Lactel propose une boisson savoureuse au goût lacté dédiée à la régénération musculaire, que nous avons testée pendant un mois.

Proposée en trois saveurs (chocolat, vanille et fraise), la boisson Sportéus se présente sous forme de petite bouteille de 275 ml que l’on peut aisément glisser dans un sac de sport. Que ceux qui ne digèrent pas le lait se rassurent (c’est normalement mon cas) : la teneur réduite en lactose (moins de 0,5%) suffit pour éviter tout désagrément. Pour le reste, c’est la teneur en glucides et en protéines qui est intéressante. On le sait, dans les minutes qui suivent l’effort, la reconstitution du stock de glycogène, carburant essentiel aux sports d’endurance, doit se faire très rapidement surtout dans le cas de séances d’entraînement successives. Mieux : dans ce court laps de temps, il n’y a pas de différence entre les sucres rapides et les sucres lents. C’est donc le moment idéal pour consommer une boisson sucrée, aussi bien pour se réhydrater que pour refaire le plein d’énergie. Chaque bouteille de Sportéus apporte entre 28 et 32 g de glucides, selon l’arôme. Souvent négligées alors qu’elles participent au maintien de la masse musculaire et à la reconstruction des fibres endommagées par l’exercice, les protéines sont ici présentes à hauteur de 16,5 g par bouteille, avec du Prolacta, un concentré breveté de protéines de lait. À cela s’ajoutent des vitamines B1 et B12, mais aussi du Phospore, du Calcium et du Potassium.

Un goût agréable

La dégustation n’est pas ici une punition. Le goût agréable de chacune des boissons testées (chocolat et vanille) encourage après chaque entrainement à faire un premier geste pour la récupération. Nous n’avons au cours de ce test changé aucune de nos autres habitudes. Dans un premier temps, la différence a été sensible après les sorties en course à pied : une sensation de jambes moins lourdes le lendemain après la prise de Sportéus, au moment de monter sur le vélo. En revanche, après avoir délaissé le running pour faire exclusivement du vélo, les effets ont été moins sensibles sur le plan musculaire. Impossible donc de quantifier l’apport de Sportéus en termes de récupération et de progression, en parallèle d’un entrainement intensif exclusivement vélocipédique. Reste que les 176 à 211 calories apportées par chaque bouteille (en fonction de l’arôme) quasi quotidiennement pendant un mois en plus de la ration normale, n’ont apporté aucune prise de poids. Nous avons même eu la sensation d’être moins affamé lors des repas suivants les sorties habituelles, ce qui conduit au final à un meilleur contrôle de la ration alimentaire. Bref, s’il est difficile de juger objectivement de l’apport d’un tel complément post-effort, il y a peu de chances qu’il soit néfaste. Le prix en revanche, à 1,5 € par bouteille peut s’avérer un handicap pour ceux qui courent ou roulent quotidiennement.

LACTEL SPORTÉUS
 Lactel Sporteus 2 Lactel Sporteus 1

Commercialisation : en vente en grande surface au rayon lait.
Arômes : chocolat, vanille ou fraise.
Prix public : 1,5 € la bouteille de 275 ml.

Composition pour 100 ml (chocolat/vanille) :
Calories : 77/64
Matières grasses : 0,5g/0,1g
Glucides : 11,8g/9,8g
Protéines : 6g/6g
Sel : 0,2mg/0,2mg
Phosphore : 138mg/133mg
Calcium : 149mg/150mg
Potassium : 250mg/180mg
Vitamines B1 : 0,23mg/0,23mg
Vitamines B12 : 0,52ug/0,52ug

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “Boisson de récupération Lactel Sportéus”

  1. Merci pour cet article, je ne connaissais pas du tout. Trouvé facilement à Carrefour au rayon lait, 1.50€ la bouteille disponible dans les 3 parfums.
    J’ai pour le moment goûté que la vanille qui a un goût excellent, ça se boit en quelques gorgées.
    Je ne saurais pas dire les effets à court termes bien entendu, mais après une sortie de 30kms à vélo où j’ai bien souffert à mon petit niveau, le lendemain mes guiboles se portaient comme un charme prêtes à repartir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.