Alps Epic 2020, départ imminent !

Expérience exceptionnelle sur les vertigineuses traces des Hautes-Alpes

L’Alps Epic, c’est le rendez-vous incontournable des amoureux de vélo de montagne qui trouveront assurément une épreuve à leur mesure. Pour les compétiteurs entraînés qui veulent relever un défi de taille, il faudra choisir la version marathon sur la formule “LA COURSE”, une course VTT Marathon en solo ou par équipes de 2 ou bien opter pour la formule “LA RANDO”, en solo et sans chrono. A savoir que la principale nouveauté de cette année 2020 sera la possibilité de courir la version chrono en solo, une opportunité pour bons nombre de coureurs de profiter de cette aventure sans la « contrainte » de recherche d’un équipier.

Par Fred Ischard – Photos : Agence KROS / Remi Fabregue

L’Alps Epic VTT Marathon c’est un prologue et cinq étapes de 50 à 70 kilomètres par jour. Cet événement s’inscrit dans le format “EPIC”, c’est à dire en itinérance pendant une semaine réclamant de bonnes qualités d’endurance physique et technique, l’équipe d’organisation se chargeant de toute la logistique et de l’hébergement selon les options choisies…

Pour celles et ceux qui n’ont pas la disponibilité, l’envie ou les qualités d’endurance nécessaire pour participer à la semaine complète, les 2 formules existent en version “Week-End” pendant 2 à 3 jours avec les mêmes prestations !

Pack The Race Only :
– frais d’inscriptions en ligne
– chronométrage et live tracking
– ravitaillements liquides et solides en cours de parcours
– repas de récupération à l’arrivée de chaque étape
– accès à la zone de lavage et lubrification vélo, service atelier vélo (frais interventions à la charge du coureur)
– service massage (15 minutes environ)
– participation à la cérémonie d’ouverture
– participation à la soirée de clôture
– maillot Alps Epic+T-shirt spécifique aux finishers et plusieurs cadeaux surprise.

Le tarif s’élève à 590€ par coureur et à 179€ pour la version 3 jours (prologue+étape1+étape2)

Pack Bleu :
– pack « only 6 jours »
– service de massage
– transport de vos bagages d’un logement à l’autre
– navette entre point d’arrivée et départ pour les personnes arrivant en voiture ou (et) accueil et transfert depuis la gare SNCF la plus proche (pour les personnes arrivant en voiture, déposez votre véhicules à Arvieux le 21 août matin après la remise du Pack, départ de la navette depuis Arvieux à 10h)
– navette à la gare SNCF de Briançon le jeudi 20 août après-midi et vendredi 21 août matin; retour à la gare SNCF Montdauphin-Guillestre le jeudi 27 août matin
– 5 nuitées du 21 au 26 août (1ère nuit du 21 au 22 août, 5ème nuit du 25 au 26 août) dans un hébergement collectif (4 à 6 personnes par chambres)
– repas du soir adaptés à l’alimentation d’un coureur (végétarien, le cas échéant) à partir d’un maximum de produits des Hautes-Alpes et/ou issus de l’agriculture biologique.

Le tarif s’élève à 990€ par coureur et 359€ pour la formule 3 jours (prologue+étape1+étape2).

Pack Noir :
– pack « Only 6 jours »
– service de massage
– transport de vos bagages d’un logement à l’autre (de chambre à chambre)
– navette entre point d’arrivée et départ pour les personnes arrivant en voiture ou l’accueil et transfert depuis l’aéroport ou gare TGV la pus proche (navette depuis l’aéroport de Turin le jeudi 20 août à 16h, retour le jeudi 27 août à 9h)
– navette depuis la gare TGV de Oulx le jeudi 20 août à 17h, retour le jeudi 27 août à 9h
– 5 nuitées du 21 au 26 août 2020 dans une chambre partagée avec un autre participant (chambre single avec supplément de 150€) avec sanitaires privatifs (1ère nuit du 21 au 22 août, 5ème nuit du 25 au 26 août 2020)
– repas pour chaque soir adaptés à l’alimentation d’un coureur (végétarien, le cas échéant) à partir d’un maximum de produits des Hautes-Alpes et/ou issus de l’agriculture biologique. Si un hébergement devait être éloigné du site d’arrivée, une navette coureur sera assurée.

Le tarif s’élève à 1590€ par coureur et 419€ pour la formule 3 jours (prologue+étape1+étape2).

Au menu cette année

L’Alps Epic fêtera en cette année 2020 son 5ème anniversaire ! Nul doute que cette édition 2020 va encore vous en mettre plein les yeux !

Tout débutera le Jeudi 20 août où le rendez-vous sera donné pour tous les concurrents à quelques kilomètres de Briançon, plus précisément à la station de Serre Chevalier. L’événement ne commencera que le vendredi 21 août mais l’organisation mettra en place quelques navettes afin de récupérer les concurrents les plus lointains et optant pour l’option Pack Noir soit à l’aéroport le plus proche, en l’occurrence celui de Turin où le rendez-vous sera fixé ce jeudi 20 à 16h, soit en gare TGV d’Oulx, le rendez-vous étant donné à 17h. Pour les concurrents ayant choisi l’option Pack Bleu, des navettes seront mises à disposition en gare de Briançon. L’accueil des coureurs et retrait des packs se déroulant à partir de 17h le jeudi 20 dans la station de Serre-Chevalier.

Comme l’an passé, c’est un PROLOGUE autour de la station de Serre-Chevalier qui lancera l’épreuve le vendredi 21 août. Celui-ci sera identique à l’an passé, à savoir une boucle de 10 kilomètres proposant une belle montée de 4 kilomètres avant de redescendre par un Bike-Park très bien sécurisé. C’est donc une mise en jambes à la fois physique et ludique qui donnera déjà un bel aperçu de ce qui attendra les coureurs par la suite.

Le lendemain, les choses sérieuses commenceront et ce n’est pas une petite étape qui sera proposée. Il faudra effectuer une nouvelle boucle autour de Serre-Chevalier mais évidemment nettement plus longue que la veille ; 63 kilomètres et 2300m de dénivelé seront au programme de ce deuxième jour de course. Il faudra d’entrée de jeu escalader les 15 bornes d’ascension pour se hisser au col de Buffère à 2400 mètres d’altitude. La moitié du dénivelé sera déjà gravie avant de plonger dans la haute vallée de la Clarée et de s’attaquer à la deuxième ascension du jour, le col des Rochilles. Ce sera la mi-parcours puis il faudra légèrement descendre vers le camp des Rochilles pour récupérer une sublime trace commune avec une partie du parcours de l’Ultra Raid La Meije ; un superbe single menant au col de la Ponsonnière, point culminant du jour à 2610 mètres d’altitude. Le panorama au sommet sera grandiose tout comme la descente qui suit mais gare aux blocs de pierres sur cette trace bien engagée par endroits. Une fois en bas, passage au chalet de l’Alpe du Lauzet, le parcours poursuit par un tronçon du fameux sentier du Roy emprunté lors des éditions précédentes puis il sera temps de plonger vers la vallée de la Guisane et le joli village de Monêtier les bains. Les 5 derniers kilomètres permettront de dérouler en se laissant guider par la Guisane pour franchir l’arrivée de cette première étape à Serre-Chevalier.

Le lendemain, les coureurs quitteront Serre-Chevalier lors de cette étape 2 pour rejoindre la station de Puy St Vincent au terme d’un parcours de 59 kilomètres cumulant 2550 mètres de dénivelé. Une nouvelle fois, il faudra escalader d’entrée un gros kilomètre vertical pour aller chercher le col de la Pisse et ses 2500 mètres d’altitude. On accédera par ce col au parc naturel des Écrins. Les coureurs visiteront ensuite les hauteurs du domaine skiable de Serre-Che, notamment le vallon de la Cucumelle avant de franchir le col de l’Eychauda. Suivra une vertigineuse descente sur Vallouise puis un peu de répit en longeant le cours de la Gyronde et rejoindre le charmant village des Vigneaux. Il restera 12 kilomètres et la montée finale vers Puy St Vincent pour rejoindre l’arrivée de cette 2e étape, non sans avoir visité le Bike-Park de cette station familiale.

Le lundi 24 août sera déjà le 4e jour de course sur l’Alps Epic et la 3e étape. Pas de transfert mais une magnifique boucle de 50 bornes cumulant 2350 mètres de dénivelé au programme du jour. Il s’agira d’aller visiter tout les beaux refuges du secteur, notamment celui du Kern ou de la Pousterle. Les montées seront nettement moins longues mais reviendront également plus vite avec cette alternance de pistes et de chouettes singletracks, ce sera l’occasion de découvrir les belles traces du massif des Écrins.

On quittera ce beau massif des Écrins lors de la 4e étape qui mènera les coureurs vers le joli village d’Arvieux, ils découvriront alors le massif du Queyras. Cette 4e étape sera longue de 56 kilomètres et cumulera 2450 mètres de dénivelé. Les premiers kilomètres s’effectueront presque en douceur avec une petite escalade pour rejoindre le haut de la station avant de profiter d’un profil quasi descendant pour rejoindre le val de Durance où les coureurs visiteront les villages de L’Argentière et La Roche de Rame mais une fois la Durance franchie, il va falloir de vrais qualités de grimpeur lors de l’interminable ascension du col du Lauzet longue de 20 kilomètres pour un dénivelé cumulé de 1300 mètres. Une fois au sommet, les alpages queyrassins se découvriront, il faudra porter un peu le vélo pour se hisser au col Garnier. Il ne restera qu’une quinzaine de kilomètres mais un profil casse-pattes et usant sur les singles alpins menant au col de la Lauze, les habitués reconnaîtront au passage un peu en surplomb les chalets et le col de Furfande déjà visités lors d’éditions précédentes sur l’Alps Epic. Une dernière descente et les coureurs retrouveront l’arrivée de cette 4e étape à Arvieux.

Le Mercredi 26 août, 5e et dernière étape de l’Alps Epic mais ne vous y méprenez pas, l’organisation a toujours réservé des surprises le dernier jour de l’épreuve en proposant l’étape reine de l’épreuve et cette année n’y dérogera pas. Cette dernière étape se fera sous forme d’une boucle longue de 55 kilomètres mais cumulant 3000 mètres de dénivelé. Autant dire, la visite du Queyras sera corsé, il s’agira ni plus ni moins d’un Tour du Queyras fort heureusement bien allégé mais il faudra garder une bonne dose d’énergie pour affronter cette dernière étape. Une première montée de 300 mètres de dénivelé permettra de faire une sélection avant de plonger vers le vallon du Guil par un beau single ludique en sous-bois. Passage devant le château Queyras avant d’escalader la belle piste roulante du col des Prés Fromage. La descente qui suit est très connue du secteur, un single bien engagé par endroits qui n’était ni plus ni moins que la descente finale de l’édition 2019, à l’exception que cette fois nous n’irons pas visiter le village de St Véran. Les coureurs reviendront vers le vallon du Guil puis passeront au cœur du village de Château-Queyras. Ce sera la mi-parcours mais un gros kilomètre vertical sera à escalader, probablement le juge de paix du jour et là où pourront survenir quelques défaillances physiques. Une courte descente puis une fois passé le village de Souliers, la dernière ascension se dressera pour aller chercher le col du Tronchet et ses 2350 mètres d’altitude. Allez, la descente finale de cette édition 2020 et l’arrivée finale jugée à Arvieux sera franchie au terme de ces 293 kilomètres et 13000 mètres de dénivelé cumulé d’un spectaculaire défi !

Alors prêt ? N’hésitez pas à vous lancer sur cette inoubliable aventure alpestre de très très haute volée. Il n’est pas encore trop tard pour s’inscrire en solo ou en duo, sur 3 ou 6 jours. L’équipe VELOCHANNEL.COM sera présente sur l’événement pour vous faire partager cette sensationnelle semaine.

Infos et inscriptions : www.alpsepic.com

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.