24H de Buthiers 2016, l’hiver et le printemps !

plaque-guidon-24h-buthiers

24 heures VTT de Buthiers 2016, une belle référence 

Pour sa huitième édition les 30 avril et 1er mai 2016, l’épreuve VTT 24H de Buthiers, en Seine et Marne, n’a pas échappé au refroidissement persistant du mois d’avril. Le froid pour démarrer, le soleil printanier pour terminer ! On a changé de mois et de saison entre deux relais, il était temps, les 24H de Buthiers sont néanmoins restées une habituelle réussite.

Les prévisions météo à une semaine laissaient craindre le pire, la pluie et le froid tout le week-end, mais à mesure que l’on approchait du jour J, les cieux décidaient d’être plus clément avec les 460 coureurs inscrits répartis en une bonne centaine d’équipages de 7, 5 ou 3 pilotes + les solos (ou les mazots, comme on veut !). Une bonne averse le vendredi soir lors de l’installation des campements, un second arrosage la nuit puis un peu de bruine le samedi matin. Mais à Buthiers, les risques de bourbiers sont inexistants et les chemins sont praticables toute l’année. Rochers, sable, terreau, c’est sur un sol quasi sec que le départ fut donné à 15 heures. Les vélos restent constamment propres, d’ailleurs l’organisateur a choisi de ne pas installer de postes de lavage qui auraient été inutiles. Le circuit aura tout de même été légèrement modifié avec le retrait d’une zone pouvant être glissante (et dangereuse) en cas de pluie, mieux vaut prendre des précautions que risquer des accidents.

24h-buthiers-campement-tente 24h-buthiers-végétation 24h-buthiers-2016-solo

C’est donc un circuit proche de celui utilisé l’an passé, une boucle forestière de 8 km environ composée majoritairement de sentiers ludiques et accessibles à tous en termes de difficulté technique, quelques bouts droits plus larges en plus cette année pour faciliter les dépassements. Un tracé bien sympa, tournicotant dans tous les sens et quelques zones de pilotage appelant à la vigilance. Impossible de s’endormir au guidon et il faut rester en permanence concentré, un manque de lucidité peut se payer cher. Les passages marquants se situent en début et fin de boucle avec tout d’abord une descente technique dans les racines et rochers avec passage étroit où il vaut mieux ne pas avoir un cintre trop large, et un portage vers la fin qui s’enchaîne sur une côte courte et peu pentue mais quelque peu difficile physiquement après la partie bien casse-pattes où il fallait déployer pas mal d’énergie pour porter dans les rochers.

24h-buthiers-passage-marche-2016 24-heures-buthiers-vtt-2016 24h-Buthiers-passage-étroit-2016

Globalement le circuit n’est pas difficile et peu physique mais comporte tout de même deux bonnes petites grimpettes délicates à passer sur le vélo à cause du terrain très meuble, sable et terreau devenant de plus en plus souple au fil des tours. Epuisant à la longue !

24h-buthiers-rochers 24h-buthiers-chute

A peine 8° le samedi sous la grisaille, puis un ciel se découvrant au fil de la nuit pour laisser place à des températures glaciales surtout pour un 1er mai ! -2° au lever du jour, l’herbe givrée et la condensation sur les toiles de tentes formant de petits glaçons, on aurait préféré au moins 10° de plus pour prendre le petit déjeuner ! Mais un beau ciel bleu accompagnera les concurrents jusqu’à l’arrivée et c’est sous une température enfin printanière que l’on clôturera cette huitième édition des 24h de Buthiers.

24h-buthiers-2016-bruyère-single

Nous avons une fois de plus apprécié cette organisation sans faille, un week-end bien immergé dans un cadre naturel surprenant et préservé, le camping étant également situé au milieu de ces bruyères, pins et rochers sur un sol sablonneux. Pratique de se poser au sec dans un cadre agréable entre les relais. On regrette que certains participants aient laissé échapper des emballages de gels énergétiques, les organisateurs ont immédiatement envoyé pendant la course des « patrouilleurs » pour ramasser les déchets mais il est primordial d’éviter cela à l’avenir, la nature doit rester telle qu’on l’a trouvée…

Côté résultats, l’équipe sarthoise « T.A. Fond » (équipe de 5) l’emporte en réalisant 56 rotations, soit 459,2 kilomètres. Premier solo, « Paulo Black Portos » avec 37 tours couverts, soit 303,4 kms !

Tourisme-Aventure-24h-buthiers

Infos, classements général et par catégories : www.esprit-raid.org/24hVTT2016

Notre article sur l’édition 2015 : www.velochannel.com/24h VTT de Buthiers, une belle réussite

Logo-24-heures-Vtt-buthiers-2016-esprit-raid

> Autres infos VTT : www.velochannel.com/VTT
> Autres infos Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Un commentaire sur “24H de Buthiers 2016, l’hiver et le printemps !”

  1. Superbe épreuve. Très beau tracé technique, mais aussi physique, dans un environnement enchanteur. Bravo les organisateurs…

Répondre à Paulo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.