Test du OPEN UP, le migrant idéal ?

Open_Up_650b_Gravel_CX_profil_ouverture

OPEN U.P., le Gravel tout-terrain

OPEN avait déjà surpris le monde du VTT en 2012, sortant d’emblée pour sa première apparition publique une machine que l’on pouvait qualifier d’idéale pour une pratique large du VTT XC. S’imposer d’entrée de jeu comme une référence est un sacré bel atout pour une nouvelle marque qui mise tout sur l’ingénierie en laissant de côté la partie marqueting aux autres… Ce second modèle de la marque suisse néerlandaise fraichement présenté s’inscrit dans la même lignée avec un produit Gravel très abouti et bien pensé, roulage !

La présentation de ce vélo atypique il y’a quelque temps – voir www.velochannel.com/OPEN présente le U.P. ! – laissait présager d’un résultat intéressant pour cette machine polyvalente restant cependant dans un cadre d’utilisation Gravel.

OPEN

Pour celles et ceux ne connaissant pas la marque, celle-ci est apparue en 2012 avec une première exhibition publique sur le salon de la Sea Otter Classic. Un seul vélo, VTT hardtail 29 pouces carbone, très léger et efficace, bouleversant certains codes établis du milieu… Nous y reviendrons bientôt.
Gerard Vroomen et Andy Kessler sont à la tête de la marque, des figures du milieu connues, particulièrement Gerard qui fut co-fondateur de Cervélo dans les années 90, on se souvient des signatures « Vroomen White Design » apposées sur les bases arrières des fameux vélos canadiens.

Open_logo_Up_650b

Confusion

Des gros pneus montés sur des roues VTT 650B, le U.P. configuré ainsi peut apparaître comme étant un VTT à cintre route – non sans rappeler aux nostalgiques des années 80/90 le Yeti de John Tomac ou encore les conceptions artisanales du pionnier Charlie Cunningham pour sa femme Jacquie Phelan – ce qui remettrait en cause la crédibilité d’un tel produit aujourd’hui.
La comparaison s’arrête ici, soyons clair de suite, le U.P. n’est pas du tout un VTT et a été conçu et prévu pour une utilisation purement Gravel, qu’il soit monté en pneus VTT ou en roues de 700 avec des sections plus étroites typées cyclo-cross. Open parle de « Gravel + », reprenant ainsi l’idée appliquée sur le VTT avec les formats 27 + sur lesquels on monte soit du pneu 27.5 x 3.00, soit du 29 x 2.00/2.25 pouces. Ce U.P. – pour « Unbeaten Path », que l’on pourrait traduire par « voie inexplorée » – accepte des pneus pouvant aller jusqu’à 700c x 40 mm et 27.5 (650b) x 2.10 pouces. Certaines enveloppes en 2.25 peuvent passer, tout dépend du respect de la norme ETRTO et de la conception du pneu.

VALEURS CIRCONFERENCES

Open_Up_650_DT_Swiss_275 Open_700_Zipp

Des chiffres comparatifs intéressants montrant la très proche similitude des circonférences des différents pneumatiques que l’on peut préconiser pour ce type de vélo :

– 700c x 28 mm route = 341 mm
– 700c x 32 mm cyclocross = 344 mm
– 650b x 2.10 VTT = 342 mm

Les différentes options possibles n’influencent pas la géométrie, en particulier la hauteur de boîte de pédalier qui se situe aux alentours des 275 mm.

Conception

Sur ce U.P., on retrouve toutes les nouvelles caractéristiques aperçues sur le cadre VTT ONE au niveau des formes notamment, voir www.velochannel.com/New Open ONE et ce qui existait déjà sur le O-1.0. Plus précisément, un châssis mixant les types de carbone avec bien entendu du HM (High Modulus, Ultra High Modulus…) sur certaines zones où la recherche de rigidité prime mais aussi d’autres différents degrés de traitement de la fibre de façon à renforcer là où il faut et assouplir verticalement pour optimiser le comportement.

Pour atteindre la parfaite alchimie, Open travaille également les formes. Tube diagonal de section octogonale aux angles très arrondis, devenant rectangulaire avec des faces inférieure et supérieure bombées vers la boîte de pédalier.

Opzn_Up_Down_Tube

Tube de selle rond devenant carré vers le bas avec des renforts particuliers bien visibles. Patte de dérailleur avant amovible pour une finition plus propre lorsque l’on utilise une transmission mono-plateau.

Open_Up_patte_dérailleur_avant_amovible

La boîte de pédalier et de type 386 EVO, un boitier PressFit 30 monté sur une boite de 86 mm de large.

Open_Up_BB386

Bases carrées et cintrées verticalement avec une conception asymétrique droite/gauche très particulière. Si la gauche est parfaitement droite (dans le sens de la longueur), la droite est fortement abaissée côté plateau(x). L’intérêt est d’augmenter la hauteur du tube au départ de la boîte et de réduire la largeur afin de gagner de la place pour laisser passer le pneu et la transmission sans toucher au Q Factor tout en augmentant la rigidité sur cette zone à fortes contraintes. Au final, on n’utilise pas plus de matière que sur la base gauche, pas d’ajout de poids donc mais Open annonce un fort gain en rigidité, précisant que multiplier par deux la surface permet de d’obtenir huit fois plus de rigidité.

Open_Up_base_droite_asymétrique

Pour relier celles-ci à la roue et aux haubans, des pattes X12 (axe traversant 142 x 12 mm) moulées dans le carbone avec une patte de dérailleur tenue par l’axe pour grappiller du poids sur cette seule partie minimaliste en aluminium. L’étrier de frein est fixé entre la base et le hauban, particularité, la monte obligatoire d’un disque de 160 mm de diamètre (pas possible de monter un 140 mm).

Open_up_patte_dérailleur Open_up_fixation_étrier_frein

Haubans plats et légèrement cintrés verticalement, filtration des vibrations en vertical et rigidité latérale. La jonction haute n’est pas habituelle, entre système classique et wishbone en quelque sorte.

Open_Up_haubans_haut Open_arrière_650

La fourche assez massive adopte un axe traversant de 15 mm. Outre un bon niveau de rigidité procuré par ces systèmes d’axes traversants, cela permet de trouver facilement des roues VTT compatibles, celles-ci n’existant quasiment plus en systèmes à blocages rapides chez bon nombre de constructeurs. Côté roues de 700 Disc, une grande majorité est convertible pour ce type de fixation.

Open_Up_fourche
Open_Up_fixation_disque_Sram_Force_fourche Open_3T_axe_15_mm

Fixation top-tube pour sacoche compatible, regroupement des passages de durite/câble(s) via l’insert « MultiStop » interchangeable selon le type de montage choisi (dérailleur avant ou mono-plateau, transmission électrique Shimano Di2 ou mécanique classique).

Open_passage_gaine_cable Open_top_tube_porte-bidon

Schwalbe Racing Ralph Evo 27.5 x 2.10

Nous l’avons roulé essentiellement tel que nous l’avons reçu, à savoir cette configuration à pneus VTT 650B en 2.10 pouces de large, puisque c’est principalement cette caractéristique « Gravel + » qui le distingue de la concurrence.

Open_Up_arrière_profil

Uniquement vendu en kit cadre, notre vélo de test est l’un des premiers prototypes – très proche de la version finale de série – ayant été utilisé par Gerard Vroomen. Groupe SRAM Force 1, roues DT Swiss XR1501 et périphériques 3T/Fi’zi:k. Coloris local « orange Hollande » du plus bel effet, le cintre aéro ajoute de l’agressivité à la machine mais ne s’avère évidement pas l’arme idéale pour un Gravel !

Open_3T_Aéro

Une boîte de pédalier assez basse (275 mm environ), une douille de direction courte, des bases de 420 mm, la géométrie procure une position agressive, très proche de celle d’un vélo de cyclocross ou d’un route taillé pour la course. La performance pure est clairement recherchée, le UP est conçu pour rouler fort et efficace. Et ça pousse d’ailleurs fort, très fort même à l’accélération. A peine 8kg pédales comprises, ça aide forcément mais les caractéristiques du châssis le font exceller dans la prise de vitesse. Assez discret lorsque l’on évolue à allure modérée, il dévoile toutes ses capacités lorsque l’on commence à appuyer. Ca réagit immédiatement mais surtout ça évolue lorsque l’on accentue l’effort avec une impression de montée en puissance exponentielle. On cherche la limite mais seule celle du cycliste peut être atteinte, si vous avez la condition, donnez tout car il ne demande que ça. Maintenir le haut régime ne pose pas de problème (si l’organisme suit bien entendu) tant le U.P. se montre volontaire.
La notion de confort n’est donc pas au niveau de la position, on peut cependant monter la potence en angle positif ce qui ne choquera pas sur ce vélo. Le cadre travaille cependant très légèrement en flexion mais c’est du côté des pneus que l’on va bien majoritairement trouver de la souplesse, indispensable pour dorloter un minimum le cycliste mais aussi gagner en vitesse et adhérence. Un soin particulier doit être apporté sur l’ajustement des pressions pneumatiques pour tirer tout le potentiel de l’engin. Il ne faut pas hésiter à descendre assez bas pour lisser au mieux les pistes caillouteuses. L’intérêt principal du U.P. monté en 27.5 x 2.10 pouces est d’évoluer sur des chemins larges carrossables mais caillouteux/pierreux à l’image des pistes en pierres calcaires que l’on peut trouver dans les Alpes, sur certains accès DFCI (Défense de la Forêt Contre les Incendies) du sud de la France ou encore dans le bocage de nombreuses régions françaises où les chemins pour engins agricoles sont loin d’être lisses. Il est dans ces conditions très performant, un régal à rouler à allure très sportive.
A l’inverse, pistes très roulantes et routes peu vallonnées, on plafonne vite avec une vitesse de pointe limitée. Passage au 700 obligatoire !
On peut aussi l’emmener dans des petits sentiers VTT faciles, exempts d’obstacles et difficultés. On profite alors du grip des pneumatiques, mais si des passages techniques se trouvent sur votre chemin ça devient vite pénalisant au point de devoir mettre le pied à terre pour ne pas planter l’avant ou frotter les manivelles (nous avons testé sur quelques unes de nos boucles tests VTT XC habituelles par curiosité). Une fois encore, le U.P. n’est pas du tout un VTT, encore moins avec un cintre route ne facilitant pas les manoeuvres sur parcours ludiques.

Maxxis Mud Wrestler Exo 700 x 33C

Vu les résultats obtenus en performance pure, la monte d’un ensemble Zipp 303 Disc/pneus Maxxis de cyclocross s’est ensuite imposée pour évaluer le U.P. sur des parcours aux revêtements plus tolérants et rapides.

Open_Up_Gravel_700c_profil_eau_Zipp_Sram_Force_1

Au premier abord, on a l’impression de changer complètement de vélo, la différence étant très flagrante sur route notamment avec plus de vitesse et d’aisance pour maintenir une allure rapide. On retrouve les sensations typiques d’un Gravel sur les pistes caillouteuses bien roulantes avec toujours ce côté agressif incitant et même imposant de rouler tonique. Bien entendu, pour une pratique moins exigeante, on répète qu’il est possible d’opter pour une potence installée en angle positif plus ou moins important lors du montage pour « relaxer » la position.
Un vélo dynamique, très « smooth » à haute vitesse, précis et sécurisant demandant toutefois un peu d’attention sur les pistes comportant des enchaînement de courbes avec cet avant assez directif.
Pour clôturer cet essai, une boucle typée cyclo-cross le dernier jour de roulage, pneumatiques un peu plus gonflés pour mieux passer du terrain meuble très majoritairement composée de terre. De la vivacité, assez facile à inscrire en courbe en s’aidant des freins pour faire dériver le vélo si besoin, le U.P. peut tout à fait s’aligner au départ d’une course d’une heure. Le cadre est assez long, il faudra faire attention de ne pas monter une potence trop longue tandis que Open préconise fortement l’utilisation d’une tige de selle sans recul, la géométrie considérant cette donnée.

Open_Up_rivière

Conclusion

Un vélo à deux visages, capable de migrer d’un revêtement parfait vers de la piste accidentée. Le U.P. n’est pas un gadget supplémentaire, Open n’a rien inventé, des machines à guidon route et gros pneus – par exemple 700 x 45 ou 26 x 2.00 pouces on en voit depuis une vingtaine d’années mais on appelait ça dans le passé des vélos « Adventure ». Par contre Open innove réellement et offre le choix de la monte pneumatique à partir d’un même châssis, pas commun du tout, offre de plus un niveau de performances très élevé plutôt que de l’orienter vers une utilisation « Touring ». Aucune fixation pour porte-bagages d’ailleurs. Le U.P. est également très réussi, esthétiquement et techniquement parlant, et se distingue clairement de la concurrence. Une excellente machine à tout faire pour découvrir de nouveaux horizons, à condition de vouloir le faire à vitesse grand V car le U.P. n’est pas trop prévu pour se promener gentiment.

OPEN U.P.

Open_Up_profil_275 Open_Up_profil_Zipp_303_Disc

Cadre : carbone, axe de 142×12 mm
Fourche : carbone, axe de 15 mm

Poids constructeur : 1150 g le cadre
Poids indicatifs modèle testé taille L : 7,71 Kg en roues 700C, 7,88 Kg en roues 650b
4 Tailles : S, M, L, XL
Prix public : 2900 Euros le kit cadre

Contact : www.mohawkscycles.fr

Open_UP-geometry

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.