Essai

Test du casque Met Strale

Performant et accessible

Le casque Met Strale combine aérodynamique, aération et poids léger, le tout pour un prix très contenu. Mais qu’en est-il du confort? Vélochannel l’a testé pour vous.

Proposé en sept coloris et à 89,90 €, le Met Strale n’est malheureusement disponible qu’en deux tailles. Une concession plus importante en termes de look qu’en termes de confort, car le système de serrage permet d’adapter le maintien, sans points de pression. Commençons par ce qui fâche : les sangles épaisses sont particulièrement pénibles à régler, non pas au niveau du tour d’oreille, ce qui permet d’ailleurs de positionner comme il faut le casque sur la tête, mais plutôt entre la la boucle de réglage et la boucle de serrage. Il faut faire preuve de patience et d’astuce pour positionner la sangle, doublée sur toute sa longueur.

Pour le reste, si la molette du serrage occipital (derrière la tête) n’est pas aussi précise que celle d’un casque haut de gamme, elle est suffisante pur assurer l’essentiel, et s’adapter à la taille du crâne.

Le Strale dispose de 14 évents, conçus pour assurer un effet Venturi, et donc accélérer le flux d’air entre le casque et la tête. Car le Strale a aussi pour but d’assurer une bonne pénétration dans l’air, au contraire de modèles très ouverts sur le dessus.

Enfin, pesé à 256 g en taille M, il est plutôt léger, au même niveau en tout cas que des modèles bien plus onéreux.

S’il dispose d’une légère bande réfléchissante sur l’arrière, notons qu’il peut être associé au Met Duo Light, une petite lumière additionnelle avec trois LEDs, qui peut se monter sur la molette de serrage arrière.

Sur la route

En taille M alors que nous portons habituellement du S, il fait imposant sur la tête. De ce fait, il descend assez bas au niveau du front et au-dessus des oreilles, sans toutefois être gênant en portant des lunettes.

Le maintien est très bon, bien qu’il soit nécessaire pour cela de serrer correctement les sangles autour du cou, et le serrage occipital. On finit par ressentir un effet bandeau tout autour de la tête, mais sans ressentir de pression particulière. En roulant en position de recherche de vitesse, le Strale n’est jamais gênant, avec une partie arrière bien positionnée qui ne bloque pas les mouvements et qui ne remonte pas. Quant au système d’aération, il semble efficace à bonne allure, mais un peu plus limité en grimpant des bosses sous une bonne chaleur. Dans ces conditions, on préfère un modèle beaucoup plus ouvert sur le dessus, mais la sanction est la même dès qu’un casque est classé dans la catégorie « aérodynamique ». Le Met Strale est plus à son aise sur un parcours légèrement vallonné, et autour de 20°.

Au final, le Met Strale est un modèle intéressant pour ceux qui veulent associer aérodynamique et sécurité, sans trop dépenser, quand des casques de haut de gamme sont plutôt vendus habituellement au-dessus de 200 €. 

MET STRALE

Les + : prix, sept coloris, confort
Les – : seulement deux tailles

Construction : technologie In-Mold
Coque interne : polystyrène absorbant
Serrage occipital : Safe-T Duo. Compatible avec les queues de cheval
Intérieur : mousses anti-allergéniques, lavables à la main
Autres : boucles réglables, sangles doublées
Certifications : CE, AS/NZ, US
Poids : 256 g en taille M

Prix public :  89,90 €

 

> Autres essais route : www.velochannel.com/Route
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *