Essai

Test du Boardman TTE 9.8

Une machine pour rouler vite et fort

s sans l'accord de l'auteur

Axée sur la lutte contre le chronomètre, la gamme de vélo Boardman montre des lignes principalement aérodynamiques. Nous avons essayé le deuxième vélo de la marque britannique, fluide et rigide, un outil de choix pour les triathlons courte distance notamment.

Texte et photos : Sylvain Pigeau

Qui mieux que Chris Boardman peut apporter son expérience dans un vélo de contre-la-montre ? Champion Olympique de poursuite en 1992 puis champion du monde et vainqueur notamment du prologue du Tour de France 1994 (avec la vitesse la plus rapide jamais enregistrée, ndlr), le Britannique a construit sa carrière sur l’effort chronométré. « Je ne me suis jamais considéré comme particulièrement doué, mais je suis parvenu à tirer parti de mes capacités, et ai trouvé une niche qui me convenait » a-t-il déclaré à la fin de sa carrière. Dans les années 90, il a surtout été à la lutte avec Graeme Obree, battant le record de l’heure sur des vélos révolutionnaires avant que l’UCI n’établisse un nouveau règlement. En 2000, alors sous les couleurs du Crédit Agricole il battait une nouvelle fois le record mais avec les nouvelles règles, avant de mettre un terme à sa carrière.

Boardman TTE 9.8

Expertise reconnue

C’est dire si l’expertise du coureur britannique transpire dans la conception des vélos de la gamme. Ici, avec le TTE 9.8, l’accent a été mis sur l’intégration. C’est simple, rien ne dépasse ! Toutes les gaines et les câbles électriques passent à l’intérieur, depuis le poste de pilotage jusqu’aux extrémités. Dans le « cockpit » d’ailleurs, les câbles sortent au niveau du pivot de fourche via la potence et sont cachés par un capot sur cette dernière. Pratique et visiblement fiable puisque le procédé ne bouge pas et que les câbles restent en place. Si le guidon est totalement intégré, aérodynamique donc et donne des possibilités de réglage des extensions (via les cales notamment), il n’est malheureusement pas réglable en inclinaison.

Boardman TTE 9.8Boardman TTE 9.8Copyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteur

C’est, entre autres, le poste de pilotage qui confère au Boardman son look agressif et aérodynamique. La première chose à s’opposer au vent et la première chose à être vue. Tout le cadre est conçu dans cet esprit. Avec un frein intégré à l’avant et un frein cantilever à l’arrière. Le boîtier de pédalier, bombé, est en BB PF30 et le pédalier Ultegra est monté avec adaptateur, au plus près du cadre.

Copyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteurCopyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteurCopyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteur

Les pattes arrière sont droites et donnent donc la possibilité de montage d’un mono plateau (hors Sram F1 par exemple). La ligne et la finition sont soignées, la tige de selle offre une large plage de réglages avec quatre positions (pouvant aller jusqu’à 81° d’angle), tandis que le poids SM de 9,3 kg le classe dans une catégorie médiane pour un vélo de contre-la-montre. Pour le prix, nous pouvions espérer plus léger… Enfin les roues sont des produits de la marque avec une jante de 55 mm à l’avant (20 rayons) et 80 mm à l’arrière (24 rayons).

Copyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteurCopyright : Sylvain Pigeau - www.sylvainpigeau.com; Tous droits réservés Reproductions interdites sans l'accord de l'auteur

Si t’as pas les watts…

N’est pas maitre du temps qui veut… Les jambes de Chris Boardman ne sont hélas pas livrées avec le vélo. Le vélo complet est fourni avec des manivelles de 165 mm. Un peu déroutant certes mais intéressant à analyser. Avec des bases courtes (400 mm) et à une boite de pédalier très rigide, le TTE 9.8 se révèle difficile à lancer si l’on a pas suffisamment de force explosive. Le Boardman n’est pas poussif, mais simplement très rigide.

Sa géométrie compacte lui permet en revanche d’être facile à vivre dans les virages. C’est un bon point et nous nous sommes sentis en confiance dans toutes les courbes. Le Boardman est disponible en quatre tailles et il est possible de passer sur la taille supérieure ou inférieure si l’utilisateur désire un vélo compact ou plus confortable. Un point important, surtout au moment de choisir les dimensions du guidon intégré également.

Boardman TTE 9.8

Pour pimenter le comportement du Boardman, et notamment le rendre plus vif, nous choisirions une autre paire de roues. Du type Zipp 404 par exemple. Ici les roues de la marque offrent peu de compromis et se rangent facilement dans la ligne du cadre. La monte de pneus est aussi décevante. Les Rubino Pro manquent de « pêche » sur un tel vélo. En 25 mm de section, ils peuvent convenir à l’entrainement et tenir leur rang pour résister aux crevaisons, mais ne sont pas adaptés à un usage compétitif.

Boardman TTE 9.8

Pour qui ?

Clairement, si les forces viennent à manquer, les derniers kilomètres d’un Ironman ne seront pas une partie de plaisir. Le choix des roues est très important et le modèle d’essai est à conserver pour les triathlons courte distance. L’emploi d’une jante de 55 mm à l’avant est judicieux en revanche car il permet de rendre le TTE confortable à piloter. La prise au vent est moindre et cela permet d’adoucir le comportement à l’avant du vélo. Une fois lancé, le Boardman ne demande qu’à rouler vite, pour peu que l’on ne se « désunisse » pas et que l’on reste dans l’axe.

Boardman TTE 9.8

Pour un parcours vallonné, voir montagneux, le choix des roues sera aussi primordial. Même s’il n’est pas fait pour ça, le 9.8 pourra être utilisé en montagne mais vous devrez être très vigilants sur le choix des braquets également. A 4 700 euros, le TTE 9.8 est une bonne alternative pour performer en triathlon ou en contre la montre. Le groupe Shimano Ultegra Di2 est fiable et largement éprouvé, vous pourrez l’emmener au bout du monde, y compris à Hawaï où le parcours lui conviendra parfaitement. Mais gare aux changements de rythme sur les longues distances, Chris était un métronome sur une heure, pas sur cinq…

BOARDMAN TTE 9.8
Les + : intégration, look agressif, finition et technologie
Les – : pneus Vittoria Rubino en 25 mm, très rigideboardman-tteCadre :  Boardman TTE C10 Carbon
Fourche :  Boardman T9 Carbon Tapered Steerer
Guidon :  Boardman intégré
Freins :  TRP intégrés
Dérailleurs :  Shimano Ultegra Di2
Shifters :  Shimano Ultegra Di2
Cassette :  Shimano Ultegra 11-25
Chaîne :  FSA K-Force Light
Pédalier:  Shimano Ultegra 53×39
Roues :  Boardman Air Elite Nine
Pneus :  Vittoria Rubino Pro 700 x 25
Selle :  ISM Adamo Road
Tige de selle :  Boardman Elite TT Carbon
Poids :  9,08 kg (poids vérifié sans pédales, en taille SM)
Prix :  7499 € (sans pédales)
geometrie-boardman-tte

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *