Test des chaussures Shimano SH-R321

Chaussure_Shimano_R321

Depuis près de 25 ans, Shimano produit des chaussures au moins aussi efficaces que les marques références du marché. Les dernières SH-R321, proposées d’ailleurs en série limitée à l’occasion du Tour de France 2015 (voir ici : www.velochannel.com/Shimano R321B Limited Edition) ne dérogent pas à la règle. Les essayer, c’est les adopter.

Shimano a été l’un des premiers fabricants à proposer des chaussures de cyclisme dont les semelles étaient vraiment rigides. Une raison simple à cela : le système de pédales SPD propre à la marque japonaise avec une petite surface d’appui imposait des semelles très raides pour transmettre correctement la puissance. Les premières semelles carbone initiées par Shimano ont donc connu un franc succès auprès des pros et des compétiteurs de haut niveau, même s’il a fallu ensuite composer avec la notion de confort, concurrence oblige. Plusieurs modèles et évolutions techniques plus tard, les R321 voyaient le jour au cours de l’année 2014, reconnaissables aux pieds des coureurs pros, grâce à leur look bicolore (noir/blanc). Mais elles sont aussi disponibles en tout noir, ou en bleu et noir avec la série limitée évoquée plus haut.

Un serrage étudié

Premier constat : le poids. Avec 486g la paire en 39, nous sommes dans la bonne bordure. C’est léger, mais sans excès, car le maintien est tout de même la priorité de ce genre d’accessoire. La semelle extérieure, très rigide (notée 12/12 par Shimano), est secondée par une tige d’apparence plus souple, en cuir synthétique Teijin Avail 100, fin mais résistant et rigide, ainsi que par un talon monocoque.

SH-R321_semelle_carbone SH-R321_Talon

Le serrage s’effectue par une boucle micrométrique inversée. Non seulement son attache est réglable selon deux positions (pour s’adapter à la forme du cou de pied et ainsi rapprocher plus ou moins le serrage supérieur de la cheville), mais la partie crantée liée à la chaussure et non pas à la boucle offre énormément de force et d’amplitude de serrage sans dépasser vers l’extérieur.

SH-R321_Boucle_Micro_2 SH-R321_Boucle_Micro_1

Les deux bandes velcro supplémentaires sont asymétriques, afin d’éviter tout point de pression, sur le dessus du pied, au niveau des tendons fléchisseurs du gros orteil, ce qui pourrait provoquer un phénomène de stase veineuse très désagréable. Ces deux bandes velcros et ce serrage micrométrique sont reliés à un rabat en une seule pièce, qui vient envelopper le pied sur ses deux tiers. À l’avant, l’embout de la chaussure est renforcé et dispose de prises d’air, tout comme la semelle extérieure qui bénéficie de trous d’aération. Un peu de tissu en maille vient compléter la partie avant de la chaussure, toujours pour l’aération. Un bon point, même si en blanc, cette partie est particulièrement salissante.

SH-R321_Interieur SH-R321_Avant

Une partie intérieure à l’avenant

À l’intérieur, on trouve un talon enveloppant, recouvert de motifs antidérapants pour limiter les glissements du pied dans la chaussure. Mais aussi une semelle qui ne se contente pas d’être seulement de propreté. Au niveau de la voûte plantaire, une encoche permet d’y glisser deux types de soutien plantaire, en fonction de la forme plus ou moins creusée des pieds. Enfin, cette semelle est thermoformable, comme l’ensemble de la chaussure d’ailleurs. Nous avons d’abord testé les R321 sans mise en forme personnalisée, pendant cinq semaines. Très vite, nous avons apprécié le confort et le rendement de ces chaussures d’exception, à la fois rigides quand on écrase les pédales, avec un très un maintien lorsqu’on tire sur les manivelles, et confortables avec des points de pression limités lorsque le serrage est maximal. Mais quelques douleurs subsistaient en fin de sortie, en raison de pieds très fins et un peu bosselés.

R321_Semelle_Thermo_2 R321_Semelle_Thermo_1

R321_Semelle_thermo_3

Thermoformage mode d’emploi

Contrairement à la méthode de thermoformage proposée par Bont, qui consiste à passer les chaussures au four chez soi, et à ensuite les enfiler pour que l’empeigne s’écarte pour s’adapter aux formes des pieds, la méthode Shimano fait l’inverse : le tissu moulable une fois chauffé vient coller aux pieds, et ainsi assurer un meilleur maintien en supprimant les points de pression. Comment ? Il faut pour cela se rendre chez un vélociste agréé, qui les passe au four pendant trois minutes à une température de 100°, non sans avoir rajouté un embout spécifique pour protéger l’avant des chaussures. Puis, après avoir replacé la semelle interne et appliqué un serrage normal, le pied est placé dans un sac hermétique fermé à la cheville, et l’air est aspiré grâce à une pompe à vide. La sensation de serrage est alors immédiate et puissante, partout autour du pied. L’opérateur peut même insister sur certaines parties, comme le talon ou le cou de pied pour plaquer la chaussure et lui donner une forme plus près du pied. Après une dépression de deux minutes, le sac est enlevé, et la chaussure doit être conservée au pied pendant cinq autres minutes, le temps qu’elle retrouve une température normale. Une opération presque identique (sans la dépression) est appliquée pour la semelle interne afin de lui faire épouser au mieux l’empreinte de la plante du pied et ainsi favoriser une bonne répartition des appuis. À l’essai après thermoformage, les R321 sont encore meilleures, avec un serrage toujours aussi efficace, mais sans aucun point de pression, même après une sortie de 4h sous forte chaleur.

SH-R321_Four_Shimano_Custom_FitShimano_Custom_Fit_2 Shimano_Custom_Fit

Une semelle extérieure redessinée

Outre une rigidité de bon aloi, la semelle extérieure des R321 a été redessinée, comme de nombreux modèles de la gamme Shimano. La cambrure des chaussures est ainsi plus « arrondie », plus progressive que la plupart des modèles du marché. Le concept Dynalast (ainsi nommé par Shimano) permet dans un premier temps de positionner la cale parfaitement à plat sous la chaussure, sans aucun porte-à-faux, quel que soit le réglage adopté et quel que soit d’ailleurs le type de cale (et de système de pédale). Ensuite, la forme de la cambrure semble arrondir le coup de pédale, surtout lors du passage du point mort bas du cycle de pédalage. Le déroulé de la cheville semble ainsi rapidement plus naturel. Au final, les R321 montrent une avancée technique sur plusieurs niveaux, d’autant plus intéressante que le prix de vente est du même niveau que les autres chaussures haut de gamme du marché. Elles supportent la pluie, sèchent rapidement à l’air libre sans se déformer et les trous d’aération sous la semelle évitent à l’eau de s’accumuler. L’entretien de l’empeigne est aisé avec une simple lingette nettoyante, ce qui n’est pas le cas de la partie en maille à l’avant. Grâce au thermoformage, elles supportent la chaleur en retardant au maximum l’effet de feu aux pieds. Rigidité, maintien et confort sont au rendez-vous, pour une des meilleures paires de chaussures du moment.

CHAUSSURES SHIMANO R321

  Chaussure_Shimano_SH-R321

– Tailles : du 36 au 48, avec demi-pointures du 37 au 47. Disponibles en modèle large
– 3 Coloris : blanc/noir, noir, bleu/noir(édition limitée)
– Poids : 486g la paire en taille 39
– Prix public conseillé : 359 €

Contact : www.bikegear.cc

 

Remerciements au magasin Cyclexpert/Cycleclic à Bourg la Reine – www.cycleclic.com pour la démonstration et la réalisation du thermoformage.

Shimano_Thermo_Forming_Dealer_Cyclexpert_Cycleclic

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.