Test de la tenue Ozio Osmoz

tenue-cycliste-ozio-osmoz

Un très bon rapport qualité-prix

Nouvelle marque au sein d’un marché très concurrentiel, Ozio propose des tenues élégantes, techniques et bien finies, à l’excellent rapport qualité-prix. Nous avons profité d’un été enfin installé pour tester la tenue Osmoz.

On trouve trois collections au sein de la gamme Ozio, avec la haut de gamme Symbioz, la collection pour femmes Malia, et enfin la collection Osmoz. Cette dernière diffère de la Symbioz de par les matériaux employés, avec une coupe et des tissus légèrement moins techniques, mais parfaitement adaptés à la chaleur modérée, de 20 à 25°. Le fond de cuissard est aussi légèrement différent, bien que celui de l’Osmoz soit déjà très confortable, à plusieurs densités et respirant.

cuissard-ozio-peau-chamois

Enfin, la collection Symbioz propose également un cuissard spécifique pour le VTT, ce qui n’est pas le cas de l’Osmoz. Reste qu’à 69 € le maillot, et 79 € le cuissard, l’ensemble est de très bonne facture, d’autant plus que l’on peut s’équiper de l’ensemble pour 119 € chaussettes comprises ! Uniquement disponible en ligne, la gamme bénéficie d’un site clair et bien fait, avec un guide des tailles, normalement bien utile pour passer commande. Néanmoins, celui-ci se révèle un peu optimiste si vous aimez les tenues très ajustées. Choisissez plutôt une taille en dessous de celle indiquée car la tenue Osmoz taille un peu grand.


Un cuissard aéré

Le fond de cuissard, fabriqué en Italie, se retrouve sur d’autres produits concurrents. Logique, quand on sait qu’il y a finalement très peu de fabricants au monde pour ce type de produit. Le secret du confort se situe surtout selon les marques au niveau de son positionnement. Aucun souci en enfilant le cuissard Osmoz, même si l’on remarque d’emblée qu’il ne compresse pas au niveau des cuisses et des hanches. C’est agréable au niveau des jambes, d’autant plus que le tissu latéral est très aéré, un peu comme de la maille, mais cela peut surprendre quant au maintien du fond de cuissard entre les jambes pendant l’effort. Les bas de jambes se maintiennent bien en place, grâce à une bande avec des petits picots en silicone, qui évitent de glisser sans provoquer de phénomène de constriction. On note la petite bande de couleur, style « Paul Smith » qui rappelle subtilement le maillot, ou ceux qui ont la chance de posséder une série limitée du Pinarello F8 signée du célèbre styliste anglais.

test-cuisssard-ozio-maille-jambe-aerationcuissard-ozio-bande-couleurs-paul-smith-silicone-élastique-pinarello-dogma-F8
essai-cuissard-vélo-ozio-bretelles-perforées

Les bretelles en mailles sont légères et se font totalement oublier. Sur la distance, le cuissard Osmoz se fait totalement oublier, grâce à sa souplesse et au fond anatomique qui épouse bien les contours de l’entrejambe, mais à la condition de le choisir très ajusté.


Un maillot à cinq poches

Superbement fini, le maillot bénéficie de détails bien pensés, comme les cinq poches arrière : deux poches principales dans le dos à droite et à gauche, une poche zippée superposée à la poche droite idéale pour y ranger en toute sécurité un téléphone ou des clés, une poche centrale étroite et profonde (18 cm) pour y ranger une mini-pompe, et une poche latérale supplémentaire pour y stocker les déchets.

maillot-vélo-ozio-poches-arrière-dos maillot-vélo-été-ozio-poche-déchets
maillot-ozio-manche maillot-ozio-osmoz-bande-silicone-bas

Une bande élastique avec des logos en silicone maintient le maillot, tout comme les larges bandes avec des picots là encore en silicone aux manches. Au niveau de la fermeture éclair intégrale (YKK), doublée pour éviter les entrées d’air ou que l’on peut ouvrir en cas de forte chaleur, on note un petit rabat pour protéger le menton.

maillot-ozio-fermeture-col maillot-ozio-haut-fermeture-ouverte-rabas
maillot-ozio-dos-maille-aéré

En haut du dos, un grand panneau en mailles assure une évacuation efficace de la chaleur. Pour le reste, le maillot est 100 % polyester, conforme à ce que l’on trouve sur les maillots de milieu de gamme. Une matière lisse et étirable mais un peu épaisse au toucher. Heureusement, grâce au panneau dorsal, le maillot reste agréable jusqu’à 25° environ, et en dessous de 20° on peut y ajouter un sous-vêtement.

maillot-cycliste-ozio-osmoz

À l’essai, on apprécie la bonne tenue du maillot, qui ne remonte pas au niveau du dos et dont les poches sont particulièrement adaptées pour de longues sorties d’entraînement. La coupe un petit peu ample, ou du moins pas particulièrement ajustée, convient plus au style cyclosportif qu’au style purement coursier. Mais on apprécie surtout la qualité de la finition de cet ensemble par rapport au prix de vente proposé. Elle tient parfaitement au lavage, à 30°, et on ne constate pas de coutures qui s’étiole au fil du temps, comme c’est parfois le cas sur certains produits à ce prix. Une tenue complétée par les chaussettes Vélosse, très agréables par temps chaud et qui régulent parfaitement la transpiration en plus d’opter pour un style sobre et original.

TENUE OZIO OSMOZ

essai-test-tenue-ozio-osmoz

Les + : Finition, aération du cuissard, nombre de poches du maillot
Les – : Taille un peu grand


Maillot Osmoz : Disponible en trois couleurs (blanc, bleu, rouge) avec le même liseré multicolore. 100% polyester. Bordures : 80% polyamide, 20% élasthanne. Tailles : de S à XXXL. Prix public : 69 €

nwm-Photo-collection-maillot-vélo-Ozio-Osmoz


Cuissard Osmoz : Noir, bande avec un liseré rappelant le maillot. Peau Elastic Interface Liège anatomique. 78% polyamide, 22% élasthanne. Tailles : de S à XXL.
Prix public : 79 €

cuissard-ozio-bande-couleurs-paul-smith-silicone-élastique-pinarello-dogma-F8


Chaussettes Vélosse : Deux couleurs (blanc ou noir avec motifs). 95% Meryl Skinlife (antibactérien), 5% élasthanne. Mailles respirantes sur le dessus, bande autour du médio-pied pour le maintien.
Prix public : 12 €

chaussette-cyclisme-ozio-velosse chaussette-vélo-ozio-velosse

Prix de l’ensemble complet : 119 €

Contact : www.ozio.eu

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

 

 

4 commentaires sur “Test de la tenue Ozio Osmoz”

  1. Bonjour , je suis large d’ esprit . Vous dites avoir testé mais comment avez vous pratiqué pour oser prétendre avoir constaté la solidité des coutures qui ne s’ effilochent pas . Vous avez lave à 30 degrés et combien de fois ?
    En général vos articles sont sérieux et les équipements en noir , la sinistre , ça va , on donne .
    Pour cette fois ci , vous êtes pardonnés .
    Merci quand même .

    1. Le lavage à 30° est celui préconisé, comme d’ailleurs toutes les tenues de vélo. Nous avons utilisé et lavé cette tenue une douzaine de fois. Largement assez pour constater des défauts de coutures chez certaines marques ou modèles de moyenne gamme (et même de haut de gamme).

  2. Je vous remercie de votre réponse .
    Du temps où  » Le Figaro  » avait de l’ allure ,
     » Sans la liberté de blâmer, il n’ est point d’ éloge flatteur  » .
    Portez Vous bien et vive le vélo.
    ZeRAR, 67 ans , ceinture cardiaque depuis 1991 , modeste pratiquant qui n’ est plus capable que de faire 150 km en autonomie . Dur ! DUR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.