Raid VTT Monts d’Ardèche 2016, étapes 2 et 3

Raid VTT Monts d’Ardèche : Jour 2 – étapes 2 et 3

Au lendemain d’une courte étape disputée sous une chaleur accablante qui aura malgré tout creusé quelques écarts, ce Raid VTT des Monts d’Ardèche se poursuit avec une belle et longue journée qui attend les 210 coureurs et quasi autant de participants sur la formule non chronométrée.

Texte : Fred Ischard

Deux étapes sont au programme de cette seconde journée de course. Il va tout d’abord nous falloir affronter l’étape reine de l’épreuve dès la matinée avec 44 kms et 1800 m de dénivelé nous menant aux portes de la Haute-Loire sur les berges du lac de Devesset.

nwm-Raid-vtt-ardeche-jour-2-étape-2-départ

Etape 2

Nous avons de nouveau droit au soleil au moment où est donné le départ de cette seconde étape au coeur du Cheylard. Les premiers kilomètres se feront à allure neutralisée afin de rejoindre la « Dolce Via », une voie verte aménagée sur une ancienne ligne de chemin de fer surplombant la vallée de l’Eyrieux d’où le départ réel est donné.

L’allure va très rapidement s’emballer pour aborder le pied de la première ascension dans les premières positions. Effectivement, après 5 kms, on s’attaque aux premières pentes de cette longue ascension, pas moins de 10 kms à profil ascendant. Les favoris se placent tout de suite aux avant-postes dès les premiers raidards, un groupe de cinq coureurs va se détacher : le leader Maxime Danon et son coéquipier Félix Delolme, l’annecéen Rémi Gueydan, le lozerien Frédéric Delarce et le valentinois Tristan Lipani. L’ascension est difficile avec des pentes très prononcées empruntant des chemins très techniques sur des cailloux rendus glissants par l’orage qui s’est abattu la nuit précédente. L’ascension se poursuit par des chemins herbeux qui rendent la progression difficile avant de retrouver quelques tronçons bitumés qui permettront de retrouver un peu de vitesse. Au 10e km, le groupe de tête possède une belle avance sur leurs poursuivants car un petit petit groupe de chasse emmené par le local Julien Saussac s’est perdu et a laissé filer 5 bonnes minutes dans l’affaire. Quand au savoyard Alexis Paris, après s’être égaré la veille, c’est une crevaison en début de parcours qui va lui faire perdre le contact. L’ascension se poursuit de nouveau dans les sous bois ardéchois avec toujours autant de cailloux et nous voici au point culminant du raid à 1100m d’altitude sur le plateau du massif de Roure. On passe le village de Beauvert à mi-parcours où un ravitaillement a été judicieusement placé car cette longue ascension aura usé les organismes.

Encore quelques hectomètres sur de belles pistes et on attaque la descente sur la haute vallée de l’Eyrieux mais cette section n’aura rien de facile car en plus d’être confronté à un single tortueux et piégeux, cette descente est truffée de relances et de courts talus à gravir, il est donc difficile de récupérer. Nous voici dans le charmant village d’Intres niché au creux du vallon encaissé de l’Eyrieux. Pas de changement en tête de course, toujours 5 hommes en tête suivi du groupe de 8 coureurs emmené par Julien Saussac et Nicolas Durin avec toujours 5 minutes de handicap suite à leur erreur de parcours, en tout cas le top 15 de ce raid VTT des monts d’Ardèche commence à se dessiner sérieusement. Il reste alors 17 kms de course et voici que se profile la seconde difficulté du jour, certes un peu moins longue que la première mais qui peut être fatal aux coureurs ne s’y étant pas préparé. En tête de course, Fred Delarce et Tristan Lipani décrocheront du groupe de tête dans cette difficulté. Dans le groupe des poursuivants, c’est la même chose, 3 coureurs lâcheront prise également. Cette ascension sera favorable à certains mais paraîtra interminable pour d’autres, bien qu’elle soit moins longue que les années précédentes au profit d’un très joli sentier dans un vallon mais également d’un portage sur un impressionnant perrier. Encore quelques belles grimpettes dans des chemins creux où il faut redoubler d’énergie sur ces amas de pierres glissantes et on parvient enfin sur le haut plateau de St Agreve aux portes du Velay, nous sommes à 1000 m d’altitude mais l’altitude ne se fait pas ressentir, à l’inverse du vent que l’on doit affronter car défavorable sur ces 10 derniers kilomètres de course.

Dernier ravitaillement tout près d’un campement de yourte avec un personnage aux tenues mongoles nous proposant de quoi s’hydrater. Allez, on file pour cette fin de parcours devenant plus rapide et roulante mais tout autant physique car principalement montant. Enfin, on aperçoit le lac de Devesset, il reste un dernier kilomètre pour effectuer un demi-tour de ce plan d’eau et on en termine avec cette étape considérée comme le juge de paix de l’épreuve. C’est l’annecéen Rémi Gueydan qui se détachera seul dans les 10 derniers kilomètres et remportera cette seconde étape avec un peu plus de 2 minutes d’avance sur le viennois Félix Delolme qui aura parfaitement accompagné son coéquipier et leader de la course Maxime Danon qui conservera sa tunique jaune de leader. Le savoyard Alexis Paris, victime de trois crevaisons perd toute chance de podium et abandonne sa deuxième place au profit du vainqueur de cette étape Rémi Gueydan, le jeune espoir Tristan Lipani conservant sa 3e place. Il ne faudra que 2h23 au vainqueur d’étape pour effectuer ces 44 kms mais plus de 7 heures aux derniers coureurs pour boucler le parcours. Comme quoi, même si cette épreuve reste accessible à très bon nombre de coureurs, il faut toutefois être bien préparé.

nwm-jour-2-raid-vtt-monts-ardeche-Rémi-Gueydan-Annecy

Tous les participants vont donc mériter et pouvoir profiter du pique-nique proposé par l’organisation, préparé par les bénévoles du Rugby Club de l’Eyrieux, pour reprendre des forces, retrouver de l’énergie et se reposer au bord du lac, le ciel étant menaçant par moments mais laissant place à une météo globalement ensoleillée. 4 heures de repos pour les coureurs de tête, bien moins pour d’autres, à 15h30 il faut être en ligne et prêt à faire feu pour la 3e étape de ce raid VTT des monts d’Ardèche, 26 kms à profil nettement plus descendant car il s’agit de redescendre au Cheylard sur un tracé rapide et nerveux avec comme point d’orgue la longue descente finale sur les ruines du château de Rochebonne considérée comme un des passages les plus sympas et délicat de l’épreuve.

Etape 3

La course est lancée et, dès les premiers kilomètres autour de ce lac de Devesset, ça frotte beaucoup pour se placer et l’allure est très rapide sur un début de parcours au profil descendant qui reprend les six derniers kilomètres de l’étape matinale en sens inverse pour traverser de nouveau le plateau de St Agreve. Un groupe de quatre coureurs se forme emmené par les trois premiers du classement général accompagné du malheureux Alexis Paris qui compte bien remporter une étape. Quelques secondes plus loin, un groupe de 6 coureurs chasse puis plusieurs petits groupes se forment avec des écarts assez minimes, la bagarre est lancée.

Le tracé traverse de nombreuses prairies et sous-bois autour de St Agreve avant d’enchaîner quelques bosses assez courtes et rythmées, tantôt sur un amas de pierres, tantôt sur quelques bourbiers où il faudra trouver la bonne trace pour ne pas s’enliser mais la principale difficulté sera cette bosse sur route à 10% s’enchaînant sur une partie en forêt et un long faux plat nous menant au village de Beauvert déjà visité durant l’étape matinale. Ce petit enchaînement de difficultés permet de faire la sélection parmis les différents groupes avant de plonger vers la vallée de l’Eyrieux car il ne reste déjà plus que 6 kms avant l’arrivée. En tête de course, on retrouve Alexis Paris isolé avec quelques secondes d’avance sur Maxime Danon, Rémi Gueydan et Tristan Lipani qui sont sans contestation les hommes forts de cette 15e édition de ce raid ardéchois. Cette dernière descente est somptueuse, on dispose d’un joli point de vue pour peu qu’on lève un peu la tête mais pour autant, il vaut mieux rester concentré sur la trace car on dévale un sentier jonché de nombreuses pierres et cailloux en tout genre, on peut lâcher les freins mais une fois de plus, on dénombrera encore de nombreuses crevaisons et quelques chutes. La fin de la descente à proximité des ruines du château de Rochebonne sera plus technique et trialisante avec quelques marches et de jolis franchissements à passer sous le regard de quelques spectateurs massés à cet endroit. Une fois en bas, c’est déjà l’arrivée car le tronçon de la Dolce Via nous menant au Cheylard s’effectuera en liaison à allure libre.
En tête de course, Alexis Paris sera encore victime de la malchance en effectuant une nouvelle erreur de parcours dans le dernier kilomètre sur une intersection où le sentier à emprunter était assez peu visible. Cet incident profitera au jeune Tristan Lipani auteur d’une superbe descente et qui remporte cette 3e étape très rapide. Le leader Maxime Danon termine second quelques secondes plus loin et l’annecéen Rémi Gueydan termine 3e, ces trois coureurs confortant leur place sur le podium au classement général.

nwm-raid-vtt-ardeche-podium-jour-2

Chez les dames, la lutte reste indécise car après avoir dominé outrageusement son sujet sur les deux premières étapes, la suissesse Elise Chabbey sera victime de deux crevaisons sur cette 3e étape permettant à la dromoise Delphine Boissy de remporter cette 3e étape et de revenir dans le coup pour jouer la victoire finale dans cette catégorie.

Chez les juniors, le jeune marseillais Ianis Martin domine cette catégorie en tutoyant le top 15 au scratch. Enfin, chez les masters, c’est le coureur local Pierre Badel qui impressionne en intégrant le top 10 du classement général.

Dimanche, c’est déjà la dernière étape, une boucle de 25 kms à disputer face au chronomètre avec des départs par vague de 15 coureurs, seul les 10 premiers du classement partiront individuellement.

Voir aussi résumé étape 1 : Raid VTT Monts d’Ardèche 2016, c’est parti !

> Autres articles Evénements :www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *