Premier essai des nouveaux BH Rebel et Atom

Présentation E-Bikes BH, place à la diversité ! 

VELOCHANNEL.COM a eu le privilège de se rendre à la présentation BH aux Îles Baléares pour découvrir ses deux nouveaux VTT tous-suspendus Lynx en version électrique de la gamme 2017 : l’Atom Lynx 4.8 en roues de 27.5  proposant 120mm de débattement et le redoutable Rebel Lynx 5.5 en 27.5+ avec 140mm. 

Par Muriel Bouhet – Photos : BH

Déjà très impliqué dans le vélo électrique, BH ne cesse d’agrandir sa gamme avec un large choix de modèles pour répondre à une demande en croissance, côté VTT notamment. C’est sur l’île de Majorque que nous sont présentés les deux nouveaux Lynx Rebel et Atom, issus de la gamme des e-bikes Easy Motion de BH, un terrain idéal à cette période de l’année (février) pour effectuer de premiers tours de roue au guidon de ces machines.

Lynx Atom 4.8 27.5 : l’atomique

La gamme Atom compte un total de 19 modèles équipés du puissant et silencieux moteur allemand Brose de 250w. La caractéristique principale de l’Atom est l’intégration réussie de la batterie dans le tube diagonal qui lui offre une géométrie proche d’un vélo standard non électrique. L’Atom Lynx 4.8 adopte le système de suspension Split Pivot développé par Dave Weagle afin de préserver une géométrie proche de celle du Lynx.
On le catalogue dans la catégorie des « Trailers », doté de ses 120mm de débattement et roues de 27.5 pouces. On note un reach assez long (455mm en taille M) combiné à un angle de chasse de 67 degrés qui colle parfaitement à son usage. Et seul bémol à signaler, l’Atom comme le Rebel est disponible seulement en 2 tailles M et L.  Il faudra patienter pour les petits et très grands gabarits.

La marque espagnole a essayé de gommer les formes rectilignes du vélo grâce notamment à un tube horizontal hydroformé donnant plus de fluidité à l’Atom. Les ingénieurs de BH ont non seulement revu l’intégration de la batterie mais aussi son utilité. Le cockpit de la batterie est désormais en aluminium, une carcasse moins épaisse qui a permis d’augmenter la capacité de la batterie à 600Wh (et donc son autonomie), de même que la résistance aux impacts et le refroidissement. Au final, la marque espagnole annonce un gain de poids de 600 g uniquement sur le cadre.

Quant à la motorisation, BH a fait le choix de monter le moteur Brose de 250W. Son intégration au cadre est vraiment réussie. Sa fiche technique n’est qu’indicative mais permet de se rendre compte de l’évolution par rapport à l’ancienne génération : le couple progresse de 90Nm, le poids comme le design est réduit, et ce qu’on aime toujours chez le fabricant allemand, silence et souplesse au pédalage.

Le display est situé sur la partie centrale du cintre au niveau de la potence. La commande est placée près de la poignée gauche, son maniement est agréable et permet de changer de mode facilement. Quatre modes d’assistance au programme (Boost, Sport, Standard, Eco), c’est le mode Sport que nous avons utilisé le plus.

Autre actualisation intéressante à souligner lors de la présentation de l’Atom, BH a apporté des améliorations à son application mobile Easy Motion Premium. Compatible avec tous les Smartphones Androïd et iOS, elle offre un nouveau design, de nouvelles fonctions intégrées pour une meilleure connectivité et navigation, disponible sur tous les Atoms ainsi que sur la gamme EVO, Easy Go et Nitro.

Quoi de nouveau ? L’expérience de l’utilisateur a été repensée dans son intégralité avec une version encore plus personnalisée comptant une quarantaine de paramètres (Vitesse, calories, distance, puissance, autonomie,…), la navigation GPS ou suivi de parcours, ou encore l’intégration avec Strava (connexion automatique de votre profil, la possibilité d’enregistrer et partager vos parcours). Et si vous souhaitez sécuriser votre vélo en cas de vol, BH a développé un mini GPS capable de localiser votre vélo n’importe où et à n’importe quel moment en vous connectant depuis votre portable (Bluetooth). Ce « GPS Tracker » est situé dans le cadre du vélo, branché à la batterie et émet des signaux à votre mobile via une carte SIM, une option coutant 160€.

Principales caractéristiques

Fourche : FOX 34 FLOAT Rhythm 120mm 15QR
Amortisseur : FOX FLOAT DPS Performance
Transmission : Shimano SLX/Deore XT 11 vitesses 11/42 dents, pédalier FSA 36 dents
Freins : Shimano SLX
Pneus : Schwalbe Tough Tom 27,5 x 2,35
Autonomie : jusqu’à 125 km
Tailles : M et L
Prix public : 4399,90€

Premières impressions 

Notre guide de la journée n’est ni plus ni moins l’ambassadeur de la marque BH : Tobias Woggon. Ce rider allemand, anciennement pilote professionnel des EWS, se consacre dorénavant à découvrir les plus beaux sentiers du monde avec son e-bike Rebel. On démarre en surplombant une crique, le cadre est idyllique.

Dés les premiers tours de roues, l’arrière met en évidence le remarquable fonctionnement du Split Pivot. Le pneu arrière reste collé au sol et offre une bonne traction en montée sur tous les types de terrain, même si il faut toujours pédaler et se concentrer pour chercher l’adhérence et les bonnes lignes. Avec ses 120mm de débattement, on a bien envie de voir ce qu’il a dans le ventre en descente. Il adopte une vitesse de croisière offrant un comportement plutôt sain et vif, sans trop en faire.

Pas de fausse note, on est bien face à un vélo de Trail où les distances pour lui n’ont pas de limites. Sa grande capacité d’autonomie permet d’effectuer des longues sorties en montagne. La navigation GPS est un réel avantage pour programmer une sortie en fonction du niveau d’autonomie de la batterie. Quel que soit le mode d’assistance choisi, on apprécie le bruit discret du moteur si bien qu’on en oublie sa présence. L’autre avantage de l’électrique, c’est qu’on ne se refuse pas une petite dernière descente ou montée, on en redemande encore jusqu’à ce que s’allume le voyant rouge de l’écran.

En résumé, ce Lynx Atom paraît infatigable et agréable à rouler, on aurait d’ailleurs aimé l’essayer plus longuement afin de tester les limites de la batterie. Sa géométrie pertinente, son système de suspension Split Pivot et son moteur souple en fait un idéal compagnon de route pour explorer de nouveaux sentiers.


Lynx Rebel 5.5 27,5+ : réellement rebel  

Quant à la gamme Rebel, elle est plus restreinte en étant composée de 10 modèles équipés avec les différentes technologies PW et PW-X de Yamaha.

Le Rebel Lynx 5.5 est une vraie petite bombe avec ses lignes agressives. On est bien face à un VTT tout suspendu de All-Mountain de 140mm de débattement. Le Lynx est connu pour sa suspension Split Pivot associée à un amortisseur flottant. Ici, le vélo ne reprend que le Split Pivot et son articulation commune à l’axe de la roue arrière. Il est équipé du tout nouveau moteur Yamaha PW-X qui est incroyablement puissant. Il multiplie par 3,2 la force exercée sur les pédales, grâce notamment au mode « Extra Power », mais le vrai avantage de cette motorisation est que la puissance ne retombe pas, contrairement à l’ancien moteur PW, dès que l’on va passer en haute fréquence de pédalage. Quant à la batterie, sa capacité est de 500Wh et elle s’extrait latéralement.

En plus d’être puissant, le nouveau moteur Yamaha offre un design plus compact et mieux intégré au cadre avec un poids réduit qui apporte un plus à la maniabilité de la bête. Le changement des modes d’assistance (+Eco, Eco, Standard et Extra Power) se fait depuis la commande externe. La console renforcée, dont un signal lumineux change selon le mode d’assistance en plus de nous rappeler le mode sur lequel on se trouve, nous indique également le niveau d’autonomie et la vitesse à laquelle on roule.

La monte pneumatique au format « plus » lui va comme un gant. Très facile à utiliser, très stable, très confortable et surtout plus fun, les roues en 27.5+ passent sur tous les terrains et offrent une meilleure motricité. Le Lynx Rebel adopte la nouvelle largeur des moyeux Boost, permettant ainsi d’utiliser ces pneus plus larges, mais aussi de diminuer la flexion latérale des roues grâce aux nappes de rayons moins verticales.

Maintenant, on comprend mieux pourquoi BH a préféré commencer l’essai de l’Atom avant le Rebel, qui a rencontré un franc succès auprès des journalistes présents !

Principales caractéristiques

Fourche : FOX 34 FLOAT Rhythm 140mm 15QR
Amortisseur : FOX FLOAT DPS Performance
Transmission : Shimano SLX/Deore XT 11 vitesses 11/42 dents, pédalier FSA 36 dents
Freins : Shimano SLX
Pneus : Schwalbe Nobby Nic 27.5 x 3.00
Autonomie : jusqu’à 105 km
Tailles : M et L
Prix public : 4499,90€

Nos premières impressions

Sur le terrain, le Rebel ne nous a pas laissé indifférent avec son tempérament à la fois fougueux et joueur, d’autant plus vrai sur ces sentiers amusants nous ayant permis d’exprimer à fond ce petit bolide. Une fois l’amortisseur bien ajusté, on se rend compte que la suspension est souple et onctueuse. Lorsque l’on enchaîne les sentiers escarpés de l’île, les suspensions fonctionnent du tonnerre gommant toutes les irrégularités sur son passage. Même dans les zones les plus chaotiques, le vélo est stable et reste collé au plancher grâce au fonctionnement remarquable du Split Pivot. Le binôme gagnant « pneumatique et suspension » efface toutes les déformations du terrain. Il ne faut pas abuser d’une trop basse pression dans les pneus de peur de perdre l’assiette du vélo, mais rien ne semble l’arrêter, le Rebel survole les obstacles avec une facilité déconcertante. Là où les pneus « plus » prennent tout leur sens est dans les montées à fort pourcentage ou les descentes cassantes. La motricité est impressionnante voir même excessive si on abuse du mode « Extra Power ». Il est capable de venir à bout des côtes les plus raides, on a de ce fait également bien pris notre pied dans les montées !

C’est une vraie partie de plaisir qu’offre le Rebel : adhérence, stabilité et vivacité. Le vélo enchaine les successions de virages en descente, on en viendrait à oublier que l’on est en présence d’un vélo électrique, le Rebel se pilote comme un vélo d’enduro classique sans être pénalisé par son poids. Toutefois, sa surpuissance du moteur a tendance dans certains cas à nous éjecter du sentier, surtout sur les surfaces caillouteuses où l’on peut partir très vite à la faute, peut être en raison de mon poids plume aussi ?

En résumé :
le Lynx Rebel est plus qu’un vélo électrique, un VTT où l’on prend du plaisir à son guidon, facile à piloter, qui fait oublier que l’on roule sur un e-bike… Sauf quand on en a besoin en montée où le nouveau moteur Yahama déborde d’énergie pour transformer le Rebel en une machine à avaler le moindre dénivelé. Tout est y décuplé, moteur, pneumatique… deux fois plus de roulage, deux fois plus de plaisir !

> Autres infos VTT : www.velochannel.com/VTT
> Suivez VeloChannel.com sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *