Événement

IncaDivide, la nouvelle épreuve longue distance en Amérique du Sud !

nwm-inca-divide-ultra-cycling-2017

Nouvelle épreuve « Ultra » en 2017 avec l’IncaDivide, une aventure en autonomie qui vous emmènera de Quito (Equateur) à Curzo (Pérou), plus de 3500 kms et 63500 m de D+ au minimum !

Une course format Ultra qui se réalise en solo ou en équipe de 2 à 6 personnes. Il est également possible d’opter pour un format « Half IncaDivide » plus court, 2200 kms tout de même. Nous avons rencontré Axel Carion, co-fondateur de l’IncaDivide. Explications.

VELOCHANNEL.COM : Inca Divide, une belle épreuve en Amérique du Sud, parle nous du tracé même si il est finalement assez libre puisque seuls les quelques CP sont des points de passage obligatoire.
Axel Carion : Après avoir traversé à vélo les Andes du Nord au Sud de la Colombie à l’Argentine en 2015, l’objectif de l’IncaDivide est de rassembler les coureurs sur la partie la plus spectaculaire de la Cordillère des Andes équatorienne et péruvienne.
Le programme de la course, est extrêmement riche. Les coureurs auront l’occasion (sur le format FULL de 3500 kilomètres) d’aller pédaler :
– Sur l’avenue des volcans et sa quarantaine de sommets à plus de 4000m
– Aux portes de l’Amazonie et sa jungle luxuriante
– Aux pieds des mythiques cordillères Noire et Blanche du Pérou et leurs sommets stratosphériques (6768m pour le plus haut du Pérou)
– Proche des rizières péruviennes et vallées « montagnes russes » avant d’arriver sur Cuzco.

Plutôt bitume ou chemins ?
L’itinéraire le plus court est à 94% sur bitume mais des alternatives de chemins pour les plus aventuriers sont presque infinies entre chaque Checkpoint. Avant l’asphalte, les Incas ont travaillé des pistes andines incroyables pendant des centaines d’années. Une partie de ces pistes de légendes sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO (le Qhapaq Ñan est le nom Quechua qui signifie « chemin royal » et désigne ces pistes datant de l’Empire Inca, reliant la Colombie, l’Equateur, le Pérou, la Bolivie, l’Argentine et le Chili).

Pourquoi avoir choisi l’Amérique du Sud et non une zone plus proche de la France ou même en France ?
Pour proposer à nos coureurs, une course exclusive d’ultra cyclisme qu’on ne pourrait pas faire sans un minimum d’organisation. Notre motivation est de proposer aux participants une expérience hors norme et sans comparaison possible avec leurs sorties vélo habituelles.
 
Est-il facile d’organiser une épreuve de ce type en Amérique du Sud ? Quels moyens humains et logistiques auras tu pour mener à bien cette épreuve ?
L’organisation est un grand challenge à relever, l’Amérique du Sud ce n’est ni l’Europe ni l’Amérique du Nord. Les communications, la logistique, la sécurité pendant l’épreuve sont des défis. C’est grâce à notre expérience du terrain (8 mois passés en autonomie à vélo la bas et plusieurs reconnaissances en véhicules) que nous sommes parvenus à tout mettre sur pied. Nous prévoyons une vingtaine de personnes au total en termes de moyens humains. La logistique (véhicule, assistance) dépendra du nombre de participants.

Combien de cylistes attends tu sur cette première ? Nombre limité ?
Les inscriptions ne sont pas encore ouvertes donc difficile de faire des pronostics. Cependant, les pré-inscrits au challenge dépassent toutes nos espérances en nombre, en nationalité et en expériences cumulées des cyclistes. Je n’en dis pas plus mais la compétition sera rude et mondiale !

Les formats Divide font de plus en plus d’adeptes, sur route ou VTT, lequel t’inspire le plus ?
Le Tour Divide bien sûr, tôt ou tard je réserverai un spot. Cela fait plusieurs années que l’idée me titille.

As tu déjà participé à une épreuve de ce type ?
Jamais. J’ai débuté le vélo il y a 6 ans sur une machine de 45kg avec un voyage en autonomie de 1200 km de 10 jours dans les Carpates (Slovaquie, Ukraine, Roumanie, Moldavie). Je n’ai jamais cessé depuis, de partir chaque année avec un groupe d’amis vers une destination inconnue en autonomie complète. Ces « biketrip » en mode ultra aventure m’ont amené en Europe de l’Est, en Afrique et récemment en Amérique du Sud avec une traversée de 180 jours sur des pistes engagées.

L’histoire de BikingMan (l’organisateur) est le fruit de ces aventures. L’IncaDivide c’est avant tout : rassembler des cyclistes sur des courses épiques et des destinations hors du commun, à faire au moins une fois dans une vie !

Infos et inscriptions : http://incadivide.com/le-challenge/

nwm-logo-inca-divide

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *