GT Grade Carbon 105, la route augmentée

La famille Grade est la gamme de la marque GT destinée au Gravel Bike. Vieille d’une dizaine d’années au moins, cette pratique consiste à rouler vite sur un parcours long combinant routes, pistes et chemins en tous genres. Le Grade Carbon 105 essayé ici emmène le groupe Shimano du même nom sur un cadre en fibre spécifiquement conçu pour cet usage. Et semble sûr de sa polyvalence…

Photos : VeloChannel et Sébastien Mosser

Voici le second modèle de la nouvelle famille GT lancée pour 2015, famille baptisée EndurRoad et présentée au complet ici : www.velochannel.com/Nouveauté GT 2015 : Grade.

Grade Carbone 105 de profil

L’allure générale est sérieuse et sportive. GT annonce qu’à travers le célèbre design aux trois triangles, les haubans travaillent pour atténuer les vibrations et les chocs. La fourche est également inédite, et porte la roue avant sur un axe de 15mm. Deux disques de 160mm maîtriseront la vitesse de la bête en toutes circonstances.

logo gt tube diagonal

L’engin est habillé sobrement. Livrée d’un noir satiné qui laisse clairement apparaître le carbone dont il est fait, déco minimaliste sur une surface impeccable, avec juste les logos et filets argentés assortis à une touche de gris sur la selle, et voila.

tube diagonal et pédalier

La finesse et la courbure délicate des haubans contraste avec le reste des tubes, plus musclés.

triangle cadre GT Gradehaubans GT Grade

Géométrie étudiée, monte pneumatique large et composants sérieux promettent une grande polyvalence. Pour ne plus hésiter à prendre une route dont l’enrobé s’effrite, ni les pistes de gravier, ni même n’importe quel chemin… Vraiment ?

branche, neige et bitume

Pour vérifier ça, les deux premières sorties se font hors bitume. Soyons honnête, au départ nous n’en menons pas large. L’impression d’être au mauvais endroit sur le mauvais vélo… La terre est gelée, les feuilles mortes craquent sous les 700×28 chauves comme Satriani et les plaques de neige succèdent aux flaques figées par le froid.

pont interdit à tout véhicule

Pourtant ça passe à peu près, à condition de pédaler rond et de garder les fesses sur la selle. La répartition des masses semble convenir aux grimpettes sur revêtement glissant. Et quand le pneu décroche, le vélo garde le cap. En prenant un peu d’altitude, la sous-couche gelée (terre ou glace) disparait sous dix centimètres de neige, mais les pneus semblent mieux maintenus dans la poudreuse et le vélo grimpe toujours. Jusqu’à ce que la pente augmente encore, et c’est l’abandon : l’absence de petit plateau oblige à se lever et la roue arrière n’accroche vraiment plus.

A la redescente, l’impression de franchise de ce cadre se confirme. Il glisse de l’arrière sans se dérober, pendant que l’on garde la situation bien en main grâce à un train avant précis. La robustesse de la fouche et la rigidité de l’axe en 15mm garantissent la sérénité des manoeuvres. Et en plus, les freins sont dosables : pas de blocage intempestif, ni devant ni derrière.
avant et neige

On s’enhardit. Ce Grade est plein de bonne volonté et pas du tout vicieux. Hors bitume, il est ferme mais pas raide, grâce au châssis mais également au train roulant. Attention quand même aux jantes, bien moins protégées des gros cailloux que celles montées sur des pneus de sections plus généreuses. Et la tenue du guidon est moins ferme que la poigne qu’on peut avoir sur un large cintre de VTT… Finalement, dans la descente d’un sentier en dévers alternant pierres, paquets de neige et terre sablonneuse gelée, les deux Conti décrocheront de concert. Mais que venaient-ils faire dans cette galère ?

Espace pneu-haubans

Sur un vélo qui se veut aussi polyvalent, le choix des pneus est primordial. On pourrait déplorer les slicks en première monte, qui cantonnent le Grade à un usage routier (quasi) exclusif, sous peine de glissades et de crevaisons. Mais proposer des pneus plus larges et moins roulants aurait pénalisé les amateurs de bitume, sans satisfaire les autres à coup sûr. Pourtant, chaussé en conséquence, ce Grade sera vraiment à l’aise hors route. GT estime qu’au delà de 35 de large, la gomme pourrait toucher les bases quand le cadre travaille. Mais avec des crampons, il peut se débrouiller sur n’importe quel chemin. Nous reconnaissons avoir poussé un peu loin le bouchon en monte d’origine, mais la sérénité du cadre en situation scabreuse n’en a été que plus flagrante. Et la moue incrédule des quelques vététistes qui ont croisé un vélo de route sur les sentiers enneigés, quel cadeau !

Gt Grade 105 de face

Revenons-y, à la route. En montée, sans être un monstre de rendement comme d’autres machines plus exclusives et plus légères, il ne gaspille pas l’énergie du pédalage. Assis ou en danseuse, on peut changer de rythme, le Grade répond toujours.

lacet en danseuse

Les longues bosses se grimpent sans peine, surtout avec les pneus d’origine. D’autant que sous la main droite, les plus fins réglages de cadence sont possibles, grâce aux onze pignons du groupe Shimano 105 2015. La gamme de développements (cassette 11/32) offerte par cette transmission doit suffire à la majorité des reliefs rencontrés. A noter le choix du 52/36 et non 50/34, situant le niveau de performance du Grade qui sait rouler très vite.

Appui sur le bas du guidon

En descente, le Grade se régale. Cadre et fourche restent imperturbables. En ligne droite, en courbe… Et au freinage. Sur les roues de 700, le diamètre de 160mm donne un bon compromis entre puissance et progressivité, et l’ensemble de la machine encaisse leurs contraintes sans réaction désagréable. La fourche travaille très légèrement dans l’axe longitudinal, et pas du tout en torsion. En tapant fort dans le levier gauche, l’arrière se lève sans faire craindre une faiblesse de l’avant du vélo. En conditions humides, les premiers freinages peuvent grincer un peu, mais en-dehors de ça les deux disques restent silencieux.

GT Grade 105 sur route enneigée

Pour la fin de l’essai, nous montons en vitesse une paire de Schwalbe Marathon en 700×32 et lançons le Grade sur les petits lacets savoyards. Ces pneus sont plus à l’aise sur un bitume maltraité par le climat et les engins de déneigement, et ne craignent aucun chemin. Plus lourds et plus larges, ils font sentir leur inertie supplémentaire dans les cols. Mais sur les routes des stations, le vélo reste très sain, avec encore cette tendance rassurante à rester debout et dans l’axe même à (trop) vive allure sur des plaques de neige tassée. On profite toujours de la bonne volonté de cet ensemble cadre-fourche décidément très homogène.

Le temps a manqué pour enfiler au Grade une paire de pneus cyclo-cross et l’emmener taquiner du sentier sans arrière-pensée. Mais les qualités de ce vélo sont claires. Il permet de soutenir longtemps un bon rythme sur n’importe quel revêtement. Le cadre est une réussite : son confort est réel et ne se fait pas au détriment du rendement. Les irrégularités du sol sont bien filtrées, et la position offerte au cycliste est dynamique sans être extrême. Les appuis sur le guidon n’engendrent pas à la longue de sensation désagréable dans les mains ou dans les bras. La selle, une Fi’zi:k Aliante, a demandé plusieurs retouches de ses réglages pour se faire oublier, mais elle a ensuite fait son office. Son assise n’est peut-être pas suffisamment ferme à notre gout, mais ce critère reste personnel.

douille de direction GT Grade 105

Une bonne machine que ce Grade à l’aise partout, pour faire de la route et bien plus que ça. GT intervient sur le créneau des vélos de Gravel avec un outil adapté. On regrettera que cette robe foncée soit si salissante… Des garde-boue peut-être (filetages sur les pattes et derrière le boitier de pédalier), mais pas de bagages. Pas de fixation prévue à la jonction des haubans ni de perçage sous le pivot : sport et loisir uniquement. De toute façon, sur ce genre de cadre, mieux vaut ne pas appliquer d’autres contraintes que les efforts fournis par le cycliste. Le Grade essayé ici a été pesé en taille L (56cm) à 8.750kg environ, sans pédales. le Carbon 105 est vendu au prix de 2299€ TTC.

profil gauche sur le plat

Tailles :XS(51), S(53), M(55), L(56), XL(58), XXL(60)
Cadre :Carbone
Fourche :Carbone GT disque, pivot 1 1/8-1 1/4, axe 15 mm
Cassette :Shimano 105 – 11/32
Pédalier :Shimano 105 – 52/36
Dérailleurs :Shimano 105
Poignées :Shimano RS685 11 vitesses
Jantes :Stans No Tubes Grail Disc Road 28 trous
Pneus :Continental Grand Sport Race 700x28c
Freins :Shimano BR-R685
Guidon :GT DropTune aluminium 6061
Potence :GT SL aluminium
Selle :Fi’zi:k Aliante Versus Manganese
Tige de selle :FSA SL-K 27.2 carbone, recul 20mm

 

neige et gravillons

La page de ce modèle sur le site GT est accessible ici

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

10 commentaires sur “GT Grade Carbon 105, la route augmentée”

  1. Bonjour,

    Super test !
    Je suis en train de voir pour m’acheter un nouveau vélo et j’ai pensé au GT GRADE FLATBAR EXPERT (http://www.gtbicycles.com/eur_fr/2016/bikes/pavement/grade-flatbar-expert), pour du vélotaf (24km/jour) et des cyclorandonnées (moyennes/longues).
    Je ne sais pas si vous l’avez testé aussi, mais est-ce qu’on peut imaginer que GT y mettent la même qualité que dans ce GT Grade Carbon 105 ? Certes ce n’est pas la même gamme mais, ne connaissant pas cette marque, je voulais savoir ce que vous en pensez.

    Merci.

  2. Bonjour,

    Merci de votre message.

    Nous n’avons pas essayé ce Flatbar Expert. Avec un cintre plat et un cadre alu, le vélo sera sûrement vif, voire fun! Le cintre plat doit aussi augmenter la maniabilité, comparé à un guidon de route. Sinon, rien à craindre concernant la fiabilité et le suivi de la marque GT : d’abord reconnue pour ses VTT, elle a élargi son offre et fait maintenant partie de Cycling Sports Group. Un revendeur proche de vous demeure un support idéal sur le long terme (et peut permettre de monter dessus pour tester la position avant l’achat).

  3. Merci pour votre réponse.

    j’ai une autre petite question : est-il possible de mettre en triple plateau (50/39/30) à la place du double plateau, sur ce Grade Carbon 105 (qui sera du coupà moitié 105 ^^) ?

    Merci.

  4. Bonjour,

    Changer pour un triple plateau est techniquement possible, mais impose aussi le changement de manette gauche (et Shimano ne fait pas de commande triple pour disque hydraulique), de dérailleur avant, voire arrière (selon chape). Le simple changement pour un 50/34 est peut⁻être plus pertinent…

  5. Bonsoir,
    Merci pour ce test. Je souhaiterais acheter le model GT grade alloy tiagra. Malheureusement, je ne le trouve nulle part en stock chez les Vélocistes de ma région. Je vais donc le commander sur internet. Par contre, j’ai des informations contradictoires concernant la taille. Je mesure 1m70 pour 80cm d’entre jambe. Me faudrait il un M (55) ou un S (53). Merci.

  6. Bonjour,
    Si l’on s’en tient aux chiffres, le 53cm (S) est bien le plus proche des 2/3 de votre entrejambe. On peut rester sur le 53, pour la nervosité et le poids, ou prendre le 55 pour le petit plus de place sur le vélo et de confort… En jouant sur les périphériques le cas échéant. Si possible, essayez les deux tailles dans des géométries comparables.

    1. Merci beaucoup pour vos conseils. Je ne peux malheureusement pas essayer le 53. Il est en rupture de stock dans le model que je désir. Le 55 n’est pas en stock magasin mais dispo sur le B2B. J’ai peur que le 55 soit trop grand. Généralement, le M c’est bien du 54? Je me sens bien sur du 54 mais GT ne propose pas cette taille. Si selon vous, le 55 m’apporte plus de confort alors pourquoi pas. Dilemme de taille…

  7. L’onglet « geometry » de la page du Grade Tiagra annonce pour un taille S précisément 535mm de tube de selle (même valeur pour le top tube), et le cadre est légèrement sloping. On n’est pas bien loin d’un 54 « classique »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *