Découverte

Étape du Tour 2017 : reconnaissance du parcours

L’Étape du Tour 2017 va faire mal !

reco-etape-du-tour23

Profitant d’une météo idéale au cours des derniers jours du mois d’octobre, et juste avant que la neige recouvre les sommets, nous avons reconnu en intégralité avec David Polveroni le parcours de l’Étape du Tour 2017. Attention, ça va faire mal !

Photos : Mickael Gagne

Vu de derrière l’écran, le parcours de la prochaine Étape du Tour semble assez simple à gérer, avec un départ à Briançon à 1170 m d’altitude, une lente procession en faux plat descendant jusqu’au lac de Serre-Ponçon après Embrun, avant d’attaquer seulement les choses sérieuses à partir du 120e kilomètre avec les ascensions du col de Vars et d’Izoard où sera jugée l’arrivée. C’est d’ailleurs ce que laisse supposer un rapide coup d’oeil à la carte et au profil de l’épreuve, comme sur cette copie d’écran du site Strava.com de la sortie de reconnaissance de David Polveroni, le 31 octobre.

carte-et-denivele-etape-du-tour-strava

Mais de l’aveu même du cyclosportif grenoblois (vainqueur entre autres, de la Haute Route des Alpes cette année), cette épreuve sera bien plus compliquée que prévue, en tous les cas bien plus difficile que l’Étape du Tour 2016 entre Megève et Morzine, même si le dénivelé est équivalent (environ 3600 m). « Déjà, il faudra compter avec la distance, car 180 km ce n’est pas anodin, précise-t-il. Ensuite, les deux gros morceaux de la journée interviennent après 120 km. Si l’Izoard est déjà reconnu pour son histoire et sa difficulté, le col de Vars, que j’ai redécouvert à l’occasion de cette reconnaissance, est vraiment difficile. » Celui-ci présente une pente moyenne de 7,5% sur 9,3 km d’ascension « officielle » – soit 689 m de dénivellation -, mais notez que le pied est répertorié juste avant Saint-Paul-sur-Ubaye à 1420 m d’altitude, alors qu’en réalité la vallée précédente, sur près de 40 km, est en faux plat montant. Ce col présente ensuite des pentes irrégulières, avec 9% de moyenne sur les 4 derniers km, dont 1 km à 11,9% ! Enfin, comme le précise David Polveroni, le col de Vars dans ce sens est exposé plein sud. Et le 16 juillet prochain, la probabilité de l’aborder en plein soleil vers 11h du matin est très forte. Les Alpes du sud sont très différentes des Alpes du nord, Briançon étant l’une des villes les plus ensoleillées de France. »Lors de la reco du 31 octobre, il faisait à peine 2°C à 8h, au moment où je me suis élancé. Mais j’ai vraiment eu chaud dans Vars, avec une pointe à 24°C sur le thermomètre de mon compteur » reprend David.

reco-etape-du-tour17
reco-etape-du-tour18reco-etape-du-tour6reco-etape-du-tour7

Après une longue descente rapide et un peu technique avec de nombreux virages en épingle sur sa partie basse («Attention aux deux petits coups de cul en traversant la station de Vars» précise David), les participants arriveront à Guillestre à quelques encablures à peine de leur passage en direction du Lac de Serre-Ponçon quelques heures plus tôt. Il tourneront vers la droite pour s’engouffrer dans la vallée du Guil. Un coup de cul en sortie de ville, 3 km plats, et ce sera le début d’un long faux plat d’une quinzaine de kilomètres avant d’attaquer le col d’Izoard proprement dit.

reco-etape-du-tour20reco-etape-du-tour9reco-etape-du-tour21

Mais cette partie intermédiaire présente tout de même 300 m de dénivelé, et «il faut faire attention au vent dans cette partie, car il peut être défavorable et finir d’entamer les réserves avant l’Izoard», selon notre guide du jour. L’Izoard, c’est 1023 m de dénivelé sur 14 km (7,3% de pente moyenne), mais là encore avec de fortes disparités. Les 5 premiers kilomètres de l’ascension jusqu’au village de la Chalp sont relativement abordables (entre 4,5 et 7,5% de pente moyenne), mais les choses se corsent sérieusement à partir de la fameuse ligne droite de Brunissard (170e km), juste avant d’entamer une série de lacets au milieu des sapins. Là, la pente oscille entre 7,5 et 10% jusqu’au sommet. Le 8e km est particulièrement difficile (10%), tout comme le dernier, avant de franchir la ligne, à 2360 m d’altitude. Mais juste avant, les participants auront traversé la Casse Déserte et son paysage lunaire, un faux plat descendant à 2 km de l’arrivée, avec les stèles de Fausto Coppi et de Louison Bobet. L’occasion d’utiliser les plus petits braquets pour venir à bout de ce périple : « J’ai utilisé 39×25 lors de la reco, mais en roulant assez tranquillement. Le jour de l’Étape, je pense prévoir un 28. C’est en tout cas le braquet minimum que je conseille aux cyclosportifs, avec un 36 devant, au moins. »

reco-etape-du-tour10reco-etape-du-tour11reco-etape-du-tour12reco-etape-du-tour22reco-etape-du-tour13

Cependant, pour briller sur cette Étape du Tour, il ne suffira pas de rouler tout à gauche. Et c’est bien là sa difficulté majeure. Car David Polveroni nous précise : «il n’y a pas beaucoup de plat. Le départ est certes en faux plat descendant, et sera sans doute rapide. Mais la première petite bosse intervient après seulement 7 km. En bas, il y a un petit pont où la route se rétrécit fortement. Puis c’est 1,5 km à 5% de moyenne. Ca roulera vite et il faudra être bien échauffé La deuxième bosse interviendra au 28e km, avec là encore 2 km à 4%, où il faudra emmener du braquet pour conserver le contact avec le peloton. Puis les deux montées de Montmirail et de Savines, le long du lac de Serre-Ponçon, avec 2,2 km et 1,2 km à 5% autour du 50e km. Le tout entrecoupé de faux plats vachards et casse-pattes. Avant les 5 km de Savines aux Chappas, à 4,1 %. « Ensuite on quittera les rives du lac pour attaquer le long faux plat de la vallée de l’Ubaye, poursuit David. Pour arriver au pied de Vars avec déjà 1500 m de dénivelé dans les jambes. Le début sera donc usant, et sûrement rapide, avant que chacun ne soit livré à lui-même pour les 60 derniers kilomètres. » Cette Étape du Tour sera donc un gros morceau, qui devrait ravir les 15 000 participants attendus. On a hâte d’y être !

reco-etape-du-tour1reco-etape-du-tour14reco-etape-du-tourreco-etape-du-tour2reco-etape-du-tour3reco-etape-du-tour4

> La sortie de reconnaissance : www.strava.com

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

3 Commentaires

  1. Champon

    2 novembre 2016 at 10:38

    Merci pour ce beau compte rendu ça donne envie !

  2. Marcos

    7 novembre 2016 at 7:52

    Merci pour les photos prises pendant la reco ,elles tres belles, j ai hâte d y etre aussi.

  3. Martinez

    16 novembre 2016 at 3:10

    super compte rendu merci pour les panoramas..splendides

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *