Essai du Oderen Straiture

ODEREN STRAITURE

ODEREN Straiture, Vosgien jusqu’au bout des tubes

Oderen, Staiture, derrière ces noms se cachent des lieux vosgiens qui ont inspiré Ronan Le Floch, créateur de la marque en 2010. Montage à la carte, personnalisation, coûts maitrisés pour des vélos bien placés, sont les principaux objectifs de la marque française.

Le col d’Oderen a été franchi deux fois par le Tour de France. La première en 1972 a vu le passage en première position du Portugais Joaquim Agostinho. Ronan Le Floch, alsacien d’adoption, a décidé de baptiser sa marque ainsi, les différents modèles étant également baptisés « localement » – Straiture tirant son nom de la vallée de Straiture et son défilé, un site classé Natura 2000 que l’on peut admirer à pied mais aussi et surtout en vélo via une petite route longeant la Petite Meurthe.

ODEREN STRAITURE

La gamme route est actuellement constituée de 3 cadres. Il y a donc le Straiture (notre vélo d’essai), le Brabant un vélo polyvalent et le Sapois, un cadre haut de gamme destiné à la montagne.
Argument de taille, tous les cadres sont proposés à des tarifs inférieurs à 1000 euros. Un avantage pour les budgets serrés et les cyclistes qui veulent s’équiper avec du matériel de caractère tout en maitrisant leur budget.

Coté technique

Composé de carbone Toray T700, le Straiture est remarquable à son tube diagonal ovalisé et à son tube horizontal légèrement cintré.  Voilà pour le look, il est certain que nous avons à faire à un vélo typé « rouleur ». La suite va pourtant nous étonner…

ODEREN STRAITURE ODEREN STRAITURE ODEREN STRAITURE
ODEREN STRAITURE

Comme beaucoup de cadres du marché, le triangle avant est monocoque tandis que les tubes qui composent l’arrière sont assemblés « tube to tube » en tissage 3 K.
Nous avons équipé ce kit cadre avec un groupe éprouvé, le montage est aisé même si tous les câbles passent à l’intérieur. Les butées d’arrêt de gaines sont idéalement placées afin que les gaines ne frottent pas contre la douille par exemple. A l’intérieur, les guides en Teflon permettent aux câbles de coulisser sans problème.

ODEREN STRAITURE

De série, la boite de pédalier en aluminium insérée lors du moulage du cadre est filetée au standard BSC (BB30 en option sans supplément). Cette conception ne permet pas de faire transiter le câble de dérailleur avant dans la boite, il sort donc sous le tube diagonal pour entrer dans une gaine externe jusqu’au niveau de la jonction des bases pour aller vers le dérailleur avant. La technique peut paraître étrange mais une fois le câblage effectué, la gaine est oubliée et permet même de gagner en souplesse de fonctionnement. Il est également possible de monter une transmission électrique, les butées spécifiques compatible câblage électrique étant fournies d’origine.

ODEREN STRAITURE
ODEREN STRAITURE

Finition

La peinture de série est un peu fragile, surtout au niveau de la base arrière droite mais l’ensemble est de bonne facture. Dans l’ère du temps, la déco est sobre, sans fioritures. En supplément à partir de 100 euros (selon complexité), il est possible d’obtenir une peinture totalement personnalisée. Enfin, le kit cadre est garanti deux ans.

Géométrie

Le Straiture est disponible en six tailles. Les coureurs « gainés » se concentreront sur les hauteurs de douilles de direction et trouveront une géométrie bien équilibrée et typée « course ». Les cyclistes moins chevronnés et recherchant davantage de confort seront certainement tentés de passer sur le Brabant et sa douille légèrement plus haute.

geometrie_velo_Oderen_Straiture

Sur la route

Ni un modèle de rigidité, ni un modèle de légèreté, mais pas d’inquiétude, le Straiture a tout ce qu’il faut, là ou il faut. La polyvalence est l’un de ses principaux atouts. Il est à l’aise sur tous les terrains, même en montagne malgré son physique aéro. Et sur longue distance !

ODEREN STRAITURE

Sur l’Embrunman cet été, coincé entre la natation et le marathon, la partie vélo a été un régal. A aucun moment le vélo n’a été une contrainte. Pour muscler son jeu, nous avions utilisé une paire de Mavic Cosmic Ultimate, parfait compromis entre légèreté, rigidité, aérodynamisme et maniabilité.

Le Straiture n’est pas trop bodybuildé, parce qu’avoir des muscles apparents n’est pas un signe de virilité ! Solide au niveau de la boite, on lui regrette juste un manque de fermeté à l’avant. Venant de la fourche sans doute. Mais ce qui pourrait être un inconvénient, se transforme en atout dans les descentes notamment, évitant aux mauvais techniciens de « buter » littéralement dans les courbes et d’opérer à d’éventuelles corrections de trajectoires au dernier moment. Le vélo est stable, fluide, ça « coule » tout seul. Le Straiture n’est pas un rail impossible à bouger.

ODEREN STRAITURE

L’ajout de roues rigides n’est donc pas un problème, l’ensemble est cohérent et bien tenu. C’est d’ailleurs avec un choix de roues judicieux que vous pourrez personnaliser le comportement du Straiture. Des roues légères pour grimper, des roues aéro pour rouler vite. Voire même une roue lenticulaire pour certains contre la montre. Utilisé dans cette dernière configuration lors de courses « gentleman » en fin de saison, l’Oderen n’a pas failli. Même avec une position sur l’avant, l’équilibre général de la machine n’était pas malsaint. La roue arrière renvoyait l’énergie nécessaire dans le cadre pour une chasse aux précieuses secondes.

Le prix du cadre ne nous a pas influencé dans l’essai terrain. Pas question de dire « c’est pas mal, pour le prix ! ». Pas question non plus d’être indulgent en estimant que ce qui est moins cher serait pardonné d’être moins bon.

ODEREN STRAITURE

A l’aise sur tous les terrains, aussi bien sur les longues distances que sur les courses courtes (2 h en Ufolep), le Straiture présente de nombreuses qualités et possède un atout de charme bien apprécié en ce moment : la simplicité. Que demander de plus ?

ODEREN STRAITURE
Les + : dynamisme, poids, facile à vivre, montage facile et pratique
Les – : manque de rigidité de la fourche
ODEREN STRAITURE
Cadre : Carbone Toray T700
Fourche : Carbone OMR
Poids : 1190 g le cadre, 390 g la fourche
6 tailles : 49, 52, 54, 56, 58, 60
Prix public : 950 € le kit cadre/fourche/tige de selle

 

Voir aussi : Oderen Bramont Edition Vosgienne à l’essai

Oderen_SVO_Haubans_Bramont

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.