Essai de l’éclairage de jour Bontrager Flare R

kit_bontrager_flare_r

Haute visibilité

En cette période de faible luminosité, il peut être utile de s’équiper d’un feu arrière qui vous assure une meilleure visibilité quand les conditions sont difficiles. Mais pas seulement : le Bontrager Flare R Tail Light est un feu de jour qui reste très efficace même en plein soleil !

Un peu cher au premier abord, le Flare R Tail Light se distingue des autres feux arrière par sa puissance et par son autonomie. En fait, il dispose de quatre modes d’éclairage : deux pour la nuit (fixe et clignotant) et deux pour le jour (fixe et clignotant aussi). L’éclairage destiné à être utilisé en pleine journée est très puissant, au point d’éblouir franchement si l’on se trouve trop près ou dans l’axe, ce qui ne manque pas d’arriver lorsqu’on le sort de sa boîte pour l’essayer.

bontrager_sobre_rotor sobre_versatile_bontrager_penombre

L’avantage, c’est qu’il permet d’être vu, selon Bontrager, jusqu’à deux kilomètres en plein jour, grâce à une puissance de 65 lumens en mode flash. Un plus indéniable pour la sécurité, bien que ce type d’utilisation ne soit pas encore totalement intégré à nos habitudes. Ce feu est visible également latéralement, et il possède en plus deux Leds orangées sur les côtés (surtout visibles la nuit) dont 2 modes sur 4 les font clignoter, ce qui lui assure une visibilité arrière sur 270°.

éclairage_bontrager_flare_r_clignotant_côté

Montage aisé

Le montage est d’une simplicité enfantine, grâce au collier solide en caoutchouc élastique. L’installation sur une tige de selle fortement profilée n’a pas posé de problème, même si c’est plus adapté pour une tige de selle ronde. Le support du collier où vient se fixer le feu est réglable pour ajuster l’inclinaison.

collier_elastique_bontrager fixation_reglable_bontrager_ecalirage_flare_r

Accessoire haut de gamme, le Flare R Tail Light est livré avec un clip de fixation supplémentaire, que l’on peut fixer cette fois-ci sur un vêtement, un sac à dos ou une sacoche de selle. Les adeptes des footings nocturnes vont également apprécier ! Une fois le feu installé, sa mise en route et la sélection des quatre modes s’effectuent par un simple bouton poussoir facilement accessible et manipulable, même avec des gants d’hiver. Quant à l’autonomie, que nous n’avons pas pu réellement vérifier, elle est donnée entre 4h30 pour le mode jour fixe et 23h pour le mode nuit clignotant. Un mode de sécurité de la batterie permet même de rester visible deux heures de plus, largement suffisant pour rentrer chez soi le cas échéant. C’est quoi qu’il en soit largement supérieur à la plupart des feux additionnels que nous avons déjà utilisé jusque là.

Flare_R_led

Et une diode sur le bouton d’allumage permet de savoir où l’on en est au niveau de la charge de la batterie. Celle-ci se recharge par l’intermédiaire d’une prise USB sur l’ordinateur en un peu plus d’1h30. Cette connexion USB se fait via un petit câble fourni qui se branche sur le dessous de l’éclairage (il est nécessaire de déclipser le Flare R de son support vu la faible longueur de ce fil d’alimentation). Un cache plastique souple permet de protéger la fiche des saletés, un peu léger car il a tendance à s’ôter légèrement lorsque le revêtement est délicat, ce que nous avons constaté notamment lors d’une unique sortie Gravel pour clôturer ce test.

Les automobilistes prennent leurs distances

Sur la route, nos compagnons d’entraînement nous ont confirmé la haute visibilité de l’éclairage. En mode solo, et sous des conditions météo difficiles, nous avons ressenti un peu plus de prudence de la part des automobilistes qui nous doublaient. Ce n’est qu’une impression, mais difficile pour les autres usagers de la route d’affirmer ne pas nous avoir vu. C’est évidemment moins sensible par beau temps, mais sans doute pas inefficace.

arrière_flare_sobre

Parfaitement positionné sur la tige de selle, le feu Flare R Tail Light ne bouge pas sur le vélo, ne fait aucun bruit de vibration, et ne gêne pas le geste de pédalage au niveau des cuisses. Esthétiquement, il finit par s’intégrer au vélo avec un peu d’habitude. Impossible de dire si nous resterons adeptes à partir du printemps prochain, mais d’ici-là nous l’adopterons, surtout que son poids de 60 g avec le support n’est absolument pas un handicap.

nuit_flare_r_bontrager_phare_eclairage_lumiere

BONTRAGER Flare R Tail Light

bontrager_Flare_R_Taillight

Poids : 59 g (éclairage + support tige de selle)
Modes, puissances et autonomies associées :
– Jour flash clignotant : cycle 2 flashs lents puis 3 rapides. 65 Lumens, 5 heures 45 mm d’autonomie
– Jour lumière fixe : 25 Lumens, autonomie de 4 heures 15 mn
– Nuit flash clignotant : mode produisant des cycles de flashs courts d’intensité irrégulière de plus en plus forts. 23 heures d’autonomie
– Nuit lumière fixe : 5 Lumens, 21 heures d’autonomie.
Visibilité : de 2 à 5 km.

Livré avec collier de fixation, clip pour vêtement/sac/sacoche, câble de recharge (micro-USB)

Prix public : 59,99 €

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

5 commentaires sur “Essai de l’éclairage de jour Bontrager Flare R”

  1. Un produit de qualité ; son prix est justifié. Rechargeable par l’USB ; câble fourni. C’est fini la galère des piles ….. tant mieux.

  2. Très bon essai, un éclairage qui à l’air de qualité.
    Dans un usage similaire et pour le même prix mais plus adapté aux tiges de selle profilées je me permet de recommander le strip drive rear pro de Lezyne qui est lui aussi très efficace avec ses 100 lumens en condition diurne (cependant une batterie un peu juste dans ce mode).

  3. Pa s d’accord sur le problème des piles. La galère sera quand la batterie rechargeable interne, en bout de vie (500 à 1000 charges), la lampes sera morte ! Convenable à ce prix ???!!!
    En piles rechargeables de type AA, on est beaucoup plus autonome !
    J’ai la version précédente à deux Power LED, aussi bien visible en plein jour. Et les piles de réserve, on peut en prendre de réserve dans un sac ou une poche. Tandis que charge USB, bonsoir… lampe inutilisable sans recharge

    1. bonjour j en suis a 2 ans d utilisation batterie ok meme duree …………

      le top ce produit et sa nouvelel version ion rt 200 est encore plus puissante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.