Beskidy MTB Trophy 2017, étape 1

Aux frontières de la République Tchèque

C’est parti, la 11e édition du Beskidy MTB Trophy est lancée avec la première étape qui s’est déroulée ce jeudi 15 juin, un jour férié en Pologne. Aujourd’hui, pour bien débuter cette découverte polonaise, une étape de 60km et 2400m de dénivelé au programme et on peut dire que l’on aura pas été déçus !

Photos : Beskidy MTB Trophy

Il est 9h30, le paddock de l’épreuve situé autour du stade d’Istebna s’agite peu à peu, les 350 coureurs s’installent dans le sas de départ. La première étape est annoncée comme la plus facile de cette onzième édition et le parcours va nous emmener faire une petite ballade en terre tchèque avant de revenir par les crêtes qui marquent la limite entre la Pologne et la République Tchèque.

A 10 heures, le coup de sifflet est donné, le peloton sort tranquillement d’Istebna pour s’enfoncer dans les forêts de sapins, l’approche de la première ascension se fait en douceur sur une petite route, l’allure est assez régulière mais déjà vive et dès les premières pentes, les cassures se forment. La première ascension est plutôt roulante et régulière, parfait pour que chacun se retrouve à sa place au sommet de cette première ascension longue de 8km. En tête de course, un groupe de quatre hommes s’est détaché alors que le talentueux français Sébastien Pelé (récent vainqueur du raid des Terres Noires et 2e du raid VTT des Chemins du Soleil) reste en embuscade à la 5e place à une petite minute du quatuor.

Alors que l’on entame une descente rapide mais assez casse-pattes entrecoupée de raidards, on entre en République Tchèque, Sébastien Pelé va profiter de ces quelques relances pour recoller au groupe de tête mais ça attaque de nouveau avant de plonger vers le point bas du parcours et l’on va retrouver un duo en tête au passage du 21e km où est installé le premier ravito du jour. Sébastien passe en 3e position avec un autre coureur au moment d’entamer la seconde ascension du jour.

Devant, les deux coureurs s’entendent bien sur une belle piste forestière bien roulante. Au sommet bifurcation avec le petit parcours, quand à nous on devra effectuer une boucle de 10km supplémentaire mais qui vaut la peine d’être roulée avec une descente sans gros pièges et notre 3e ascension, la plus difficile du parcours sur un single bien pentu, droit dans la pente avec beaucoup de racines au beau milieu des sapins. C’est à cet endroit que Sébastien Pelé parviendra de nouveau à rentrer seul sur le duo de tête et au sommet on retrouvera encore un duo de tête mais cette fois avec l’allemand Mathias Frohn et notre français de nouveau en pleine forme.

Nous nous retrouvons maintenant sur les crêtes délimitant la Pologne et la République Tchèque, c’est également le lieu de sommets de nombreuses remontées mécaniques des petites stations du la Wisla en contrebas côté polonais, on y croisera donc de nombreux promeneurs en ce jour férié national. Le duo de tête fait route ensemble sur ces nombreux raidards répétitifs et ces pistes parfois pleines de cailloux jusque l’entame de la 4e difficulté du jour où l’allemand prendra une petite trentaine de secondes d’avance.

Maintenant, on aborde le retour vers Istebna avec tout d’abord un joli single rapide nous menant au pied de la dernière ascension du jour. Elle se présente assez facilement sur une belle piste roulante au début avant de retrouver le tracé du début de course en sens inverse pour parvenir au sommet qui sera donc identique au premier col du jour, cette seconde partie d’ascension étant nettement plus sévère avec un sentier bien pentu et une piste raide pour terminer. Au sommet, Il reste encore 8km pour boucler cette première étape, Mathias Frohn passe cette fois avec 2 minutes d’avance sur Sébastien.

La fin de parcours nous réservera une belle surprise car on y retrouve la section la plus technique du jour avec beaucoup de racines et de blocs de granit qui oblige à trouver les bonnes traces pour franchir le mieux possible ces obstacles avant de plonger vers Istebna par une descente globalement rapide mais très piégeuse.

Au final, Mathias Frohn remporte l’étape en bouclant les 60km en 3h04 et s’empare du maillot de leader de ce Beskidy MTB Trophy. Le tourangeau Sébastien Pelé franchit la ligne d’arrivée avec 2 minutes 30 de retard sur le vainqueur mais nul doute que la course est loin d’être terminée et qu’il n’a pas dit son dernier mot, tout reste possible pour la victoire finale. En troisième place, on retrouve le jeune Milan Damek qui coupe la ligne avec 4 minutes 30 de retard sur le vainqueur du jour. Chez les dames, c’est Sandy Trautmann du team Scott Bike 24 qui s’empare du leadership après 4h27 d’efforts. Côté français, on retrouve deux autres tourangeaux, Guillaume Rabot qui prend une belle 27e place alors que Thomas Tartarin se retrouve aux portes du top 50 à la 53e place.

Demain (vendredi 16 juin), place à la plus longue étape de l’épreuve, il faudra boucler 80km et gravir 2800m de dénivelé, affaire à suivre !

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *