ROSE présente le CPTL

ROSE CPTL, un urbain haut de gamme et racé

La marque allemande ROSE sort en ce début d’année 2019 un vélo urbain dynamique, moderne et stylé. Du carbone et de l’intégration à tous les étages, le vépéciste a travaillé le design et la simplicité/efficacité d’utilisation. Présentation…

CPTL, ça veut dire quoi ? Une tendance nord-américaine existant depuis des lustres qui consiste à retirer les voyelles d’un mot pour être plus branché, CPTL signifie donc Capital (ou capitale en français) pour désigner un vélo conçu pour les grandes villes «hype». Le cadre en carbone (tout comme la fourche) est annoncé à un poids de 1400g tandis que les vélos complets tournent autour des 13kg. ROSE n’a pas cherché à faire un produit ultralight mais plutôt une machine travaillée en design et en intégration puisque la câblerie de commande vitesses et les durites de frein passent entièrement en interne via une entrée par la potence, elle-même adoptant forme s’intégrant au cadre.

Eclairage Supernova avant et arrière, l’avant E3 Pure 3 sort 205 Lumens et est intégré à la potence. A l’arrière, intégration au garde-boue (sauf sur la version Speed). Les tringles de garde-boue viennent se fixer du côté des faces cachées des haubans et jambages de fourche, on a vraiment cherché à cacher toute partie pouvant «casser» la fluidité des lignes. Le serrage de selle n’est pas apparent non plus, à noter par ailleurs l’utilisation d’une tige de selle carbone qui, couplée à une géométrie au slooping prononcé, offre du flex pour garantir un bon niveau de confort. Un porte bagages discret et intégré au garde-boue Wingee (toujours en faveur du design) permet d’accrocher 2 sacoches arrières pouvant emporter jusqu’à 8 kg chacune. La béquille est fixée à la base.

     

Moyeu arrière Shimano Alfine 11 vitesses couplé à une courroie Gate CDX pour un fonctionnement simple et un entretien faible, en plus de participer au rendu voulu en termes de design. Les freins sont des Shimano Metrea (freinage à disque, système hydraulique).

3 modèles 

– CPTL Retro, prix public : 2999 Euros
La selle Brooks B17 Imperial et les pneus WTB Horizon Road Plus en 650×47 mm apportent une touche Vintage au CPTL.


– CPTL Street, prix public : 2899 Euros
Un look plus actuel avec une Brooks Cambium C17 noire et des pneus Schwalbe Big Ben Plus 650×50 mm.


– CPTL Speed, prix public : 2599 Euros
Une version plus sportive et épurée pour le Speed qui troque ses roues 650 pour du format 700 avec des enveloppes Schwalbe Marathon Supreme 700×40 mm. Pas de garde-boue ni de porte-bagage.


Le CPTL n’est disponible qu’en 3 tailles S, M et L, on regrette l’existence de XL voire XXL, un choix surprenant à l’heure actuelle où les gaillards de plus d’1m85 ne sont pas rares, surtout sur des marchés comme l’Allemagne et le Benelux.

Infos : www.rosebikes.fr

> Autres infos vélo urbain : www.velochannel.com/Urbain
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Un commentaire sur “ROSE présente le CPTL”

  1. Magnifique, mais malheureusement beaucoup trop cher pour un vélo de ville.Et il ne pourra être utiliser que pour aller de son domicile jusqu’au boulot, car impossible de le laisser accroché ne serait ce qu’une heure dans Paris sans se le faire voler?

    Bon, de toute façon, je fais 1m88 donc pas de taille disponible.

Répondre à Romain Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.