Le vélo et le confinement

La Fédération Française des Usagers de la Bicyclette a obtenu du Conseil d’État la reconnaissance du vélo comme moyen de transport légitime durant le confinement. La FUB l’avait en effet saisi d’une requête en référé-liberté après des verbalisations contestables et des discours contradictoires émanant de différentes autorités.

drapeaux du Conseil d'Etat

Les ministères de l’Intérieur et des Sports ont indiqué que la pratique sportive du vélo était interdite. Cependant, le site de la Police Nationale émettait un avis contraire… Le 30 avril, le Conseil d’État a clarifié expressément la situation. Seuls sont réglementés les motifs de déplacement (achats nécessaires, soins, activité physique individuelle) et non leurs moyens. L’intégralité de la décision du Conseil d’État peut être lue ici.

vélo utilitaire

Autrement dit, ralliez la boulangerie ou la pharmacie en chaussons, à dos d’âne, en décapotable ou à bicyclette, c’est pareil. Allez dehors courir, faire de la corde à sauter ou pédaler, tant que c’est moins d’une heure à moins de mille mètres de votre porte d’entrée, c’est encore bon. Toujours muni.e de votre attestation, bien sûr. D’autres précisions directement sur le site de la FUB.

En bonus, le coup de pouce de l’État à partir du 11 mai pour ceux qui voudraient remettre leur biclou en ordre de marche afin de rouler les jours prochains en s’évitant les transports en commun… Jusqu’à 50€ pris en charge pour la remise en état d’un vélo chez un professionnel ou auprès d’une association. Plus de détails ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.