Grand Raid BCVS 2022, un autre regard…

La 32éme édition du Grand Raid BCVS s’est déroulé le week-end du 20 Août 2022. Une épreuve XC Marathon légendaire et populaire que nous avons couru cette année encore.

Par Camille Cabley – Photos : Grand Raid BCVS

Depuis 1990, l’équipe organisatrice – et ses quelques 1200 bénévoles tout de même ! – propose une course VTT de renom au coeur du canton suisse du Valais. Les spécialistes des épreuves longues distance se retrouvent ici pour en découdre sur cet événement intégrant cette année encore le challenge MTB Alpine Cup. Verbier > Grimentz, 125 km au total, mais aussi d’autres points de départ pour que chacun puisse adapter la distance et le dénivelé à ses envies.

Two minutes to go

Aucune pression n’est vraiment palpable dans le paddock. Mais plutôt des envies d’en découdre, de l’enthousiasme à l’idée d’être là. S’il devait y avoir une quelconque pression, une atmosphère tendue, certains des plus grands élites ne se seraient pas permis de soulager une petite envie lorsque le speaker annonce le départ dans deux minutes.

Mais absence de tensions ne signifie pas absence des règles

Big up ! à ce sacré Guillermo, qui s’est déguisé en danseuse et a tenté de partir depuis le SAS des Elites Femmes, avec son dossard de fond de grille Open. Ce n’était pas sans compter sur l’œil aiguisé du commissaire, qui l’a tout simplement disqualifié. Mais il nous aura bien fait rire !

Dossard Open ou Elite, le plus important, c’est d’en avoir un

Mais au moins, ce sacré Guillermo avait un dossard. J’ai bien failli partir sans, ou ne pas partir du tout. En effet, je suis allée chercher mon dossard le vendredi matin après être partie le jeudi. Du jeudi soir jusqu’au vendredi soir avant de dormir à Verbier, je logeais à Saillon.
A Saillon, hop, je mets la plaque sur mon cintre. Tac, en route pour l’hôtel à Verbier. Paf, une rafale de vent du futur comme je n’en ai jamais vu vient arracher mon dossard ! Avec le transpondeur collé dessus ! Ni une ni deux, il faut bien se résoudre à retourner à Sion.

La boule au ventre durant tout le trajet. Un Martigny-Sion en se demandant comment cette situation allait se dégoupiller, c’est terriblement long. Un château en ruine dans le paysage, tel mon estomac. La beauté en plus.

Des vignes à flanc de falaises, prêtes à s’écrouler, comme moi. Mais qui ne s’écrouleront finalement pas.

Des parcelles d’abricotiers prêtes à être dévorées, comme mon stresse est prêt à le faire avec moi.

Oh ! Me voilà arrivée toute entière devant la tente du service course. Ah ! Mais c’est Gaëlle, qui travaille au magasin Cross-Road Cycles à Martigny où j’ai effectué mon contrôle technique hier ! Avec tous les magasins agrées pour effectuer le contrôle technique, il a fallu que j’aille dans celui où travaille Gaëlle du service course. Ah là là ! Le temps de clipser sa pédale que Gaëlle m’a attribué un nouveau dossard. Si simple, si rapide, si efficace. Ca Valais bien la peine de se mettre dans un état pareil.

Le temps de clipser sa pédale que le départ est donné

C’est parti pour entendre à chaque maison passée « Hop Hop Hop » et dans chaque village traversé un son de cors des Alpes.

C’est parti pour dévorer des yeux tous ces beaux villages, tous ces beaux chalets, toute cette belle nature, typique du Valais.

C’est parti pour les longues côtes sur piste, les ultras chouettes descentes de bike-park ludiques et les single pépites.

C’est parti pour ne perdre aucun temps aux ravitos tellement il y a de bénévoles à notre service  et une organisation impeccable.

C’est parti pour sauter à la troisième barrière horaire.

C’est parti pour rentrer à la maison.

Pas si vite !

C’est pendant la course qu’il fallait avancer vite, pas une fois partie. Sur le chemin du retour, mon Grand Raid n’allait pas se terminer comme ça. Des bénévoles se mettent au milieu de la route pour arrêter la voiture. Et nous offrent deux packs d’eau, de l’eau du Valais ! Ainsi que 6 oranges couleur abricots du Valais ! Pas de gaspillage !

C’est bon, on peut rentrer. En pensant déjà à l’édition de l’an prochain.
Mais au fond, les seules barrières qui nous arrêtent, ce sont celles qu’on s’impose.

Infos : www.grand-raid-bcvs.ch

> Autres événements : www.velochannel.com/Evénement
> Suivez VELOCHANNEL.COM sur Facebook, Instagram et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.