ENVE SES 6.7 Clincher

Roues ENVE SES 6.7, un autre monde

La marque américaine ENVE s’est imposée ces dernières années comme une référence en termes de travail des matériaux composites, s’appuyant sur plus de 30 années d’expérience dans le carbone. Elle fait sans aucun doute partie des marques offrant des produits très aboutis synonymes de performances exceptionnelles, que ce soit du côté du comportement comme de la fiabilité. Les SES 6.7 n’échappent pas à la règle et se sont révélées surprenantes sur plusieurs points.

ESES3

SES
Le concept SES signifiant Smart Enve System pourrait se traduire par Système Intelligent Enve. Double signification en réalité, tirant bien davantage son nom du partenariat avec la société Smart Aero Technology – ainsi que son département Drag2Zero – créée par l’aérodynamicien anglais Simon Smart ayant notamment oeuvré au sein de l’équipe de Formule 1 Red Bull Racing, une sacrée carte de visite. On peut ajouter comme premiers faits d’armes dans le milieu du cyclisme sa participation aux réalisations du Giant Trinity, Scott Plasma 3 et Scott Foil et de multiples interventions en soufflerie via Drag2Zero pour optimiser les performances de coureurs professionnels et amateurs.
Enve s’est donc attaché les services d’un spécialiste de référence pour sortir en 2011 une collection de 3 paires de roues aéro carbone SES à boyaux, suivie en 2012 de leurs homologues à pneus. 3 modèles donc avec particularités principales des hauteurs de jantes différenciées entre l’avant et l’arrière, les SES 3.4 respectivement en 35 et 45 mm, les SES 6.7 en 60 et 70 mm et les SES 8.9 en 85 et 95 mm.

Concernant nos SES 6.7 à pneus, outre une hauteur avant moins importante que l’arrière, la largeur extérieure est par contre plus élevée, ce qui donne une roue arrière de 70 mm de haut et 24 mm de large (poids jante nue 542g) et une roue avant de 60 mm de haut et 26 mm de large (poids de la jante nue 520g). L’objectif des ses différenciations et d’améliorer la stabilité de l’avant tout en réduisant la trainée quel que soit l’orientation du vent et son intensité, l’arrière plus haut et moins large poursuivant le travail sur la trainée sans affecter la stabilité avec des besoins moindres sur ce point.

ESES6 ESES5

FABRICATION
ENVE conçoit et fabrique ses produits aux USA, exception faite sur ces SES dont le développement s’est fait en partenariat avec Smart. La marque américaine a un moment donné suivi le mouvement général des grandes marques du cyclisme, en faisant fabriquer certaines pièces en Chine. Mais elle est revenue très rapidement à une production 100% américaine, contrôlant ainsi dans les moindres détails chaque étape de la fabrication et garantissant le meilleur niveau de qualité possible.

ESES2

Un profil de jante en U suivant les tendances de ses dernières années, et des têtes de rayons logées à l’intérieur de la jante pour maximiser l’aérodynamisme. ENVE ne perce pas ses jantes pour passer les rayons, mais moule directement les trous lors de la fabrication avec une assise conique recevant des têtes spécifiques conçues par ENVE épousant parfaitement les formes avec une répartition des forces équilibrée. L’intérêt est d’obtenir un produit fini très résistant tout en gardant un poids faible et autorisant une tension de rayons élevée.
La surface de freinage est « Textured » pour plus d’efficacité.

ESES1

Les moyeux sont 100% américains (conception et fabrication) puisqu’il s’agit des prestigieux et magnifiques Chris King R45, des produits se mariant à merveille avec ces jantes SES 6.7.

SURPRENANTES ET IMPRESSIONNANTES
Quelques sorties pour évaluer ces roues, leur présentation permettant de magnifier tout type de vélo – à condition d’aimer les jantes hautes. Bien au delà du look, leurs performances sont impressionnantes. Ce qui nous a surpris le plus, c’est leur capacité à « entraîner » le vélo à allure modérée, avec une facilité déconcertante pour maintenir une vitesse de croisière – basse 25 à 30 km/h – sans forcer. Le poids faible pour ce type de profil – 1,63 kg – explique en partie ce résultat.
Les changements de rythme sont également facilités grâce à cette masse modérée combinée à un très bon niveau de rigidité. On sent toutefois l’inertie lors des démarrages à partir d’une vitesse basse, en haut d’une bosse par exemple, rien d’illogique sur ce point. Les SES 6.7 restent tout de même bien dynamiques pour relancer efficacement dans bien des situations.

ESES4

Plus dans leur domaine d’utilisation, la vitesse, elles affectionnent évidement les parcours très rapides, tels les contre la montre et les épreuves de triathlon. C’est bien entendu au dessus de 40 km/h qu’elles fonctionnent le mieux. Très stables et peu sensibles au vent de côté, impressionnantes même tant elles restent faciles à maintenir quand ça souffle. Nous ne sommes pas sorti lors de conditions météo difficiles mais quelques sorties dans les interminables plaines dégagées de l’orléanais avec des vents modérés se sont montrées révélatrices. L’avant est par ailleurs précis et facile à placer, la maniabilité se situe plus au niveau d’une jante de 40 mm.

ESES7

Varier l’intensité de l’effort ne pose donc aucun problème, vous ne serez pas planté à l’échauffement ou en fin de sortie. Ces roues ne sont pas exclusives, elles s’adaptent facilement au niveau du cycliste et au terrain sans toutefois aller jusqu’à s’acclimater aux routes de montagnes. Elles sont vendues pour une utilisation parcours plats et vallonnés, jusqu’à triathlon et contre-la-montre où l’on préférera cependant le modèle SES 8.9 pour ces utilisations plus particulières.
Pas de test longue durée sur ce produit, nous n’évoquerons donc pas la fiabilité mais on ne se fait guère de doute là-dessus au regard de la réputation des éléments assemblés. Pas de sortie par temps humide pour juger le freinage annoncé bon dans ces conditions, bon comportement par temps sec sans impression de jante déformée que l’on peut trouver sur certaines jantes carbone de qualité moindre.

FICHE TECHNIQUE ENVE SES 6.7 CLINCHER

Jantes : carbone
Moyeux : Chris King R45
Rayons : DT Swiss Aero Speed, 20 rayons en radial à l’avant, 24 croisés à 3 à l’arrière
Poids AV/AR : 736 et 897g avec fonds de jantes et sans blocages rapides
Poids blocages rapides AV/AR : 28 et 31g
Prix public : 3150 € (2990 € en version boyaux)
Autres versions
Avec moyeux DT Swiss 350S : 2690 € (2550 € en version boyaux)
Avec moyeux DT Swiss 240S : 2990 € (2850 € en version boyaux)
Avec moyeux DT Swiss 180S : 3490 € (3350 € en version boyaux)

 

EN CONCLUSION
Une très belle paire de roues, que ce soit au niveau du look que de sa conception, excellentes en performances qui reprennent les avantages des jantes hautes en minimisant grandement leurs inconvénients. Une certaine polyvalence pour rouler sur des terrains plats à vallonnés pour ces roues à pneus qui peuvent être utilisées quotidiennement à l’entraînement et non en course uniquement. Le prix peut paraître très élevé – il l’est réellement – mais il se justifie pleinement au regard du soin apporté à leur conception et fabrication, c’est en tout cas le prix à payer pour un niveau de performances rarement atteint.

> Autres essais produits : www.velochannel.com/Essais
> Essai du Trek Emonda utilisé pour ce test roues :
www.velochannel.com/Trek Emonda SLR 8
> Vous pouvez suivre VeloChannel sur Facebook/VeloChannel et sur Twitter@VeloChannel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.