3éme édition des 24 Heures VTT de Touraine

24H_VTT_Mini 24h_Touraine_VTT_BD

Troisième édition des 24 Heures VTT de Touraine, à Nouzilly (Indre-et-Loire), les 5 et 6 septembre 2015

L’événement, pourtant encore jeune, a déjà beaucoup à offrir, avec entre autres une organisation maîtrisée de bout en bout, un circuit sur lequel on ne s’ennuie jamais, et une ambiance hyper conviviale.

Texte : Oli B –  Photos : Laurent Depeigne

Pour certains le weekend a commencé un jour plus tôt que d’habitude, avec la possibilité de s’installer sur le campement de la course dès le vendredi après-midi, ce qui est tout de même bien pratique quand on vient de loin et que l’on s’apprête à rouler pendant vingt-quatre heures. Vaste emplacement en bordure de circuit pour chaque équipe, électricité, sanitaires et douches disponibles sur le stade juste à côté… l’accueil est chaleureux et parfaitement géré par l’équipe de bénévoles. Aucune mauvaise surprise lors de l’installation sur le village de la course, si ce n’est quelques concurrents campeurs un peu trop bruyants jusque tard dans la soirée !

Le samedi matin est réservé à l’arrivée de la plupart des participants, et aux derniers préparatifs précédant la course. Organisation des relais au sein des équipes, échauffement… Certains en profitent déjà pour un tour de reconnaisance afin de découvrir le circuit proposé pour cette édition. Long de 8km pour 150m de dénivelé positif, celui-ci est en réalité beaucoup plus difficile que ces chiffres pourraient laisser à penser, bien que varié et plutôt ludique. Jalonné de nombreuses petites bosses assez raides et parfois très rapprochées, il en devient vite très usant physiquement. Sans réelle difficulté technique, le parcours reste pourtant très plaisant par la diversité des sentiers empruntés, et ses nombreux changements de rythmes.

24H_Nouzilly_4

De zéro à vingt-quatre

Le grand départ est classiquement donné le samedi à 14h. Après la traversée en course à pieds du terrain de football attenant au village de course, les premiers relayeurs montent sur leurs machines et entament leurs deux tours d’horloge à vélo. Quelques minutes plus tard, ce sont plusieurs courses réservées aux jeunes qui s’élancent en parallèle. Belle initiative, à Nouzilly il y en a pour tous les âges !

Compétiteurs acharnés ou simples bandes de copains, ce sont plus de deux centaines de participants (preuve d’un succès grandissant d’année en année) qui ont profité de ce weekend de VTT ensoleillé, avec le plaisir renouvellé de s’élancer à plusieurs reprises sur le circuit, pour tenter d’y améliorer son temps, essayer de rattraper un concurrent parti juste avant de la zone de relais, ou tout simplement pour la satisfaction d’ajouter un tour au compteur de l’équipe avant de passer le relais à un coéquipier.

24h_VTT_Touraine_2

Sans oublier le plaisir de rouler de nuit, qui constitue évidemment la grande particularité d’une course de 24 heures : les sens et les repères faussés, les éclairages au ras du sol trompeurs sur des reliefs et des obstacles que l’on pensait bien maîtriser, l’impression de vitesse multipliée par le décor qui n’apparait qu’au dernier moment… Rouler dans le noir dans les bois reste une expérience incomparable. Avec malgré tout, au bout de la nuit, le bonheur de voir enfin le soleil se lever et nous réchauffer, après le froid provoqué à la fois par la fatigue et par l’humidité de la végétation du petit matin. Il ne reste ensuite qu’à tenir du mieux possible avec ses dernières forces encore en réserve, et profiter des dernières heures de course jusque l’arrivée à 14h le dimanche après-midi.

24H_VTT_Nouzilly

Dans la course au podium, les tenants du titre ont facilement pris les devants. Rapides et réguliers, les six membres de l’équipe Bike Paradise n’ont fait que creuser un écart de plus en plus important tout au long de la course. Ils ré-itèrent donc leur victoire de l’année dernière avec 70 tours, dont 4 d’avance sur leurs poursuivants. Derrière eux, la lutte a été très serrée, ce sont finalement moins d’une quinzaine de minutes qui séparent dans cet ordre le Team Magicrème et l’équipe des Vieilles Tortues, toutes deux en 66 tours.

D’autres catégories ont été récompensées à l’issue de la compétition, avec les équipes mixtes (victoire de Saumur Sport Evénement), les équipes Loisir (Team La Boite à Vélos), et les équipes Entreprise (Citebanche). On en profite d’ailleurs pour noter que le chronométrage de la course a été absolument parfait, avec les temps et classements disponibles en temps réel à tout moment du weekend.

24H_VTT_Touraine_phare 24H_VTT_Touraine_4 24H de Nouzilly_2

La course des solitaires (catégorie « Marathon ») a également connu un beau succès avec une petite quinzaine d’engagés. Frédéric Gendron a longtemps occupé la tête du classement, avant de se faire dépasser par Jean Mary Brugeaud. Le Barbu (son surnom pendant tout le weekend) a profité de pauses plus courtes pendant la nuit pour prendre la tête, et a réussi à résister toute la journée du dimanche au retour de Frédéric qui échoue finalement à un tour du vainqueur, 40 contre 39. Ils sont les deux seuls concurrents solitaires à passer la barre des 300kms parcourus. Solide troisième, Patrick Chopin complète le podium (très acclamé) de cette catégorie un peu à part.

24H_VTT_Touraine_1

L’expérience solo

Une course aussi longue en solo est tellement complexe à gérer : gérer son rythme, gérer son alimentation, sa fatigue… Sur de nombreux aspects cela va bien au-delà d’un effort classique même très long. On apprend toujours beaucoup sur soi quand on se lance dans ce genre de défi un peu fou. Mon expérience personnelle sur ce week-end fut quelque peu mitigée, comme souvent sur un 24h solo. Pour commencer un départ très tranquille, et une première partie de course très bien négociée, avec des tours assez lents mais réguliers, à la minute près. A ce stade le classement n’existe même pas, il s’agit juste d’enchaîner des tours en se fatigant le moins possible. Je me fais d’ailleurs prendre un tour par le premier solo après environ deux heures de course… Mais pourquoi s’en soucier ? Soit il est parti trop vite et il explosera tôt ou tard, soit il est vraiment beaucoup plus fort que moi et c’est moi qui vais exploser si j’essaie de le suivre ! Sur un 24h solo, il n’y a pas d’autre alternative. Un repas chaud le samedi soir, de mon côté c’est indispensable. J’essaie autant que possible de faire coincider cette pause avec la tombée de la nuit, pour éviter de rouler pendant la période de pénombre intermédiaire, très piégeuse, je préfère repartir directement dans le noir total.

Les premières heures à rouler de nuit sont généralement les meilleures du week-end, jusqu’aux alentours de minuit il est très plaisant de tourner sur un circuit que l’on connait maintenant par coeur. Bien revigorées par le dîner réparateur les jambes répondent bien. La deuxième partie de la nuit est plus délicate, avec la fatigue qui se fait désormais bien sentir, et les jambes qui commencent à bien tirer. A 2h du matin, je suis presque à bout de forces et je me dis qu’on est seulement à la mi-course, dur pour le moral ! On commence à se chercher de la motivation, pour moi ce fut d’apprendre que j’étais 4ème à seulement 22′ du mec devant moi. Je continue sur le même rythme en me disant que si il s’arrête pour dormir, je le passerai… Mais il ne s’arrêtera jamais, en tout cas pas avant moi ! Je flanche mentalement et physiquement vers 5h du matin, où je dois m’arrêter pour un deuxième repas chaud, je sais que je n’irai pas au bout sans. Cette poursuite pour la 3ème place, c’était quitte ou double, soit je passais 3ème et cette motivation de podium m’aurait portée jusqu’au bout, soit ça allait devenir vraiment difficile. Et donc cette pause s’éternise un peu… Au moment de repartir je vois que je suis retombé à la 5ème place, avec 5 tours d’avance sur le 6ème. Le 3ème a maintenant deux tours d’avance… vu mon état cela me semble très compromis.  Je décide alors de dormir un peu, ce qui devrait me redonner assez de forces pour gérer tranquillement cette 5ème place dans la dernière partie de course.

24H_Nouzilly_1

Je remonte sur le vélo vers 9h, après un début de matinée frigorifique. J’enchaîne des séries de deux ou trois tours, souvent en compagnie d’autres concurrents solos, super ambiance et belle entraide entre nous. Ma course s’arrête vers 13h15, je viens de boucler mon 26ème tour (environ 215kms), je ne peux plus être rattrapé et donc je ne repars pas pour un 27ème. Je finis donc 5ème, mais finalement peu importe, tous les rescapés de la catégorie ont été invités pour une photo groupée souvenir au pied du podium lors de la cérémonie d’après-course, pour récompenser nos efforts.

Les 24 Heures VTT de Touraine s’imposant désormais comme un des meilleurs rendez-vous de ce type dans la saison, il nous reste à remercier une fois de plus toute l’équipe d’organisation pour leur efficacité, et bien sûr l’ensemble des bénévoles pour leur sympathie et leur dévouement. Rendez-vous en 2016 pour une nouvelle édition !

Les inscriptions pour l’édition 2016 débutent en janvier 2016, clôture des engagements le 15 août.

Infos : http://24htourainevtt.wix.com

24H de Nouzilly
24H_VTT_Touraine_0 24H_Tourraine_chute

Voir aussi : 24H VTT de Buthiers 2015, une belle réussite

> Autres articles Evénements : www.velochannel.com/Evénement
> SuivezVeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.