Test longue durée du Maxxis Ardent Race 3C EXO Protection

Le boudin top contrôle !

Ancien possesseur de Maxxis Ardent Tubetype, montés sans chambres, je trouvais que ce pneu me convenait très bien mais n’était pas vraiment adapté à la pratique du XCO comme nous le concevons de nos jours. Il privilégiait grip, contrôle et sécurité au lieu de la vitesse et du rendement. Maxxis a ensuite sorti une seconde version de l’Ardent, doté du même dessin mais avec des crampons plus bas pour gagner en vitesse et plus resserrés pour augmenter le grip et leur efficacité sur terrain sec et dur, voici l’Ardent Race !

Texte : Philippe Trochon

On a donc effectué le montage d’une paire de Maxxis Ardent Race 29 proposés en section unique de 2.2, assez généreux étant donné la tendance cassante et technique des circuits de XC mais aussi des différents raids prévus au programme avec ces pneus. Notre test s’est porté sur la version renforcée, appelée EXO Protection.
Un fine bande tissée supplémentaire utilisée sur les flancs, zones souvent mises à rude épreuve, permettant de garder le côté caoutchouteux du pneu pour sa souplesse et sa robustesse contre les cailloux. Au touché, ça inspire vraiment confiance.

nwm-maxxis-exo-protection-bd

La gomme des crampons 3C (3 Compound) est composée de 3 duretés différentes (une pour la couche de base puis deux différentes en surface), reparties intelligemment en fonction des contraintes. Ainsi, la partie centrale de l’enveloppe est plus dure pour diminuer l’usure et augmenter la vitesse, tandis que les côtés sont plus souples pour augmenter la déformation des crampons et gagner de cette façon en adhérence latérale. A noter que Maxxis dispose de trois types de « composés » 3C en VTT avec les Maxx Speed (comme sur l’Ardent), Maxx Terra et Maxx Grip, utilisés sur les pneumatiques de la marque selon le type de pratique.

test-maxxis-vtt-xc-ardent-race

Ces pneus font partie de la nouvelle génération de pneus Maxxis, adieu Tubeless et LUST, place au TR (Tubeless Ready). Et c’est franchement réussi. Que ce soit sur des jantes ZTR Crest, des génériques carbone ou plus récemment les Duke Lucky Jack, les pneus se montent parfaitement et facilement – on se passe de démontes pneus – mais suffisamment ajustés pour que leur maintien sur la jante soit assuré tout en ayant un gonflage/claquage aisé. Lors du premier montage, nous n’avions pas mis de liquide préventif pour évaluer le véritable niveau d’étanchéité du pneu. Un très bon résultat, perte de 500g seulement en un peu moins de 48h. Respect des normes et conception bien étudiée des tringles semblent avoir été vraiment considérés.

flancs-maxxis-race-ardent-duke-lucky-star-carbone
mesure-pied-coulisse-ardent-race

Premiers tours de roues, ça roule vraiment mieux qu’un Ardent, une efficacité vraiment plus agréable pour de petits XC locaux sur des parcours assez rapides. On ne perd pas beaucoup de grip latéral, mais un peu en précision dans les descentes meubles et encore un peu plus dans les petites ascensions à basse vitesse où le grip est fondamental pour garder l’équilibre, la motricité et arriver en haut sur le vélo.
En 2.20 pouces de section, on ressent toujours le confort important et la déformation du pneu, malgré le renfort EXO qui a quelques équivalents chez les concurrents mais qui brident parfois un peu l’écrasement des flancs sur le terrain. N’oublions pas que les pneus sont les premiers éléments qui nous lient au sol et qui assurent par la même occasion l’amortissement… bien avant la fourche et/ou l’amortisseur. Ce ressenti se confirmera à la longue avec vraiment une impression de parfait compromis.
Ce pneu est malgré tout assez polyvalent, aussi à l’aise dans la tourbe de la Granit’Montana, dans les sentiers rapides mais plein de racines aux Pays-Bas, dans les singles délicats de la Vallée de Chevreuse, dans la boue des XCO Picto-Charentais, dans le sable et les racines de Fontainebleau, que dans les pierres de la Garoutade ou du Raid des Chapelles !
Ayant d’ailleurs sous estimé le gonflage en prenant le départ de la Garoutade (environ 1 Bar au lieu 1,5 Bar habituel), j’ai « tapé » plusieurs fois dans les rochers sur de petites compressions… Là ou certains autres pneus m’auraient obligé à m’arrêter pour mettre une chambre, rien a bougé et aucune réparation ne fut nécessaire, plutôt impressionnant.

essai-pneu-maxxis-ardent-race-3C-29-Maxxspeed-tlr

En résumé, le Maxxis Ardent Race dispose d’un bon volume apportant confort, adhérence et sécurité. Des crampons de hauteur moyenne pour une utilisation optimale sur sols durs à meubles en surface. Des pneus mettant totalement en confiance, sur des formats courts ou plus longs types raids de 80 à 100 km de VTT technique. 3000km plus loin, les crampons sont à peine à mi-usure, aucune crevaison (connue) à déplorer et aucune galère de montage. Un must !

PNEU MAXXIS ARDENT RACE 3C EXO PROTECTION
nwm-pneu-vtt-xc-maxxis-ARDENT-RACE-3C-exo-protection
Construction : carcasse 120 TPI, gomme 3 composants
Dimensions disponibles : 27.5 x 2.2, 29 x 2.2
Poids :  736 g en 29 x 2.2

Prix public conseillé : 75,90 €

Contact : www.mscbikes.com

 

> Autres essais : www.velochannel.com/Essais
> Suivez VeloChannel sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.