Test longue durée : Arundel Mandible

15000 km avec les porte-bidons Arundel Mandible

Les porte-bidons légers et efficaces sont difficiles à trouver. A moins d’y mettre le prix, comme pour les Arundel Mandible, avec lesquels nous avons effectué 15000 km.

AM1

Les poids des vélos sont la plupart du temps donnés sans les pédales (normal, si l’on tient compte des différents systèmes), sans compteur et sans porte-bidons. Pourtant, il s’agît bien là d’accessoires indispensables à la pratique du vélo. Pour deux porte-bidons, comptez de 20 à 120 g, ou de 20 à 120 € supplémentaires, c’est selon. Restent que les poids légers ont souvent pour seule vertu d’alourdir la facture, sans pour autant remplir leur fonction principale, à savoir tenir correctement un bidon. Avec 28 g (donc 56 g pour la paire), les Arundel Mandible sont dans la moyenne. Ils se distinguent toutefois par une finition de très bonne facture, ce qui permet (presque) de faire passer la pilule d’un prix très haut de gamme, à 59€ l’unité.

AM3

Disponibles en sept coloris (noir, blanc, verni brillant ou mat, carbone 3K ou unidirectionnel), ils ne se contentent pas de s’accorder avec tous les vélos : on apprécie le soin apporté aux arrêtes des « joues » des Mandible, parfaitement ébavurées, tout comme les « lèvres » hautes et basses destinées à maintenir le bidon bien en place. Une finition que l’on ne retrouve pas toujours sur les modèles de la concurrence, avec un look plus brut ou plus « prototype ». Lors des premières sorties, on note que les bidons, même gavés de produits énergétiques, sont parfaitement maintenus. Les glisser au sein du Mandible nécessite un petit effort, tant l’accessoire étonne par sa rigidité. Les bidons marquent ainsi assez rapidement, surtout s’ils sont blancs. Un problème contourné en choisissant des bidons noirs, ou gris. L’avantage, c’est qu’on peut passer partout, sans craindre de perdre les bidons. Trous, ralentisseurs routiers, ou même les pavés n’y changent rien : les bidons restent toujours bien en place, contrairement à quasiment tous les porte-bidons légers que nous avons déjà testés jusqu’alors. Validés en compétition par les coureurs de l’équipe World Tour Garmin Sharp, nous confirmons que le vélo peut être malmené dans tous les sens, sans qu’on se retrouve à court de boisson. A la condition de ne pas manquer la zone de ravito, quand même !
Quant à l’utilisation des Mandible sur un VTT en X-Country, elle semble également validée.

AM2

Après 15000 km sur tous types de routes, les Mandible vont repartir pour une nouvelle saison . Peu marqués, il ne présentent aucun signe de faiblesse ou d’amorce de rupture. Sur le long terme, même si l’investissement paraît conséquent pour de si humbles accessoires, il semble que les Arundel Mandible valent largement le coup, pour leur rapport poids/tenue/finition.

FICHE TECHNIQUE ARUNDEL MANDIBLE

Matériau : carbone
Finition : verni mat ou brillant, carbone unidirectionnel ou fibres 3k, peint
Poids : 28 g
Prix public : 59 €

 

Autres essais produits : www.velochannel.com/Roulé
Vous pouvez suivre
 VeloChannel sur Facebook/VeloChannel et sur Twitter@VeloChannel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *